21 février 1613 - Michel Romanov est élu tsar de Russie - Herodote.net

21 février 1613

Michel Romanov est élu tsar de Russie

Le 21 février 1613 (selon le calendrier julien en vigueur en Russie), Michel Romanov est élu tsar de toutes les Russies sous le nom de Michel Ier.

Michel Romanov (16 ans) élu tsar de RussieL'élection met un terme au «temps des Troubles» qui a vu la Russie occupée et pillée par les Polonais mais également les Suédois et les Tatares.

Le nouveau tsar a tout juste 16 ans. Mais il est le fils du prestigieux patriarche de Moscou, Philarète, qui a combattu l'usurpateur Boris Godounov et les Polonais aux côtés des Cosaques. Prisonnier des Polonais, il fait figure de martyr et de saint protecteur.

Les nobles russes apprécient sa parenté avec l'ancienne dynastie, issue de Riourik, un Varègue ou Viking originaire de Scandinavie. Cette dynastie s'était éteinte après la mort du tsar Ivan IV le Terrible.

Ces atouts lui valent d'être choisi entre de nombreux candidats par le Zemski Sobor, l'assemblée des états généraux russes pour ceindre la couronne de Vladimir Monomaque, grand-prince de Kiev (XIIe siècle), à l'origine de la Russie impériale.

Michel Romanov, qui vit avec sa mère au couvent Kostroma, n'accepte la charge de tsar que sur les instances de sa mère. Il gagne Moscou sous les acclamations de la population, impatiente d'en finir avec les désordres et les invasions étrangères.

Il est couronné le 21 juillet 1613 dans la cathédrale de la Dormition, au Kremlin. 

Le nouveau tsar s'applique à en finir avec l'occupation étrangère. Pour reconstituer une armée, il impose les villes et opère des emprunts forcés auprès des riches marchands, lesquels sont pour la plupart des étrangers. 

En février 1617, il a la satisfaction de conclure la paix avec les Suédois, au prix d'un lourd tribut et de la perte de tout accès à la mer Baltique. celle-ci devient un «lac suédois»

L'année suivante, il repousse les Polonais et conclut une trêve avec eux, ce qui lui vaut de retrouver son père Philarète. Ce dernier est aussi énergique et dur que son fils est doux et pieux. Se complétant à merveille, les deux hommes vont réussir à rétablir la paix civile en Russie en écartant tout esprit de vengeance, notamment à l'égard des boyards (nobles) qui ont collaboré avec l'occupant polonais.

Michel Fédorovitch Romanov (21 juin 1596 - Moscou, 23 juillet 1645), gravure de la fin du XVIIe siècle, musée national russe, Moscou

La naissance de l'autocratie

Le tsar prend l'habitude de décider de tout en toute indépendance cependant que se restreint le droit d'intervention du Zemski Sobor. Ainsi se met en place l'autocratie (en grec, le «pouvoir d'un seul»), un régime caractéristique de la Russie des derniers siècles. 

Les paysans russes perdent leurs dernières libertés. Écrasés d'impôts, ils s'enfuient de leur village et gagnent l'étranger ou les marges orientales en voie de colonisation, à moins qu'ils ne se placent sous la tutelle d'un seigneur. Les seigneurs accueillent les fugitifs à bras ouverts car tous ont un besoin crucial de main-d'oeuvre. 

Philarète multiplie les décrets pour décourager les fuites. Il porte à quinze ans au lieu de cinq le délai après lequel un paysan fugitif peut bénéficier de la liberté. Ainsi la paysannerie russe va-t-elle peu à peu retomber dans le servage alors même que tout l'Occident s'en éloigne.

En 1632, profitant des désordres occasionnés en Europe centrale par la guerre de Trente Ans et d'une mauvaise passe des Polonais, Michel Ier attaque ces derniers. Mais son armée se débande et est écrasée. L'humiliation est immense en Russie même si le tsar a la satisfaction d'être reconnu comme souverain par les ennemis.

La personne du tsar acquiert un caractère sacré. En 1626, à 30 ans, après deux mariages inféconds, Michel Ier épouse Eudoxie Strechneva. Elle lui donnera dix enfants. L'avenir de la dynastie est assuré. La descendance de Michel Romanov règnera sur la Russie jusqu'à la Révolution de Février 1917.

Alban Dignat

L'auteur : Alban Dignat

Alban Dignat a enseigné l'Histoire au lycée, en France mais aussi à Meknès (Maroc), Tananarive (Madagascar) et Bangui (Centrafrique). Il suit avec un intérêt tout particulier l'histoire coloniale et l'histoire des Afriques.

Publié ou mis à jour le : 2019-04-29 11:08:30

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux