ça s'est passé un... - 21 février - Herodote.net

ça s'est passé un...

21 février

Événements

21 février 1613 : Michel Romanov est élu tsar de Russie

Le 21 février 1613 (selon le calendrier julien en vigueur en Russie), Michel Romanov, fils du patriarche de Moscou, est élu tsar de toutes les Russies. Son accession au pouvoir met fin à une longue période de troubles. Elle inaugure une dynastie qui durera jusqu'à la Révolution démocratique de février 1917...

Suite de l'article

21 février 1795 : La liberté des cultes est rétablie

Le 21 février 1795, un décret de la Convention du 3 ventôse an III rétablit la liberté des cultes. En mettant fin à une longue période d'intolérance inaugurée par la Constitution civile du clergé votée le 12 juillet 1790, les députés espèrent réconcilier les Français avec la Révolution ou ce qu'il en reste.



21 février 1804 : Naissance du chemin de fer

Une locomotive à vapeur circule pour la première fois au monde le 21 février 1804, à Pen-y-Darren, une région minière du pays de Galles, près de Merthyr Tydfil. La locomotive a été conçue par l'ingénieur Richard Trevithick.

Après ce premier succès, d'autres inventeurs, Georges Stephenson et son fils Robert, vont se lancer dans l'industrialisation du chemin de fer...

Suite de l'article

21 février 1848 : Publication du Manifeste du Parti communiste

Le Manifeste du Parti communiste est un opuscule d'une cinquantaine de pages publié anonymement à Londres le 21 février 1848. Ses auteurs Karl Marx et Friedrich Engels n'en revendiqueront la paternité qu’en 1872.

Karl Marx, âgé de seulement trente ans à sa publication, exprime déjà dans le Manifeste l'essentiel de sa philosophie. Il réduit l'histoire de l'humanité à la lutte des classes et explique ses rebondissements par des facteurs économiques. Il pronostique l’avènement prochain du communisme et la fin de l'Histoire, considérant que le capitalisme provoque inconsciemment sa propre fin.

Le Manifeste débute sur une assertion quelque peu surprenante : « Un spectre hante l'Europe: le spectre du communisme. Toutes les puissances de lavieille Europe se sont unies en une Sainte Alliance pour traquer ce spectre : le pape etle tsar, Metternich et Guizot, les radicaux de France et les policiers d'Allemagne ». Il s'achève sur ce programme : « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! ». Il paraît curieusement la veille de la révolution qui va emporter le roi des Français Louis-Philippe, signe de ce que les temps sont effectivement agités. Quelques semaines plus tôt, Tocqueville, un penseur conservateur mais au moins aussi lucide, avait aussi mis en garde ses contemporains contre l'avènement d'un conflit de classes !

Le Manifeste, en dépit de sa minceur, va inspirer presque tous les mouvements révolutionnaires du XXe siècle.



21 février 1916 : L'enfer de Verdun

Le 21 février 1916, à 16h 45, l'infanterie allemande se lance à l'attaque contre les positions françaises autour de Verdun, en Lorraine. Aucune bataille, aucune tragédie n'a autant marqué la mémoire des Français que la bataille de Verdun.

Elle dure dix mois et pratiquement tous les soldats de la Grande Guerre y participent chacun à leur tour. Le sort de la France se joue dans cet affrontement...

Suite de l'article

21 février 1944 : L'Affiche rouge

Le 21 février 1944, les murs de Paris se couvrent de grandes affiches rouges qui font état de l'exécution de 23 terroristes membres d'un groupe de FTP (francs-tireurs partisans) dirigé par Michel Manouchian...

Suite de l'article

21 février 1965 : Assassinat de Malcolm « X »

Le militant afro-américain Malcolm X est assassiné par des rivaux le 21 février 1965, pendant un discours à Harlem (New York). Dans les mois suivants, les militants extrémistes noirs «  Black Panthers » vont tenter de reprendre ses appels à la guerre. Comme « Che » Guevara, il fait partie des icônes improbables des années 60, adeptes de la violence anti-occidentale, populaires parmi dans chez les jeunes bourgeois gauchistes comme l'est aujourd'hui Ben Laden parmi les djihadistes européens...



21 février 1972 : Rencontre entre Mao et Nixon

Le 21 février 1972, Mao Zedong, président du Parti communiste chinois, accueille à Pékin le président des États-Unis Richard Nixon, pour une visite de huit jours en Chine populaire, une « semaine qui a changé le monde » selon les mots du président américain.

Cette ouverture diplomatique spectaculaire prend de court toutes les chancelleries, alors que la Chine populaire se relève mal de la Révolution culturelle et que les États-Unis sont encore embourbés dans la guerre du Vietnam.

Elle a été préparée en 1971 par la « diplomatie du ping-pong », autrement dit les visites croisées des équipes nationales de tennis de table américaine et chinoise en Chine et aux États-Unis.

Notons que, le 27 janvier 1964, le président français Charles de Gaulle avait été le premier des Occidentaux à oser nouer des relations diplomatiques avec la Chine populaire, de préférence à la Chine nationaliste (Taiwan).



C'est sa fête : Pierre Damien

Nous sommes au XIe siècle et la papauté médiévale entreprend de réformer les moeurs. Pierre Damien est un pauvre paysan de Ravenne devenu cardinal qui va participer à ce mouvement avec ses écrits. Il sera proclamé docteur de l'Église en 1828.

Naissances

Charles VII le Bien Servi

21 février 1403 à hôtel Saint-Paul, Paris - 22 juillet 1461 à Mehun-sur-Yèvre (Berry, France)

Biographie  Charles VII <em>le Bien Servi</em>

Fils du malheureux roi Charles VI le Fou et d'Isabeau de Bavière, le futur Charles VII connaît une jeunesse difficile.

La mort prématurée de ses quatre frères aînés l'amène à 14 ans aux marches du trône. Mais voilà que les Anglais, victorieux à Azincourt, occupent une grande partie du royaume avec leurs alliés bourguignons.

L'héritier, ou Dauphin, est alors déshérité par ses propres parents au profit du souverain anglais ! Replié à Bourges et ne disposant que d'une poignée de partisans, il se proclame roi mais ne règne que sur le centre du royaume.

Il est prêt à renoncer quand survient... Jeanne d'Arc. La jeune paysanne lui redonne courage et bientôt, le roi va pouvoir chasser les Anglais du royaume et reconstruire le pays, méritant les surnoms de Charles le Victorieux ou Charles le Bien Servi. Outre Jeanne, ses plus fidèles appuis sont les frères Bureau, le chancelier Jouvenel des Ursins, le banquier Jacques Coeur,... et Agnès Sorel.

Antonio Lopez de Santa Anna

21 février 1794 à Jalapa (Nouvelle-Espagne (Mexique)) - 20 juin 1876 à Mexico (Mexique)

Biographie Antonio Lopez de Santa Anna

Militaire charismatique, qui se définit lui-même comme le «Napoléon du Nouveau Monde», plus flamboyant que doué pour gérer les affaires quotidiennes de l'Etat, Antonio Lopez de Santa Anna a été à de multiples reprises président du Mexique, à une époque où l'instabilité politique prévalait dans le pays nouvellement indépendant...

Décès

Jules II

5 décembre 1443 à Albissola (Italie) - 21 février 1513 à Rome (Italie)

Biographie  Jules II

Pape sous le nom de Jules II, Giuliano Della Rovere entame son ascension à la cour pontificale grâce au soutien de son oncle Francesco Della Rovere, pape en 1471 sous le nom de Sixte IV.

