Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> Ça s'est passé un...
Ce jour-là...

Choisissez votre date

Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

ça s'est passé un...

2 mars

Événements
2 mars 1476 : Charles le Téméraire battu à Grandson

Le 2 mars 1476, Charles le Téméraire reçoit une magistrale raclée des Suisses près de Grandson. Les vainqueurs remportent un honorable butin...

suite de l'article
2 mars 1698 : Fondation de Bâton-Rouge

Pierre LeMoyne d’Iberville, né à Ville-Marie (Montréal) le 16 juillet 1661, est chargé par le gouvernement de Louis XIV de prendre possession de la Louisiane, à l'embouchure du Mississipi, en vue de sa colonisation. Le fleuve a été découvert un peu plus tôt, en 1682, par Cavelier de la Salle qui l'a baptisé « fleuve Colbert » avant qu'il ne reprenne son nom indien.

Lemoine établit un fort à Biloxi (aujourd'hui dans l'État du Mississippi) et y installe une petite garnison française. En explorant le fleuve, il rencontre des Indiens qui délimitent leur territoire avec des poteaux peints en rouge et nomme en conséquence la région « Bâton Rouge ». C'est aujourd'hui le nom de la capitale de l'État de Louisiane (200 000 habitants), la plus grande ville étant La Nouvelle-Orléans (New Orleans pour les Anglo-Saxons), fondée vingt ans plus tard, le 25 août 1718.

2 mars 1791 : Le décret d'Allarde abolit les corporations

Le 2 mars 1791, un décret de l'Assemblée constituante française abolit les corporations au nom de la liberté d'entreprendre : « À compter du 1er avril prochain, il sera libre à toute personne de faire tel négoce ou d'exercer telle profession, art ou métier qu'elle trouvera bon », écrit le baron Pierre d'Allarde, rapporteur du décret.

Dans un souci de cohérence, la loi Le Chapelier interdit par ailleurs le 14 juin 1791 la reconstitution de toute association professionnelle tant de patrons que de salariés.

2 mars 1807 : L'Angleterre interdit la traite

Le 2 mars 1807, les Anglais interdisent la traite atlantique, c'est-à-dire la déportation des noirs en Amérique, où ils doivent travailler sur les plantations de coton ou de canne à sucre...

suite de l'article
2 mars 1820 : Compromis du Missouri sur l'esclavage

Le 2 mars 1820, par le compromis du Missouri, les Américains conviennent que l'esclavage sera désormais autorisé dans tous les nouveaux États qui seront créés en-dessous d'une certaine latitude. Ce compromis ne sera que provisoire et ne permettra pas aux États-Unis d'échapper à une affreuse guerre civile...

suite de l'article
2 mars 1836 : Le Texas se proclame indépendant

Le 2 mars 1836, le Texas se sépare du Mexique et proclame son indépendance. Celle-ci ne durera que jusqu'à l'annexion par les États-Unis, en 1845.

2 mars 1848 : La France limite la journée de travail

Le 2 mars 1848, un décret du jeune gouvernement de la IIe République réduit d'une heure la journée de travail parce que, selon ses termes, « un travail manuel trop prolongé non seulement ruine la santé mais en l'empêchant de cultiver son intelligence porte atteinte à la dignité de l'homme ». La journée de travail tombe à... dix heures à Paris et à onze en province (serait-ce que le travail est plus éprouvant à Paris qu'ailleurs ?).

Mais en avril 1848 est élue à l'Assemblée une majorité de députés issue de la bourgeoisie de province. Elle considère d'un mauvais oeil les réformes sociales et ne craint pas de massacrer les manifestants ouvriers lors des journées dramatiques de juin. Quarante ans plus tard va s'amplifier dans le monde industrialisé la revendication des « trois huit », soit huit heures par jour pour le travail, huit pour les loisirs et autant pour le sommeil.

2 mars 1941 : Le « serment de Koufra »

Le 2 mars 1941, le colonel Leclerc (38 ans) enlève aux Italiens l'oasis de Koufra, au sud de la Libye.

Avec ses hommes, qui ont rejoint comme lui le général de Gaulle après l'invasion de la France par la Wehrmacht, il fait le serment de ne plus déposer les armes avant que le drapeau français ne flotte sur Strasbourg.

Ce «serment de Koufra» marque le début d'une longue marche glorieuse qui passera par la Libération de Paris...

suite de l'article
2 mars 1956 : Indépendance du Maroc

Le 2 mars 1956, la France reconnaît la fin du protectorat instauré sur le sultanat du Maroc en 1912. C'est la conclusion de la conférence ouverte à Aix-les-Bains le 22 août 1955 à l'initiative du président du Conseil Edgar Faure et de son ministre des Affaires étrangères Antoine Pinay.

Le pays devient indépendant et le souverain convertit son titre de sultan en celui de roi sous le nom de Mohammed V. Le 7 mars 1956, annonce à son peuple le retour à l'indépendance. L'Espagne à son tour reconnaît l'indépendance du pays le 7 avril 1956 avant de lui restituer un peu plus tard l'enclave d'Ifni et le littoral méditerranéen (à l'exception de Ceuta et Melilla). Enfin, le statut international de Tanger est aboli le 21 octobre de la même année et le grand port du nord retourne dans le giron du royaume.

C'est sa fête : Charles le Bon

Fils du roi de Danemark Knut le Grand, Charles devient comte de Flandre au retour de la première croisade. Il se signale alors par son souci de paix, de justice et de charité. Mal récompensé, il est assassiné à Bruges en 1127.

Naissances
Camille Desmoulins
2 mars 1760 à Guise-en-Thiérache - 5 avril 1794 à Paris

Avocat peu doué pour l'art oratoire, bègue et timide, Camille Desmoulins connaît jusqu'au début de la Révolution française des années de galère. Son destin change du tout au tout en juillet 1789 quand il harangue la foule du Palais-Royal et la conduit à prendre la Bastille.

Brillant journaliste, apprécié pour son charme et son enthousiasme, il se fait connaître par deux discours : La France libre et Le discours de la Lanterne aux Parisiens puis lance un hebdomadaire : Les Révolutions de France et de Brabant. Il est nommé secrétaire général du département de la justice, chargé de la garde des sceaux, dans le ministère de son ami Danton, après la chute de la monarchie, le 10 août 1792.

Il publie encore une Histoire des Brissotins, qui contribue à la chute de ceux-ci. Sous la Terreur, en décembre 1793, il lance son dernier journal : Le Vieux Cordelier, avant d'être condamné aux côtés de Danton. Sa femme Lucile, tout juste âgée de 23 ans, tente de le faire évader. Arrêtée, elle est guillotinée quelques jours après son mari.

Voir : Le journaliste de la Révolution
Léon XIII
2 mars 1810 à Carpineto Romano (Italie) - 20 juillet 1903 à Rome (Italie)

Léon XIII (2 mars 1810- 20 juillet 1903)Gioacchino Pecci devient pape sous le nom de Léon XIII le 20 février 1878, à 68 ans. Le premier, il comprend que la foi chrétienne est parfaitement compatible avec les idéaux démocratiques.

Sa grande oeuvre est la publication le 15 mai 1891 de sa célèbre encyclique sociale Rerum Novarum (Les Choses Nouvelles). Dans cette lettre circulaire (étymologie grecque du mot encyclique) adressée à tous les catholiques, le souverain pontife exprime sa compassion pour les ouvriers avec une audace inhabituelle...

Voir : La papauté entre tradition et ouverture
Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quel roi est à l'origine des Plaisirs de l'Île enchantée ?

Réponse
Publicité