ça s'est passé un... - 5 juillet - Herodote.net

ça s'est passé un...

5 juillet

Événements

5 juillet 1189 : Henri II Plantagenêt meurt à Chinon en combattant ses fils

Le 5 juillet 1189, le roi d'Angleterre Henri II Plantagenet meurt à Chinon, tandis qu'il combat la révolte de ses fils soutenus par leur mère Aliénor d'Aquitaine. Sa dépouille est inhumée dans l'abbaye de Fontevraud, ce prince français est aussi roi d'Angleterre.



5 juillet 1194 : Le roi Philippe Auguste perd ses affaires à Fréteval

Dans une clairière de Fréteval, près de Blois, le 5 juillet 1194, les hommes de Richard Coeur de Lion prennent en embuscade le camp du roi de France Philippe Auguste. L'embuscade survient peu après que le roi d'Angleterre est sorti d'une longue captivité en Autriche. Ayant retrouvé son trône, il tente de récupérer les possessions des Plantagenêt que n'a pas su conserver son frère Jean sans Terre pendant son absence...

Surpris à Fréteval, les Français se débandent en abandonnant leurs affaires, y compris les archives qui suivent le roi dans tous ses déplacements. Pour éviter le renouvellement de la mésaventure, Philippe Auguste décide de conserver ses sceaux et documents officiels à Paris, dans un bâtiment dédié aux archives royales et placé sous la surveillance d'un... « garde des Sceaux ». C'est depuis lors sous cette dénomination qu'est officiellement désigné en France le ministre de la Justice.



5 juillet 1811 : Le Venezuela se proclame indépendant

Le 5 juillet 1811, les guerres napoléoniennes et l'occupation de l'Espagne encouragent la bourgeoisie de Caracas, capitale du Venezuela, à revendiquer l'indépendance du pays, sous la conduite de Francisco de Miranda.

Le petit peuple, toutefois, se tient en retrait de ce mouvement, par attachement au roi Ferdinand VII et surtout dans la crainte (justifiée) d'être davantage exploité par les futurs dominants qu'ils ne le sont par les fonctionnaires espagnols...

Suite de l'article

5 juillet 1830 : Prise d'Alger

Le 5 juillet 1830, le maréchal Bourmont s'empare d'Alger avec un corps expéditionnaire de 35.000 hommes. L'expédition était prévue pour ne pas durer...



5 juillet 1914 : Course à la guerre

Le 5 juillet 1914, l'empereur allemand Guillaume II assure l'émissaire du gouvernement austro-hongrois de son soutien en cas de conflit avec la Serbie. C'est le début de la course à la Grande Guerre...

Suite de l'article

5 juillet 1943 : Bataille de chars à Koursk

Le 5 juillet 1943, autour de la ville russe de Koursk, commence la plus grande bataille de chars de l'Histoire. Quelques mois après la gigantesque bataille de Stalingrad, elle met aux prises 3.500 engins blindés allemands et autant de soviétiques.

Au bout d'une semaine, les Allemands, qui ont perdu plus de 100.000 hommes, abandonnent la partie. C'est l'échec de l'opération baptisée « Citadelle ». Ils entament leur retraite. Celle-ci s'achèvera près de deux ans plus tard dans les ruines de Berlin.

Suite de l'article

5 juillet 1946 : Naissance explosive du bikini

Le 5 juillet 1946, au bord de la piscine Molitor, à Paris, le public découvre avec ravissement un maillot de bain féminin « plus petit que le maillot de bain le plus petit au monde » selon le slogan de son créateur, un ingénieur automobile du nom de Louis Réard.

Ce maillot de bain deux pièces, effectivement plus étriqué que ceux qui l'ont précédé, est baptisé du nom de Bikini, un atoll de l'archipel des Marshall sur lequel les Américains ont fait un essai nucléaire quelques jours plus tôt.

Les mannequins professionnels s'étant défilées, c'est à une danseuse nue du Casino de Paris, Micheline Bernardini, que son créateur a dû s'adresser pour sa présentation officielle à la presse internationale. Avec lui débutent les... « Trente Joyeuses ».

Présentation du premier bikini à la piscine Molitor (Paris) par Michèle Bernardini (5 juillet 1946)



5 juillet 1962 : Le massacre d'Oran

Indépendance de l'Algérie et Fête de l'Indépendance

Le 5 juillet 1962 est proclamée officiellement l'indépendance de l'Algérie (deux jours après son indépendance effective... et 132 ans après la prise d'Alger par le maréchal Bourmont). L'anniversaire de ce jour est devenu la Fête de l'Indépendance.

Le jour même de la proclamation de l'indépendance, les Européens encore présents à Oran sont victimes d'une hystérie collective. Beaucoup sont massacrés par la foule musulmane, cependant que les soldats français se tiennent l'arme au pied dans les casernes...

Suite de l'article

5 juillet 1971 : Le scandale de la Garantie foncière

Le 5 juillet 1971, la Commission des Opérations de Bourse (COB) interdit à une société, la Garantie foncière, de solliciter désormais l'épargne par voie d'annonce publicitaire. C'est le début d'un scandale qui va secouer l'opinion publique et déchirer la classe politique française.

Les principaux inculpés, le député André Rives de Lavaysse, plus connu sous le nom de Rives-Henrys, Robert Frenkel et l'avocat Victor Rochenoir, seront condamnés à des peines d'emprisonnement. Il restera de l'affaire une formule de Michel Poniatowski sur « la république des copains et des coquins »...

Suite de l'article

C'est sa fête: Antoine-Marie Zaccaria

Ce prédicateur italien lutta contre les idées luthériennes et fonda à cet effet en 1530 la Congrégation de Saint Paul (ou Barnabites).

Naissances

Édouard Herriot

5 juillet 1872 à Troyes, Aube (France) - 26 mars 1957 à Saint-Genis-Laval, Rhône (France)

Biographie Édouard Herriot

Maire de Lyon pendant un demi-siècle, Édouard Herriot est le plus illustre représentant de la «République des professeurs» qui vit des normaliens se succéder à la présidence du Conseil sous la IIIe République avec Paul Painlevé, Léon Blum et André Tardieu...

Georges Pompidou

5 juillet 1911 à Montboudif (Cantal, France) - 2 avril 1974 à Paris

Biographie Georges Pompidou

Né dans un ménage d'instituteurs, Georges Pompidou reste le seul président de la Ve République d'origine populaire. Sa disparition, à 63 ans, coïncide en France avec la fin des «Trente glorieuses», selon l'expression de l'économiste Jean Fourastié pour désigner les 30 années de l'après-guerre.

Décès

Georges Bernanos

20 février 1888 à Paris - 5 juillet 1948 à Neuilly-sur-Seine

Catholique fervent, l'écrivain Georges Bernanos rompit avec le nationalisme étriqué de l'Action française après qu'il eut connu les horreurs de la guerre d'Espagne (Les grands cimetières sous la lune).

L'écrivain ne cachait pas son antisémitisme et s'affirmait comme disciple de Drumont... Il dénonça néanmoins avec force les compromissions du régime pétainiste et ses criminelles complicités avec l'Allemagne. Le 1er juin 1943, suite à la déportation de Paul Reynaud, Édouard Daladier et Georges Mandel, le journal clandestin Libération publia son billet d'indignation :
« J'ai toujours tenu Reynaud ou Daladier pour deux pauvres types, mais vous les avez sacrifiés à l'ennemi, cela suffit, la France les couvre maintenant de son manteau. Vous êtes tellement bêtes, que vous avez rendu ces politiciens sacrés à tout homme de cœur, oui, la majesté de la France les couvre, vous paierez cher le mal que vous leur avez fait. Quant à Mandel, vous vous dites peut-être, que n'ayant jamais montré beaucoup de goût pour les Juifs, je ne parlerai pas de celui-là ? Détrompez-vous. C'est lui que vous haïssez le plus, vous et vos maîtres. A ce titre, il m'est mille fois plus sacré que les autres. Si vos maîtres ne nous rendent pas Mandel vivant, vous aurez à payer ce sang juif d'une manière qui étonnera l'histoire - entendez-vous, chiens que vous êtes - chaque goutte de ce sang juif versé en haine de notre ancienne victoire nous est plus précieuse que la pourpre d'un manteau de cardinal fasciste - est-ce que vous comprenez ce que je veux dire ? Après avoir mis vos prestiges et vos agents sous la protection d'Hitler, est-ce que vous croyez encore les sauver grâce à la vertu de certains principes que vous vous vantez de défendre. Oh, votre cause est désormais trop désespérée pour que nous soyons tentés de vous haïr, nous aurions plutôt envie de vous plaindre. » (cité par l'historien Pierre Winock).

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net