Assez peu attiré par le luxe pour lui-même, il dénonce le népotisme d'Alexandre VI Borgia, ce qui lui vaut d'attendre sa mort pour revenir à Rome et préparer sa propre élection. Celle-ci intervient le 1er novembre 1503 après le bref pontificat de Pie III...

Baruch Spinoza

24 novembre 1632 à Amsterdam (Provinces-Unies) - 21 février 1677 à La Haye (Provinces-Unies)

Biographie Baruch Spinoza

En dépit de sa courte vie, Baruch « Benedictus » Spinoza est l'un des premiers grands philosophes de l'époque moderne. Il est issu d'une famille juive « marrane », chassée d'Espagne en 1492 et réfugiée au Portugal, chassée à nouveau de ce pays en 1593.

Il reçoit une solide formation hébraïque et la complète par l'étude des philosophes modernes, en particulier son aîné René Descartes. Son érudition fait scandale et il est violemment chassé le 27 juillet 1656, à 28 ans, de la communauté israélite d'Amsterdam qui lui inflige le herem (« excommunication »).

Il va se fixer à Voorburg, près de La Haye, pratiquant avec brio le polissage des lunettes. Il poursuit en même temps ses études philosophiques avec le soutien amical du stathouder de Hollande Jean de Witt jusqu'à la mort tragique de ce dernier en 1672. Il correspond aussi avec le physicien Christiaan Huyghens.

En 1670, il publie anonymement le Traité théologico-politique qui fait l'effet d'une bombe. Il y est dit que chacun est libre de penser ce qu'il veut et que foi et raison n'ont rien en commun : « Le grand secret du régime monarchique et son intérêt majeur est de tromper les hommes et de couvrir du nom de religion la crainte qui doit les maîtriser » (extrait).

En 1673, Spinoza publie sous son nom Principes de la philosophie de Descartes (1673). Après sa mort est publié son ouvrage majeur : L'Éthique, traité de métaphysique qui assimile Dieu à la Nature (panthéisme) et recommande aux hommes de privilégier la réalisation de soi. De quoi scandaliser plus d'un de ses contemporains...

Malcolm X

19 mai 1925 à Omaha (États-Unis) - 21 février 1965 à Harlem, New York (États-Unis)

Biographie  Malcolm X

Métis afro-américain, fils d'un prêcheur baptiste, Malcolm Little est un petit délinquant de la pègre bostonienne qui s'honore de fréquenter des femmes blanches et tente de s'intégrer à la pègre bostonienne.

Après quelques séjours en prison, il rallie en 1952 « Nation of Islam », un groupuscule animé par Elijah Muhammad puis Louis Farrakhan. Ce mouvement prône la création d'une nation afro-américaine dans le Sud des États-Unis, développe des thèses racistes et ne rechigne pas à la violence.

Lui-même se convertit à l'islam et change son nom pour l'énigmatique X. Il convainc aussi le champion de boxe Cassius Clay de suivre son exemple sous le nom de Muhammad Ali. Mais il ne tarde pas à entrer en opposition avec Louis Farrakhan et rompt avec Nation of Islam en 1964.

Il tente alors de détacher le pasteur Martin Luther King de la non-violence avant d'être assassiné par les hommes de main de Farrakhan le 21 février 1965, à près de 40 ans, pendant un discours à Harlem (New York).

Ses appels à la guerre vont être repris l'année suivante par un nouveau groupuscule fondé en Californie, les «  Black Panthers ». Ces derniers sont rejoints par Stokely Carmichael, un dissident du « Student Nonviolent Coordinating Committee » (SNCC) de Martin Luther King, ainsi que par Eldrige Cleaver, un ancien voyou devenu essayiste et même candidat aux élections présidentielles de 1968 !

Malcolm X, comme « Che » Guevara, fait partie des icônes improbables des années 60, adeptes de la violence anti-occidentale, populaires parmi les jeunes bourgeois gauchistes comme l'est aujourd'hui Ben Laden parmi les djihadistes européens.

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux