9 avril 1682

Cavelier de La Salle baptise la Louisiane

Le 9 avril 1682, René-Robert Cavelier de La Salle prend possession du Mississippi au nom du roi de France, Louis XIV.

Entouré de ses compagnons français (23 en tout et pour tout), sous les yeux des Indiens locaux, l'explorateur fait face à l'immense delta du grand fleuve américain. Avec toute la solennité possible, il baptise « Louisiane », en l'honneur du Roi-Soleil, la très vaste région qui s'étend du golfe du Mexique aux Grands Lacs.

Camillle Vignolle
Prise de Possession de la Louisiane et du Fleuve Mississipi au Nom de Louis XIV, par Cavelier de la Salle, le 9 Avril 1682 (lithographie par Bocquin, BNF)

Naissance d'une vocation

Né à Rouen le 21 novembre 1643, dans une famille de riches négociants, René-Robert Cavelier de La Salle rejoint son frère, prêtre sulpicien à Montréal, en Nouvelle-France.

Le jeune homme entre en 1672 au service du nouveau gouverneur de la Nouvelle-France, Louis de Buade, comte de Frontenac. Devenu un bon connaisseur des Iroquois dont il parle la langue, il organise à sa demande une grande assemblée des cinq Nations de cette importante tribu amérindienne sur les bords du lac Ontario, où il fonde le fort Frontenac (aujourd'hui Kingston)n.

En 1678, il obtient du roi Louis XIV des lettres patentes qui lui donnent le « privilège de découvrir la partie occidentale de l’Amérique ».

L'aventurier se dispose à emprunter le chemin ouvert par Louis Joliet et le père Marquette. Ces deux missionnaires ont reconnu dix ans plus tôt le Mississippi, (en indien, Missi Sepe, la « Grande Rivière » ou le « Père des Eaux ») mais ils n'ont pas dépassé la région des Grands Lacs.

À la poursuite d'un rêve

Un total de 54 personnes se disposent à participer à l'expédition : vingt-quatre Français, mais aussi dix-huit Indiens abénaquis originaires de la Nouvelle-Angleterre, destinés à approvisionner la compagnie en venaison, ainsi que dix femmes indiennes pour la préparation des repas. 

Le départ est donné le 16 décembre 1681. L'expédition longe le lac Michigan puis atteint le 6 février 1682, le Mississipi. Cavelier de la Salle le rebaptise « fleuve Colbert » en l'honneur du grand ministre de Louis XIV mais ce nom n'aura pas de succès.

L'expédition descend le fleuve à bord d'une douzaine de canots en écorce d'orme. Enfin, le 6 avril 1682, au terme de 1500 kilomètres de navigation sur le « Père des Eaux », elle atteint son embouchure, ou plutôt son immense delta, sur le golfe du Mexique.

Revêtant un manteau écarlate galonné d’or, Cavelier de la Salle fait dresser une croix en bois ainsi qu'un poteau avec une plaque de cuivre décorée de deux lys et sur laquelle est inscrit : « Louis le Grand, Roy de France et de Navarre, règne le 9e avril 1682 ».

Le notaire de l'expédition consigne alors sa déclaration, fort solennelle, dans l'air du temps : « Je, René-Robert Cavelier de La Salle, en vertu de la commission de Sa Majesté que je tiens en mains, prêt à la faire voir à qui il pourrait appartenir, ai pris et prends possession, au nom de Sa Majesté et de ses successeurs de sa couronne, de ce pays de la Louisiane, mers, havres, ports, baies, détroits adjacents et de toutes les nations, peuples, provinces, villes, bourgs, villages, mines, minières, pèches, fleuves, rivières compris dans l’étendue de ladite Louisiane. »

Déconvenues

De retour en France, l'explorateur est qualifié de « nouveau Cortés » par les courtisans. Il offre la « Louisiane » au Roi-Soleil mais celui-ci hésite à l'occuper, craignant de trop disperser ses forces. Il juge l'annexion « fort inutile ».

Cavelier de La Salle obtient néanmoins de revenir en Louisiane avec quatre vaisseaux et près de 300 émigrants. Malheureusement, il se trompe de route et aborde sur une côte inconnue du Texas actuel. Après la mort de la plupart des membres de l'expédition, Cavelier de la Salle tente de rejoindre la Nouvelle-France. Il est tué le 17 mars 1687 par ses derniers compagnons qui ne supportent plus sa brutalité...

Publié ou mis à jour le : 2020-12-19 15:37:55

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net