Environnement - Le climat, acteur de l'Histoire - Herodote.net

Environnement

Le climat, acteur de l'Histoire

Le cyclone Irma (DR)Le climat est devenu en ce XXIe siècle le principal enjeu politique et le seul qui mobilise tous les pays du monde. Les hommes ont pris conscience en effet que leur activité pouvait influer sur l’environnement et le climat, avec des conséquences de grande ampleur sur leurs conditions de vie.

C’est inédit dans l’Histoire de l’humanité. D’Aristote à Montesquieu, philosophes et scientifiques ont longtemps pensé que le climat pouvait influer sur la nature humaine et la dynamique des sociétés. Les chroniqueurs ont même cru observer que l’action des hommes, par exemple la déforestation, pouvait agir sur le climat.

Mais c’est seulement au XIXe siècle que l’on a pris conscience que le climat de la Terre a évolué au cours des millénaires et c’est seulement à la fin du XXe siècle que l’on s’est inquiété des conséquences de nos activités et en particulier de la combustion des énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon).

Dans le même temps, depuis le milieu du XXe siècle, les historiens s’intéressent aux effets du climat sur le déroulement de l’Histoire.

Ciel, le climat achangé !

Louis Agassiz (Môtier, Suisse, 28 mai 1807 ; Cambridge, Massachusetts, 14 décembre 1873)Neuchâtel, 24 juillet 1837 : Louis Agassiz (30 ans), président de la société suisse des sciences naturelles, fait une communication historique au congrès de sa société. Il montre que les rochers striés que l’on rencontre dans le Jura et sur le plateau suisse sont les vestiges d’un « âge glaciaire »antérieur ! À une époque où l’on prend encore à la lettre la description biblique de la création du monde, l’affaire fait grand bruit dans le Landerneau scientifique.

Cinq ans plus tard, le mathématicien français Joseph Adhémar établit avec brio l’origine de cet « âge glaciaire ». Il montre qu’il est dû à la « précession des équinoxes ». Simple ! Tout en tournant autour du Soleil, la Terre oscille elle-même très légèrement autour de son axe sur un cycle de 22 000 ans environ.

Il s’ensuit qu’une fois par cycle, chaque hémisphère est tour à tour plus incliné à rebours du Soleil et donc plus froid.  C’est aujourd’hui  le cas de l’hémisphère Sud qui subit un « âge glaciaire ».  De fait, dans l’Antarctique, les glaces remontent jusqu'au cercle polaire, ce qui est loin d’être le casau Nord. La situation devrait s’inverser dans 11 000 ans...

Un demi-siècle après Agassiz et Adhémar, le géographe allemand Albrecht Penck identifia non pas un mais quatre âges glaciaires au cours de l’ère quaternaire. Il leur donna le nom de quatre vallées alpines : Würm, de 80 000 à 18 000 ans avant nous, Riess, entre 300 000 et 100 000 ans, Mindel, de 600 000 à 400 000 ans, et Guntz, entre 1,2 million d’années et 700 000.

Tandis que l’Europe du nord était sous les glaces, le continent africain était, il y a 300 000 ans, couvert de végétation et propice à l’expansion de l’Homo sapiens. Les choses allaient ensuite beaucoup évoluer. Des dernières glaciations à nos jours, les fluctuations du climat, les éruptions volcaniques et quelques autres phénomènes n'ont pas cessé d'agir sur la vie et le bien-être des êtres humains...

Famille néandertalienne au coin du feu (Musée de l'Homme, Paris)


Publié ou mis à jour le : 2018-12-04 18:29:28

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès