ça s'est passé un... - 2 mai - Herodote.net

ça s'est passé un...

2 mai

Événements

2 mai 73 : Chute de Massada

Le 2 mai 73, la forteresse de Massada tombe aux mains des Romains. Le suicide collectif de ses défenseurs, des Zélotes aux ordres d'Eleazar ben Jair, met fin à la première révolte juive contre la domination romaine.

Le seul récit que l'on ait de ce siège nous vient de l'historien juif Flavius Josèphe...

Suite de l'article

2 mai 1345 : « Mauvais lundi » à Bruges

Le lundi 2 mai 1345, les bourgeois de Bruges s'affrontent sur la place du marché, avec d'un côté les tisserands et les négociants, soutenus par Jacob van Arteveld, l'homme fort de la ville, de l'autre les foulons et autres ouvriers du textile. Mille cinq cents de ceux-ci perdent la vie dans l'affrontement. Ce jour reste dans l'Histoire flamande comme un « Mauvais lundi ». Il témoigne du climat social tendu dans les villes industrieuses de Flandre.

Jacob van Artevelde est un bourgeois gantois qui avait conduit en 1338 une révolte contre le comte Louis de Nevers. Il lui reprochait d'avoir pris le parti du roi de France Philippe VI de Valois dans son différend avec l'Angleterre, de sorte que celle-ci avait interdit les achats de draps et les ventes de laine à la Flandre.

Ayant chassé le comte, les bourgeois flamands avaient donc confié le gouvernement à Jacob van Artevelde. Celui-ci, que le chroniqueur Froissart surnomme « le sage homme de Gand », avait depuis lors gouverné de façon autoritaire le comté de Flandre et ses trois villes principales, Gand, Bruges et Ypres. De plus en plus contesté et isolé, il trouva la mort dans une émeute, le 24 juillet 1345.



2 mai 1598 : Paix de Vervins

Le 2 mai 1598, la France et l'Espagne signent la paix de Vervins. Elle confirme la teneur du traité du Cateau-Cambrésis, signé 39 ans plus tôt. Le roi d'Espagne Philippe II avait profité des guerres religieuses qui agitaient la France pour intervenir au nord des Pyrénées. Il avait même réclamé le trône de France pour sa fille.

Henri IV ayant rétabli la paix civile, les Espagnols perdent leurs soutiens. À bout de souffle, ils se retirent de la scène française. Par le traité de Vervins, le roi d'Espagne renonce à ses prétentions sur le trône de France.



2 mai 1668 : Fin de la guerre de Dévolution et annexion de Lille par la France

Le 2 mai 1668, la France et l'Espagne signent à Aix-la-Chapelle un traité qui met fin à la guerre de Dévolution engagée deux ans plus tôt et permet à Louis XIV d'annexer Lille, Tournai, Douai, Armentières et quelques dépendances...

Suite de l'article

2 mai 1716 : Le système Law

L'Écossais John Law convainc le Régent de créer un institut d'émission de billets de banque pour remédier à la crise financière que traverse la France. Le 2 mai 1716, un édit royal fonde ainsi la Banque générale, contre l'avis des financiers Samuel Bernard, Antoine Crozat et des frères Pâris.

L'établissement de la rue Quincampoix (Paris) va faire le bonheur des spéculateurs et agioteurs tout en promouvant la colonisation de la Louisiane. Mais l'agiotage débouchera finalement sur la ruine du système...

Suite de l'article

2 mai 1808 : Les Espagnols contre Napoléon

Le 2 mai 1808, les Madrilènes se soulèvent contre les troupes françaises d'occupation de Murat. C'est le début d'une impitoyable guerre d'usure dont témoignent les magnifiques chef-d'oeuvre de Goya. Selon la propre expression de Napoléon 1er, la guerre d'Espagne aura été pour lui comme un « ulcère » jamais guéri...

Suite de l'article

2 mai 1832 : Révélation de George Sand

Le 2 mai 1832, la critique littéraire salue la sortie à Paris d'un roman intitulé Indiana. Tiré à 750 exemplaires, il fait la critique de la vie bourgeoise. Son auteur est un inconnu du nom de George Sand...



2 mai 1889 : Traité d'Ucciali entre Italie et Éthiopie

Le 2 mai 1889, le gouvernement italien signe le traité d'Ucciali avec l'empereur d'Éthiopie. Les interprétations douteuses de ce traité lui offriront un motif de partir à la conquête du dernier État indépendant d'Afrique subsaharienne. La campagne se solde par un désastre, à Adoua.



C'est sa fête : Boris

Fils du seigneur moscovite Wladimir, Boris est assassiné le 24 juillet 1015 par son frère aîné qui refuse de partager l'héritage paternel. Avant de mourir, il demande à Dieu le pardon de son meurtrier. Boris est le saint patron de Moscou.

C'est aussi sa fête : Athanase

Le patriarche d'Alexandrie fut le plus déterminé des opposants à l'hérésie arienne. En 325, au concile de Nicée, il réaffirma le dogme de la divinité du Christ. Tout le reste de sa vie, en dépit des persécutions et des violences physiques, il lutta tant contre l'hérésie que contre l'empereur qui la soutenait. Il figure parmi les Docteurs de l'Église catholique.

Naissance

Catherine II

2 mai 1729 à Stettin (Prusse) - 17 novembre 1796 à Saint-Pétersbourg (Russie)

Biographie  Catherine II

L’un des plus grands souverains qu’ait eue la Russie est une femme, qui plus est une Allemande issue d’une famille de petite noblesse : Catherine II la Grande. En 1762, elle prend la place de son mari, le tsar Pierre III.

Très cultivée, bien préparée à l’exercice des responsabilités, passionnément attachée à sa patrie d’adoption, elle dirige d’une main de fer la Russie. D’une part elle étend le servage et réduit les droits des paysans, d’autre part elle favorise la noblesse et associe celle-ci à l’administration des provinces.

Elle participe avec la Prusse et l’Autriche au partage de la Pologne. De ce vieux et grand royaume, il ne reste plus rien à sa mort. Elle entame aussi le grignotage de l’empire ottoman tant et si bien qu’au cours de son long règne, elle agrandit d’un tiers son empire.

Décès

Léonard de Vinci

15 avril 1452 à Vinci (Italie) - 2 mai 1519 à Amboise

Biographie  Léonard de Vinci

Aussi surprenant que cela nous paraisse aujourd'hui, ce n'est pas comme peintre que Léonard est en son temps célèbre, mais comme organisateur de fêtes. Là, il déploie tout son génie d'inventeur pour développer des machines et mettre en place des spectacles comme personne n'en avait jamais vu.

Par son génie, il symbolise la Renaissance italienne. Pourtant, il n'a pas reçu de formation poussée et connaît mal les œuvres antiques. Le nombre de tableaux qui lui sont attribués avec certitude se compte sur les doigts des deux mains. Il a projeté de rédiger 120 traités sur les sujets les plus divers, sans jamais en écrire un seul.

Sa personnalité est aussi troublante que son génie. Prodigue avec ses amants, il tient la comptabilité de ses dépenses avec la précision d'un usurier. En somme, il reste et restera toujours un mystère...

Alfred de Musset

11 décembre 1810 à Saint-Denis - 2 mai 1857 à Paris

Biographie Alfred de Musset

Né dans une famille aristocratique et cultivée, Alfred de Musset s'afflige de n'avoir pas connu les heures glorieuses de la Révolution et de l'Empire.

Désabusé et incroyant, il se jette faute de mieux dans la débauche et l'alcool, ce qui lui vaudra une fin prématurée. Il écrit dans un poème :
« Je ne crois pas, ô Christ ! à ta parole sainte :
Je suis venu trop tard dans un monde trop vieux. »

Après un essai infructueux au théâtre et la fréquentation épisodique du Cénacle romantique de Charles Nodier et Victor Hugo, il révèle son talent de poète et de dramaturge à la faveur de sa rencontre explosive et passionnelle avec George Sand. Elle ne durera que quelques mois, de juin 1833 à mars 1835 mais l'amènera à produire plusieurs chefs-d'oeuvre : Lorenzaccio, Les Caprices de Marianne, La confession d'un enfant du siècle, Il ne faut jurer de rien...

John Edgar Hoover

1er janvier 1895 à Washington (États-Unis) - 2 mai 1972 à Washington (États-Unis)

Biographie John Edgar Hoover

Juriste, Hoover prend à 29 ans la tête d’une agence fédérale américaine chargée de la traque des criminels, le Bureau of Investigation (service d’enquête), rebaptisé en 1935 Federal Bureau of Investigation (FBI).

Il va la diriger d’une main de fer jusqu’à sa mort, 48 ans plus tard, sous l’autorité de huit présidents successifs, de Coolidge à Nixon...

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net