ça s'est passé un... - 17 juin - Herodote.net

ça s'est passé un...

17 juin

Événements

17 juin 656 : L'assassinat du calife Othman secoue l'islam

Le 17 juin 656, le troisième calife Othman est assassiné à Médine par des musulmans mécontents de sa gestion des affaires et de son interprétation de la doctrine de l'islam. La mort de ce vieillard de plus de 80 ans va être à l'origine de la plus grave crise de l'islam...

Suite de l'article

17 juin 1789 : Les états généraux deviennent Assemblée nationale

Le 17 juin 1789, à Versailles, le tiers état et quelques représentants du clergé aux état généraux se proclament Assemblée nationale sur une suggestion de l'abbé Sieyès et décident d'élaborer une Constitution pour la France...

Suite de l'article

17 juin 1940 : Pétain demande l'armistice

Le 17 juin 1940, le maréchal Pétain demande aux Allemands quelles sont leurs conditions d'armistice. À midi, il prononce à la radio une allocution mémorable : « C'est le coeur serré que je vous dis aujourd'hui qu'il faut cesser le combat... » Le même jour, le général de Gaulle prend l'avion pour Londres.



17 juin 1940 : Naufrage du Lancastria

Le 17 juin 1940, tandis que la France est envahie par la Wehrmacht, le Lancastria, un paquebot chargé de soldats britanniques, quitte à la hâte le port de Saint-Nazaire. Bombardé par des Junker allemands, il explose et coule en 24 minutes. On recueillera près de 2500 survivants. Faute d'un enregistrement des passagers de fortune, le nombre de victimes est quant à lui évalué à 5200 !



17 juin 1953 : Insurrection ouvrière à Berlin-Est

Une insurrection ouvrière éclate à Berlin-Est le 17 juin 1953. Elle s'étend le lendemain à toutes les villes de la République démocratique allemande. Le chef du gouvernement communiste, Walter Ulbricht, appelle les Soviétiques à la rescousse. Les chars noient l'insurrection dans le sang, au prix d'un grand nombre de victimes. Au moins 80 morts et 25.000 arrestations...

Suite de l'article

C'est sa fête : Hervé

Ce saint légendaire est très populaire en Bretagne et au-delà. Hervé est le fils d'un barde originaire de Grande-Bretagne. Il naît aveugle et se fait ermite, toujours accompagné d'un jeune compagnon et d'un loup. Il fonde l'abbaye de Lanhouarneau (« le domaine d'Hervé »).

Décès

Hugues le Grand

897 - 17 juin 956

Le comte de Paris Hugues le Grand est le neveu d'Eudes 1er et le fils de Robert 1er le Fort. Ces deux puissants barons de Francie occidentale ont tour à tour ceint la couronne royale au lieu et place des héritiers légitimes de Charlemagne, disqualifiés par leur impéritie. Mais Robert 1er, victime des luttes de factions, n'a régné qu'un an.

Instruit par l'expérience, son fils refuse la couronne mais fait élire son cousin Raoul de Bourgogne puis à nouveau un Carolingien, Louis IV d'Outremer. Celui-ci lui concède le titre pompeux de duc des Francs (Francorum dux) et lui rétrocède ses possessions de Francie occidentale, ne conservant que les territoires entre Rhin et Meuse.

Mais les deux hommes ne tardent pas à se combattre. Hugues laisse le roi tomber aux mains des Normands et ne consent à le délivrer qu'après s'être fait livrer la ville de Laon, dernière possession carolingienne en Francie occidentale. Les Hongrois profitent de cette lutte stérile pour ravager la Champagne et la Bourgogne.

À la mort de Louis IV, son fils Lothaire (13 ans) lui succède avec l'aval du comte Hugues, justement surnommé le «faiseur de rois» ou Hugues le Grand. On l'appelle aussi le Blanc (à cause de son teint pâle) ou l'Abbé à cause des nombreuses abbayes dont il est l'abbé laïque.

Sa diplomatie prudente et déterminée aura préparé l'accession au trône de son propre fils, le futur Hugues 1er, dit Capet.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net