ça s'est passé un... - 23 mars - Herodote.net

ça s'est passé un...

23 mars

Événements

23 mars 242 : Couronnement de Sapor 1er

Le 23 mars 242, est couronné le roi Sapor 1er (on écrit aussi Chahpur, Châhpuhr, Shapour ou Shahpur, shah signifiant roi en persan.

Sapor 1er succède à son père Ardachir 1er, fondateur de la dynastie des Sassanides (d'après Sassan, un aïeul), à la tête du puissant empire perse. Chef redoutable et cruel, il mène des guerres victorieuses contre Rome, alors en pleine crise.

En 244, il repousse l'empereur Philippe l'Arabe et enlève à Rome l'Arménie et la Mésopotamie. En 260, plus gravement, il bat l'empereur Valérien près d'Édesse et le capture ainsi que, dit-on, 70.000 de ses hommes. Les Romains, y compris l'empereur, seront réduits en esclavage dans des conditions atroces.

Sapor 1er embellit par ailleurs sa capitale, Ctésiphon, en Mésopotamie, où subsistent des ruines impressionnantes.



23 mars 1169 : Saladin devient vizir d'Égypte

Le 23 mars 1169, Saladin devient vizir d'Égypte, le principal État arabe, après avoir renversé le vizir Chîwer. C'est le début d'une progression qui conduira cet officier kurde originaire de Takrit à réunir la Syrie à l'Égypte et ainsi prendre en tenaille les États francs de Palestine...

Suite de l'article

23 mars 1534 : Excommunication du roi Henri VIII

Le 23 mars 1534, le roi d'Angleterre Henri VIII Tudor est excommunié par le pape qui n'accepte pas son divorce avec Catherine d'Aragon et son remariage avec Anne Boleyn.



23 mars 1792 : Les Girondins prennent la tête de la Révolution

Le 23 mars 1792, après s'être séparé de ses ministres du club des Feuillants, tous favorables à la monarchie constitutionnelle, le roi Louis XVI appelle au gouvernement des amis du député de la Gironde Brissot, que l'on appelle Brissotins et qui seront plus tard connus sous le nom de Girondins. Ardents révolutionnaires, ils participent aussi au Club des Jacobins. À l'Assemblée Législative, ils plaident pour la guerre contre l'Autriche. Le roi, pour des raisons opposées, est aussi favorable à la guerre. C'est ainsi qu'il nomme Roland à l'Intérieur, Clavière aux Finances, Dumouriez aux Relations extérieures, Duranthon à la Justice et Servan à la Guerre.



23 mars 1848 : Les Milanais chassent les Autrichiens

Le 23 mars 1848, les Milanais chassent les Autrichiens de leur ville au terme d'un soulèvement de cinq jours. La révolte avait débuté par la guerre des cigares, les Milanais s'abstenant de fumer pour ne pas payer la taxe sur le tabac... et les troupes d'occupation se plaisant à fumer sous leur nez de voluptueux cigares. Les Autrichiens du feld-maréchal Radetzky reprendront pied dans la ville et auront raison des velléités patriotiques des Italiens.



23 mars 1849 : Le rêve d'unité italienne échoue à Novare

Le 23 mars 1849, le roi du Piémont est battu par les Autrichiens à Novare. Charles-Albert voulait aider les Milanais, révoltés contre leur souverain, l'empereur d'Autriche. Mal lui en prit...

Suite de l'article

23 mars 1919 : Mussolini crée les « fasci »

Le 23 mars 1919, à Milan, Benito Mussolini crée les premiers Faisceaux italiens de combat (Fasci italiani di combattimento). Ces groupes paramilitaires formeront l'embryon du parti fasciste...

Suite de l'article

23 mars 1944 : Déportation des Tchétchènes

Le 23 mars 1944, dans les villes et villages tchétchènes et ingoutches du Caucase, les hommes sont convoqués sur les places publiques en vue d'un prétendu recensement. Ils sont aussitôt désarmés et déportés par les troupes soviétiques, selon des ordres donnés par le dictateur Staline.

Le lendemain, c'est le tour des femmes et des enfants. Au total 500.000 personnes. Les malheureux sont accusés de collaboration avec l'ennemi hitlérien... bien que celui-ci se soit depuis plusieurs mois déjà replié loin du territoire.



C'est sa fête : Victorien

Victorien fut gouverneur de Carthage, capitale de la province romaine d'Afrique, au temps où Clovis régnait en Gaule.

L'Afrique était alors occupée par les Vandales. Ces Barbares étaient chrétiens mais de l'hérésie arienne (ils ne croyaient pas que le Christ fut Dieu). Ils firent mourir le malheureux Victorien.

Décès

Stendhal

23 janvier 1783 à Grenoble - 23 mars 1842 à Paris

Biographie  Stendhal

Élève brillant, Henri Beyle, futur Stendhal, est éduqué par son grand-père, le médecin Gagnon, dans l'admiration des Lumières et des idées philosophiques du XVIIIe siècle.

Renonçant à Polytechnique, il suit l'armée du Premier Consul Bonaparte en Italie, en 1800, et tombe sous le charme de Milan et des belles Italiennes. Il s'engage comme soldat et démissionne de l'armée au bout de deux ans.

Sous la Restauration, en 1817, sous le pseudonyme de Stendhal (d'après le nom d'une ville allemande, Stendal), il accède enfin à la notoriété littéraire avec Rome, Naples et Florence. Cet ouvrage fait de lui le précurseur des touristes contemporains.

Amoureux passionné, parleur charmant, ami des plus grands auteurs de son temps (Hugo,...), Stendhal éprouve toutefois de la difficulté à se faire reconnaître comme écrivain. Mais qu'importe : « J'écris pour des amis inconnus, une poignée d'élus qui me ressemblent, les happy few » (Vie de Henry Brulard).

En 1829, il accède à la célébrité avec Le Rouge et le Noir, et dix ans plus tard, publie La Chartreuse de Parme, qu'il a écrit en trois semaines seulement.

Nommé consul en Italie, il meurt d'apoplexie le 23 mars 1842 à Paris, au cours d'un congé, laissant inachevés ses romans Lucien Leuwen et Lamiel.

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès