20 juin 451 - Attila est battu aux Champs Catalauniques - Herodote.net

20 juin 451

Attila est battu aux Champs Catalauniques

Les Huns sont battus le 20 juin 451 près de Troyes, en un lieu appelé les «Champs Catalauniques».

Brutale irruption

Ces mystérieux nomades de type mongoloïde avaient surgi un siècle plus tôt de la lointaine Asie et s'étaient installés dans la région du Danube. L'un d'eux, le prince Attila, est élevé à la cour de l'empereur romain d'Orient, à Constantinople. Ayant retrouvé les siens, il les rassemble sous son commandement.

Pportrait d'Attila, roi des Huns, Paris, Gallica, BnF.Comme les autres Barbares, il combat les troupes de Constantinople puis il décide d'attaquer les Gallo-Romains. C'est ainsi qu'il franchit le Rhin et détruit Metz.

À Paris, qu'on appelle encore Lutèce, Sainte Geneviève recommande à ses concitoyens de jeûner pendant trois jours pour s'attirer la bienveillance de Dieu. Ô miracle, celui-ci exauce leurs prières et Attila renonce à prendre la ville (certains esprits mal tournés pensent que le conquérant a simplement considéré que le jeu n'en valait pas la chandelle).

Revenant vers le Rhin, les Huns sont attaqués par Aétius, un général gallo-romain qui fut le compagnon d'armes d'Attila dans sa jeunesse.

Bien que battu aux «Champs Catalauniques», Attila poursuit sa route et se dirige vers Rome. Aux portes de la ville, le pape Léon 1er le Grand le convainc de rebrousser chemin. Attila s'en retourne alors sur les bords du Danube où il meurt peu après (crise d'apoplexie ou assassinat).

Les Huns sortent de l'Histoire aussi soudainement qu'ils y étaient entrés.

Le Fléau de Dieu

Attila, personnage mal connu, se prête à toutes les interprétations. Il demeure un héros très populaire en Hongrie où son prénom est porté par beaucoup d'hommes, car les Hongrois se réclament des Magyars, peuple nomade finno-ougrien apparenté aux Huns.

En Occident, par contre, le dernier roi des Huns garde l'image d'un barbare intégral. Cela vient de ce que les chroniqueurs chrétiens du Moyen Âge l'avaient surnommé le «Fléau de Dieu». Le fléau est un outil dont se servaient les paysans pour battre les épis de blé et en extraire les grains. De la même façon, selon les clercs de son époque, Attila aurait été envoyé par Dieu pour punir les hommes de leurs péchés et les ramener à lui.

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès