Toute l'Histoire en un clic
Ami d'Herodote.net
 
>> 1er juillet 987

Vous avez accès à
trois dossiers complets
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

1er juillet 987

Hugues Capet élu roi des Francs


Le 1er juillet 987, exaspérés par la faiblesse des derniers héritiers de Charlemagne, les principaux seigneurs de Francie occidentale (la France actuelle) offrent la couronne royale au meilleur d'entre eux, le comte de Paris Hugues Capet.

Celui-ci devient roi des Francs sous le nom de Hugues 1er.

Il est sacré deux jours plus tard dans la cathédrale de Noyon par l'évêque de Reims, Adalbéron, selon un rituel germanique inauguré par Pépin le Bref en 751.

Hugues 1er est déjà au moment de son élection un homme mûr de 47 ans.

C'est un seigneur puissant et respecté. Son surnom lui vient de ses nombreuses chapes d'abbé, dont celle, prestigieuse entre toutes, de Saint-Martin-de-Tours.

Sa dynastie va finir par se confondre avec le royaume jusqu'en 1792, aussi peut-on dire que son élection marque la vraie naissance de la France.

Une légitimité fragile

Malgré le sacre de Reims, Hugues doit défendre sa légitimité les armes à la main. Comme l'un de ses vassaux refuse de lui obéir, Hugues lui demande :
– Qui t'a fait comte ?
Et l'autre de répliquer :
– Qui t'a fait roi ?

De l'élection à l'hérédité

Hugues 1er et ses descendants arrondissent le domaine royal ou «pré carré» à la manière modeste et tenace des paysans. Ils consolident leur autorité et font émerger une nation nouvelle du désordre carolingien.

Les premières générations de Capétiens se soumettent à la règle féodale de l'élection mais ont soin de faire élire de leur vivant leur fils aîné ! Les Grands du royaume se prêtent de bon gré à la manoeuvre, l'élection coupant court à toute querelle entre d'éventuels prétendants.

Ils s'habituent peu à peu à une succession héréditaire et l'acceptent d'autant mieux qu'Hugues Capet et ses premiers descendants font preuve d'une sage réserve face à des seigneurs parfois plus puissants et plus riches qu'eux-mêmes.

Avec Philippe II Auguste, deux siècles plus tard, la royauté sera devenue assez forte pour ignorer le rite de l'élection. Le roi dédaignera de faire désigner son fils de son vivant. Son fils Louis VIII dit Le Lion lui succèdera automatiquement et sans difficulté le 14 juillet 1223.

La France des premiers rois capétiens

Cliquez pour agrandir
Pendant les deux premiers siècles, les Capétiens n'ont d'autorité que sur un petit territoire s'étendant de Paris à Orléans. Le reste du royaume demeure à la merci de seigneurs rebelles et turbulents. Les rois, de concert avec le clergé, n'ont de cesse de réduire la violence endémique...

Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2010-07-03 09:23:41

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quels rois de France ont été assassinés ?

Réponse
Publicité