Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> 5 juillet 1811

Vous avez accès à
deux dossiers complets
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

5 juillet 1811

Le Venezuela se proclame indépendant


Le 5 juillet 1811, le Venezuela est la première colonie espagnole d'Amérique à devenir indépendante.

Petite Venise

Le drapeau du VenezuelaLe Venezuela couvre aujourd'hui 900 000 km2 et compte environ 25 millions d'habitants (2008). Il s'étend autour du vaste delta marécageux de l'Orénoque. Abordé par Christophe Colomb lors de son troisième voyage, il doit son nom à Amerigo Vespucci, celui-là même qui a donné son... prénom au continent américain ! L'explorateur florentin l'a appelé Venezuela (« petite Venise » en espagnol) par analogie avec la célèbre lagune.

L'importation d'esclaves noirs a conduit au développement de grandes plantations de cacao et à la formation d'une société métisse et très inégalitaire. En 1776, la colonie a formé avec Trinité-Orénoque (Trinidad-Orinoco) et la Nouvelle Andalousie (Nueva Andalucia) la capitainerie générale du Venezuela, avec pour capitale Caracas.

Une révolution créole

En 1776, la colonie forme avec Trinité-Orénoque (Trinidad-Orinoco) et la Nouvelle Andalousie (Nueva Andalucia) la capitainerie générale du Venezuela. Sa capitale est Caracas.

Lorsque les troupes de Napoléon occupent l'Espagne, en 1808, la colonie du Venezuela doit apprendre à se gouverner seule. Cela donne à la bourgeoisie blanche (ou « créole ») de Caracas, l'idée de s'émanciper complètement de la tutelle coloniale à l'imitation des États-Unis.

Le petit peuple, toutefois, se tient en retrait de ce mouvement, par attachement au roi Ferdinand VII et surtout dans la crainte (justifiée) d'être davantage exploité par les futurs dominants qu'ils ne le sont par les fonctionnaires espagnols.

Une Société patriotique et du peuple se réunit un peu plus tard pour réfléchir à l'avenir du pays. Aux débats assiste un jeune homme promis à un grand avenir, Simón Bolívar (27 ans). Bolívar plaide en faveur d'une indépendance totale et convainc le populaire Miranda de rentrer d'exil et de se joindre à lui.

Les débats débouchent sur un Congrès national à Caracas. Le 5 juillet 1811, enfin, un vote des congressistes donne la victoire aux indépendantistes et un Acte d'indépendance est rédigé dans les heures qui suivent.

Guerres intestines

Sebastián Francisco de Miranda y Rodríguez de Espinoza (Caracas, 28 mars 1750 ; Cadix, 14 juillet 1816) (portrait par Martin Tova y Tovar)Cependant, Miranda (60 ans), général en chef des indépendantistes, capitule à San Mateo face aux royalistes, le 25 juillet 1812.

Bolívar, devenu son rival, ne lui laisse pas le loisir de se retirer. Il le fait arrêter peu après et le livre aux Espagnols le 30 juillet 1812 ! Miranda finira sa vie en prison.

Le 6 août 1813, Bolívar s'empare de Caracas et reçoit de la municipalité le titre de « Libertador » (le Libérateur).

Il impose en fait un régime dictatorial et brutal... C'est qu'une bonne partie de la population demeure opposée à l'indépendance.

La guerre civile et les méthodes cruelles de Bolívar favorisent le retour des Espagnols.

Battu et en fuite, Bolívar reprend la lutte avec l'aide intéressée des Anglais. Au terme d'une décennie de guerres intestines, le Venezuela acquerra enfin sa pleine indépendance.

Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2016-02-29 17:31:02

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quelle est l'origine du bistrot ?

Réponse
Publicité