Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> Ça s'est passé un...
Ce jour-là...

Choisissez votre date

Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

ça s'est passé un...

25 avril

Événements
25 avril 1284 : Édouard II, prince de Galles

Le titre de prince de Galles conféré à l'héritier du trône d'Angleterre remonte au 25 avril 1284. Ce jour-là naît à Carnarvon, au pays de Galles, le futur Édouard II. Son père, le roi d'Angleterre Édouard 1er Plantagenêt, lui donne le titre de prince de Galles pour honorer la promesse qu'il avait faite aux Gallois de leur donner un suzerain natif du pays.

La coutume de donner un titre nobiliaire à l'héritier se retrouve dans la monarchie française, dont l'héritier porte le titre de Dauphin (souverain du Dauphiné), dans la monarchie espagnole, dont l'héritier est prince des Asturies, à la tête du Saint Empire romain germanique, où le fils de l'empereur allemand est roi de Rome, dans la monarchie belge dont l'héritier est duc de Brabant, également dans des familles princières. Ainsi l'héritier des princes de Condé est-il duc d'Enghien.

25 avril 1507 : Et Waldseemüller inventa l'Amérique...

Le 25 avril 1507, à Saint-Dié, dans les Vosges, est imprimé un document qui porte pour la première fois la mention d'un nom appelé à faire date : America ! Ce document révolutionnaire n'est rien de plus que le commentaire d'une grande carte du monde nommée Universalis Cosmographiæ où il est fait référence aux quatre voyages d'Amerigo Vespucci. Repris en 1538 par le cartographe Mercator, le mot Amérique (America) entre alors dans l'usage courant...

suite de l'article
25 avril 1529 : La « Grande Rebeyne »

Le 25 avril 1529 éclate à Lyon la « Grande Rebeyne », une émeute de la faim d'une violence inédite. Elle fait suite à plusieurs années de récoltes médiocres et de disettes. C'en est fini du « beau XVIe siècle » et de la première Renaissance française.

Deux ans plus tard, la bourgeoisie lyonnaise fonde l'Aumônerie générale, pour prévenir le retour de pareilles émeutes. C'est le début de la charité organisée.

suite de l'article
25 avril 1792 : Rouget de Lisle chante la Marseillaise

Le 25 avril 1792, à Strasbourg, dans le salon du baron de Dietrich, maire de la ville et ami de Lafayette, l'effervescence est à son comble...

suite de l'article
25 avril 1841 : Mayotte sous protection française

Le sultan Andriantsouli qui règne sur Mayotte, se place sous le protectorat de la France par le traité du 25 avril 1841 signé avec le commandant Pierre Passot. Il reçoit en contrepartie une indemnité de 1000 piastres ! C'est ainsi que Mayotte entre dans le giron de la France.

De proche en proche, l'ensemble de l'archipel des Comores (Mayotte, Anjouan, Grande Comore et Mohéli) devient colonie française...

suite de l'article
25 avril 1849 : Émeute à Montréal

Le 25 avril 1849, à Montréal, une émeute populaire se solde par l'incendie de l'hôtel du Parlement, où le gouverneur général du Canada, lord Elgin, venait de sanctionner une loi controversée.

À la suite de ce drame, Montréal perd le statut de capitale des deux parties du Canada, le Haut- et le Bas-Canada, dont elle avait hérité à peine deux ans plus tôt.

25 avril 1915 : Débarquement franco-britannique à Gallipoli

Le 25 avril 1915, un corps expéditionnaire franco-britannique débarque sur la presqu'île de Gallipoli (Canakale en turc), à l'entrée du détroit des Dardanelles, en Turquie. Le débarquement aboutit à un dramatique fiasco face aux défenses turco-allemandes, sous le commandement du général allemand Liman von Sanders et d'un général turc promis à un grand avenir, Kemal Atatürk.

L'ANZAC Day

Les troupes d'Australie et de Nouvelle-Zélande ayant été particulièrement éprouvées, le souvenir de la bataille de Gallipoli est commémoré tous les 25 avril dans leur pays par un jour férié, l'ANZAC Day (ou jour de l'ANZAC, du nom de leur détachement).

suite de l'article
25 avril 1945 : Conférence de San Francisco

Le 25 avril 1945 s'ouvre la conférence de San Francisco. Les représentants des nations libres élaborent la charte de l'Organisation des Nations Unies (ONU). Le même jour, les armées américaines et soviétiques font leur jonction à Berlin. C'est pratiquement la fin des combats en Europe.

25 avril 1953 : Crick et Watson révèlent l'ADN

Le 25 avril 1953, un article de la célèbre revue scientifique Nature signé du biologiste américain Jim Watson (24 ans) et du physicien britannique Francis Crick (36 ans) décrit pour la première fois la structure de la molécule d'ADN (acide désoxyribonucléique), support du patrimoine génétique des êtres humains.

suite de l'article
25 avril 1974 : La Révolution des oeillets

Le 25 avril 1974, Lisbonne est le théâtre de la révolution des oeillets. La dictature héritée du docteur Salazar est renversée pacifiquement (fait rarissime !) par une poignée d'officiers...

suite de l'article
C'est sa fête : Marc

Marc est le deuxième évangéliste. Dans la maison de sa mère se réunissent les disciples du Christ. Lui-même figure parmi les compagnons des Apôtres et Pierre le considère comme son fils.

Converti à la religion du Christ, Marc commence à prêcher sous les auspices de son cousin Barnabé. Il accompagne ce dernier ainsi que Paul dans leur mission à Antioche, en Syrie, puis repart avec Barnabé à Chypre.

On retrouve ensuite sa trace à Rome où prêche Pierre. C'est là qu'il entame la rédaction de son livre, aux environs de l'an 70, sans doute en suivant les indications du chef des Apôtres.

Après le martyre de ce dernier, on suppute que Marc termine sa vie à Alexandrie, en Égypte. Il est en tout cas présenté comme le fondateur de l'église locale et c'est dans cette ville qu'est vénérée plus tard sa dépouille.

Au IXe siècle, des marchands vénitiens volent ses reliques présumées et les transportent dans leur cité.

C'est ainsi que l'évangéliste et le lion, son symbole, sont devenus les emblèmes de la Sérénissime République.

Naissances
Saint Louis (Louis IX)
25 avril 1214 à Poissy - 25 août 1270 à Tunis (Tunisie)

Louis IX, futur Saint Louis, monte sur le trône de France à 12 ans. Guerrier courageux et combatif, souverain habile et sage, mari empressé autant que fidèle, profondément pieux, le roi apparaît comme le modèle du chevalier chrétien, d'où sa canonisation quelques années après sa mort.

Son long règne coïncide avec l'apogée de la France médiévale, capétienne et chrétienne. Il met fin à la première guerre contre l'Angleterre ainsi qu'à la croisade des Albigeois. Il remet à leur place les turbulents seigneurs féodaux et modernise l'administration.

Sous son règne, Paris devient la ville la plus prestigieuse d’Occident avec son Université et ses monuments religieux (Sainte Chapelle, Notre-Dame). Les foires de Champagne favorisent le commerce et permettent la naissance d'une bourgeoisie urbaine active et entreprenante.

Voir : L'apogée de la France capétienne
Édouard II Plantagenêt
25 avril 1284 à Carnavon (Angleterre) - 21 septembre 1327 à Berkeley (Angleterre)

Fils et père de souverains remarquables, Édouard II a écrit quant à lui une page pathétique dans l'Histoire anglaise.

Premier prince héritier à recevoir le titre de prince de Galles, il monte sur le trône le 7 juillet 1307. Là-dessus il épouse Isabelle de France, fille de Philippe IV le Bel, ce qui sera de grande conséquence quand, les fils du roi de France étant morts sans héritiers, on se posera la question de leur succession. Il en résultera la guerre de Cent Ans.

En attendant, le roi fait quatre enfants à son épouse, à commencer par le futur Édouard III, mais très vite lui préfère ses favoris, d'abord Pierre Gaveston, tué par des barons révoltés en 1312, puis Hugh Le Despenser.

Plus gravement, il perd l'Écosse à la bataille de Bannockburn et reconnaît à Robert Bruce le titre de roi d'Écosse. Sa femme, excédée, rentre en 1325 chez son frère Charles IV le Bel, à Paris, où elle se met en ménage avec Roger de Mortimer. Le 23 septembre 1326, la reine et son amant s'embarquent pour l'Angleterre où ils sont accueillis à bras ouverts par la population.

Capturé, Édouard II se résout à abdiquer. Il est assassiné dans d'atroces conditions par des sbires à la solde de Mortimer dans sa cellule du château de Berkeley : pour ne pas laisser de traces de leur crime, ses bourreaux l'empalent avec un fer rouge.

Guillaume le Taciturne
25 avril 1533 à Dillenburg (Allemagne) - 10 juillet 1584 à Delft (Pays-Bas)

Né en Allemagne, non loin de Nassau, Guillaume 1er, prince d'Orange, a été nommé par le souverain espagnol stathouder (gouverneur) de Hollande.

Homme d'honneur, justement surnommé le Taciturne, il ne tarda pas à se mettre à la tête de la révolte des calvinistes hollandais. C'est à cet Allemand et catholique d'origine, que les Pays-Bas doivent leur indépendance...

Voir : Le libérateur des Pays-Bas
Oliver Cromwell
25 avril 1599 à Huntingdon (Angleterre) - 3 septembre 1658 à Londres (Angleterre)

Olivier Cromwell est à l'origine de la première (et l'unique) expérience républicaine en Angleterre, prenant le titre de «lord protecteur des Trois Royaumes» qui fait de lui un dictateur. À sa mort, son fils Richard le remplace comme Lord-protecteur mais ne montre pas les mêmes capacités. Quelques mois s'écoulent avant que le général Monck ramène à Londres l'héritier de la dynastie Stuart...

Voir : « Lord protecteur » et dictateur de fait
Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

À quand remonte l'expression « France » ?

Réponse
Publicité