Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> Ça s'est passé un...
Ce jour-là...

Choisissez votre date

Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

ça s'est passé un...

11 novembre

Événements
11 novembre 43 av. J.-C. : Un triumvirat pour succéder à César

Le 11 novembre de l'an 43 avant JC (certaines sources donnent le 26 novembre), Antoine, Lépide et Octave se font nommer par le Sénat romain pour exercer un gouvernement à trois. C'est le second triumvirat (tres viri reipublicae constituendae)...

suite de l'article
11 novembre 397 : Saint Martin est inhumé à Tours

Saint Martin est inhumé à Tours en grande pompe le 11 novembre 397.

Né vers 315 à Sabaria, en Pannonie (aujourd'hui Szombathely, en Hongrie), l'évangélisateur des Gaules s'est acquis une stature exceptionnelle au terme d'une vie agitée, tissée de grands voyages à travers toute l'Europe...

suite de l'article
11 novembre 1215 : Ouverture du concile Latran IV

Le pape Innocent III ouvre le quatrième concile du Latran le 11 novembre 1215...

suite de l'article
11 novembre 1417 : La papauté refait son unité à Constance

Le 11 novembre 1417, à Constance, un concile met fin au Grand Schisme d'Occident...

suite de l'article
11 novembre 1831 : Nat Turner est pendu en Virginie

Le 11 novembre 1831, à Southampton, en Virginie, Nat Turner est pendu après jugement pour avoir entraîné dans la révolte une centaine d'esclaves comme lui et assassiné en 24 heures une soixantaine de blancs. Ainsi finit la principale révolte d'esclaves qu'aient connue les États-Unis.

11 novembre 1918 : Un armistice met fin à la Grande Guerre

Le 11 novembre 1918, un armistice met fin à la Grande Guerre, première guerre totale, qui a meurtri l'Europe comme aucune autre. On veut croire qu'elle restera la dernière de l'Histoire, la « der des der ».

La commémoration de l'Armistice demeure depuis 1919 un moment fort de la vie civique en France et chez ses alliés tout en étant pratiquement ignorée de l'autre côté du Rhin, pour des raisons compréhensibles. Cette commémoration prend la forme d'un jour chômé et de manifestations collectives : soit que l'on se recueille devant les monuments aux morts et la tombe du Soldat inconnu, soit que l'on arbore un coquelicot comme au Canada ou en Angleterre.

11 novembre 1942 : Occupation de la zone « libre »

Le 11 novembre 1942, Hitler déclenche l'opération « Attila ». En réponse au débarquement anglo-américain en Afrique du Nord, l'armée allemande franchit la ligne de démarcation qui sépare la France occupée de la France dite « libre » depuis l'armistice de 1940. À Toulon, sur ordre de l'amiral Jean de Laborde, la flotte française se saborde pour échapper aux Allemands sans pour autant tomber entre les mains des Anglais ! À Vichy, le gouvernement du maréchal Pétain et de Pierre Laval est placé sous le contrôle direct de l'occupant. Il perd la fiction de son indépendance.

C'est sa fête : Martin

Saint MartinAncien centurion romain originaire des bords du Danube, Martin évangélise la France. Populaire évêque de Tours, il est inhumé dans sa bonne ville le 11 novembre 397...

voir l'article complet

La fête de la Saint Martin est demeurée très populaire jusqu'à la Révolution, en France mais aussi dans le reste de la chrétienté occidentale. C'est ainsi que le 11 novembre, l'on dansait et chantait nuit et jour !

La Saint Martin était aussi l'occasion de faire bombance avant le jeûne de l'Avent, c'est-à-dire de la période précédant Noël (ledit jeûne est tombé en désuétude, l'Église n'ayant conservé que le jeûne du Carême, avant Pâques). On savourait alors une oie grasse de sorte que l'expression : « faire la Saint-Martin » est devenue synonyme de bonne chère. On buvait aussi, sans trop de retenue, le « vin de la Saint-Martin », un vin de vendange tardive.

Une pieuse légende raconte que, lorsqu'on transféra la dépouille du saint de Candes à Tours, les buissons se mirent à refleurir à son passage le long de la Loire ! Ce miracle serait à l'origine de l'été de la Saint-Martin, un redoux en fait occasionné par des vents du sud-ouest qui touchent la France autour du 11 novembre, fête de la Saint Martin.

De l'autre côté de l'Atlantique, des phénomènes météorologiques différents occasionnent aussi un bref redoux à l'automne. C'est l'été indien. Au Québec, ce phénomène survient aux alentours de la fête de l'Action de grâces (second lundi d'octobre).

Notons encore que c'est en référence à Saint Martin qu'en novembre 1918, à l'instigation du général Foch, les négociateurs français auraient choisi de fixer au 11 novembre la date de l'armistice (de préférence au 9 ou 10 novembre).

Naissances
Louis-Antoine Bougainville
11 novembre 1729 à Paris - 31 août 1811 à Paris

Louis Antoine de Bougainville a exploré Tahiti, donné son nom à une fleur et diffusé le mythe du bon sauvage...

Voir : L'inventeur du «bon sauvage» de Tahiti
Jules Guesde
11 novembre 1845 à Paris - 28 juillet 1922 à Saint-Mandé

Jules Guesde (Paris, 11 novembre 1845 - Saint-Mandé, 28 juillet 1922)Jules Guesde, de son vrai nom Jules Bazile, débute comme journaliste sous le Second Empire. Il devient républicain et socialiste à l'occasion de la Commune. Exilé quelque temps, il découvre les théories de Karl Marx et les introduit en France. En 1879, il fonde le Parti ouvrier français, qui se veut marxiste, révolutionnaire et collectiviste, puis se fait élire député à Roubaix et Lille.

Après la fusion en 1905 des partis socialistes français au sein de la SFIO, le courant marxiste orthodoxe de Jules Guesde entre en conflit avec le courant humaniste de Jean Jaurès. Mais quand éclate la Première Guerre mondiale, Jules Guesde se rallie à l'Union sacrée contre l'Allemagne.

Dans Le Cri du Peuple du 10 février 1886, Jules Guesde publie un article intitulé « Meurent les ouvriers français ». On peut y lire cette profession de foi contre les travailleurs immigrés : « Ils sont 800.000 ouvriers étrangers qui, travaillant à tout prix, font outrageusement baisser les salaires, quand ils ne les suppriment pas complètement pour nos ouvriers expulsés des usines ».

Décès
Anne de Montmorency
15 mars 1493 à Chantilly - 11 novembre 1567 à Paris

Anne 1er de Montmorency descend d'une fière famille qui se qualifie de «premiers barons chrétiens de France» !

Il s'illustre dans les guerres d'Italie et, comblé de gloire et d'honneur, va poursuivre sa carrière militaire jusqu'aux prémices des guerres de religion, un demi-siècle plus tard. Il se fera tuer à 74 ans en combattant les protestants de Louis de Condé !...

Voir : Au service de trois rois
Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quel est le règne le plus long de l'Histoire universelle ?

Réponse
Publicité