ça s'est passé un... - 22 mars - Herodote.net

ça s'est passé un...

22 mars

Événements

22 mars 1421 : Bataille du Vieil-Baugé

Le 22 mars 1421, au Vieil Baugé, près d'Angers (Maine-et-Loire), les Anglais subissent une humiliante défaite, la première depuis qu'a débuté la guerre de Cent Ans, près d'un siècle plus tôt...

Suite de l'article

22 mars 1594 : Henri IV entre à Paris

Le 22 mars 1594, à 7 heures du matin, Henri IV entre en armure à Paris, « sans effusion de sang ni qu'un seul bourgeois ait reçu incommodité en sa personne ni en ses biens, » selon ses propres termes. Le gouverneur de la ville, le comte Charles de Cossé-Brissac, lui remet les clés de la ville.

Le retour du roi dans la capitale, dont il avait dû s'enfuir près de vingt ans plus tôt, met un terme à cinq ans de guerre civile et trente ans de guerres religieuses. « Paris vaut bien une messe », lui aurait dit son ami et ministre Maximilien de Béthine, futur duc de Sully.

L'après-midi même, les 4.000 mercenaires du roi d'Espagne Philippe II, qui étaient venus prêter main-forte aux ligueurs catholiques, prennent le chemin du retour. « Messieurs, recommandez-moi à votre maître. Allez-vous en à la bonne heure mais n'y revenez plus ! » leur lance le roi d'une fenêtre de la porte Saint-Denis.

Suite de l'article

22 mars 1622 : Opechancano attaque les Anglais de Virginie

Le 22 mars 1622, le chef indien Opechancano attaque sans avertissement l'ensemble des établissements anglais de Virginie. Il met fin à la coexistence pacifique entre Amérindiens et Européens inaugurée par son frère Powhatans, lequel avait même marié sa fille Pocahontas à un planteur de tabac, John Rolfe.

346 Blancs sont massacrés. Les colons réagissent avec brutalité. Mais c'est seulement vingt-et-un ans plus tard, en 1643, qu'ils arrivent à capturer et exécuter leur ennemi. Ainsi se termine la première des grandes guerres indiennes qui vont opposer pendant plus de 250 ans Indiens et Européens.



22 mars 1798 : La Suisse « une et indivisible »

Le 22 mars 1798, les révolutionnaires français imposent aux Suisses une « République helvétique une et indivisible ». Elle n'aura qu'une existence éphémère...

Suite de l'article

22 mars 1833 : Union douanière allemande

Le 22 mars 1833, un traité d'union douanière amorce l'unification de l'Allemagne.



22 mars 1841 : Limitation législative du travail des enfants

Le 22 mars 1841, une loi limite en France, pour la première fois, le travail des enfants employés dans les manufactures, usines ou ateliers. La loi est promulguée par Louis-Philippe, roi des Français, le maréchal Jean-de-Dieu Soult (73 ans) étant président du Conseil. Elle s'inspire d'une loi similaire promulguée en Angleterre neuf ans plus tôt, en 1833.

L'article 2 énonce :
Les enfants devront, pour être admis, avoir au moins huit ans.
De huit à douze ans, ils ne pourront être employés au travail effectif plus de huit heures sur vingt-quatre, divisées par un repos.
De douze à seize ans, ils ne pourront être employés au travail effectif plus de douze heures sur vingt-quatre, divisées par des repos.
Ce travail ne pourra avoir lieu que de cinq heures du matin à neuf heures du soir.



22 mars 1895 : Première séance de cinéma

Le 22 mars 1895, à Paris, Louis et Auguste Lumière donnent une première séance de cinéma devant la Société d'encouragement à l'industrie nationale...

Suite de l'article

22 mars 1963 : Scandale Profumo

Le 22 mars 1963, devant la Chambre des Communes, John Profumo, secrétaire d'État britannique à la Guerre, nie contre l'évidence avoir eu une relation sexuelle avec la maîtresse d'un espion soviétique. C'est le début de l'affaire Profumo (« Profumo Affair »)...

Suite de l'article

C'est sa fête : Léa

Cette veuve romaine suivit avec passion les conférences sur les Saintes Ecritures que fit saint Jérôme dans la Ville éternelle. Elle mourut paisiblement à Ostie en 384.

Naissances

Maximilien de Habsbourg

22 mars 1459 à Wiener-Neustadt (Autriche) - 12 janvier 1519 à Wels (Autriche)

Biographie  Maximilien de Habsbourg

À l'initiative de son père, Frédéric III, archiduc d'Autriche et titulaire du Saint Empire romain germanique, Maximilien de Habsbourg obtient en 1477 la main de Marie de Bourgogne. La mariée est la fille unique et l'héritière du duc Charles le Téméraire, mort la même année. Elle apporte en dot à Maximilien les Pays-Bas et la Franche-Comté. Ce n'est qu'un début.

Devenu à son tour empereur en 1493, Maximilien 1er marie trois ans plus tard son fils Philippe le Beau à Jeanne, fille des Rois Catholiques d'Espagne.

Enfin, en 1515, il arrange le mariage de ses petits-enfants avec les héritiers de Ladislas II Jagellon, souverain de Hongrie et de Bohème. Ces royaumes tomberont dans l'escarcelle des Habsbourg en 1526.

Maximilien ne réussit cependant pas à épouser en secondes noces l'héritière de la Bretagne, la duchesse Anne, et doit reconnaître l'indépendance des cantons suisses par le traité de Bâle de 1499. Faute d'épouser Anne de Bretagne, il se rabat sur Blanche Sforza, nièce de Ludovic le More, duc de Milan. Ce mariage va conduire son petit-fils et héritier Charles Quint dans des guerres sans fin contre un autre prétendant au duché de Milan, le roi de France François 1er.

Habile politique, mais aussi érudit et protecteur des artistes comme le peintre Dürer, Maximilien a une personnalité romanesque qui lui vaut d'être surnommé le «dernier chevalier». Grâce à ses habiles mariages, son petit-fils Charles Quint recueille un héritage immense et prestigieux. Sa dynastie va rayonner sur l'Europe jusqu'en 1919.

Antoon Van Dijck

22 mars 1599 à Anvers (Belgique) - 9 décembre 1641 à Blackfriars, Londres (Angleterre)

Antoon Van Dijck (ou Anton Van Dyck) est un peintre flamand de la grande époque baroque, compatriote de Paul Rubens et catholique comme lui. Pour ne pas avoir à se confronter à son aîné, il a beaucoup voyagé, complétant sa formation en Italie.

En 1632 enfin, répondant à l'appel de Charles 1er Stuart, il s'est établi à Londres, devenant le peintre principal du roi et le portraitiste de la Cour. 

Portrait du peintre flamand Frans Snyders et de sa femme, par Antoon Van Dick (vers 1632, musée de Hesse, Cassel)

Décès

Johann Wolfgang Goethe

28 août 1749 à Francfort (Allemagne) - 22 mars 1832 à Weimar (Allemagne)

Biographie Johann Wolfgang Goethe

Chroniqueur attaché au grand-duc de Saxe-Weimar Charles Auguste, Johann Wolfgang Goethe (puis von Goethe) enchaîne les idylles propres à déployer ses talents poétiques. Les souffrances du jeune Werther, publié en 1774, font vibrer la jeunesse européenne.

Le poète inspire le mouvement littéraire Sturm und Drang (Tempête et passions) qui exalte la nature et la sensibilité et ouvre la voie au romantisme...

Pierre Brossolette

25 juin 1903 à Paris - 22 mars 1944 à Paris

Biographie Pierre Brossolette

Journaliste et fonctionnaire engagé à gauche et pacifiste, Pierre Brossolette ne tarde pas à comprendre la menace que constitue le nazisme. Pendant la campagne de France, il se bat avec courage et gagne ses galons de capitaine. 

Il rejoint dès 1940 le groupe de résistance du Musée de l'Homme puis fonde le groupe « Libération-Nord » dans la zone occupée et devient chef de la confrérie Notre-Dame, aux côtés du colonel Rémy. 

Rallié au général de Gaulle, il s'oppose néanmoins à son projet initial de réanimer au sein de la Résistance les anciens partis de la IIIe République, y compris les communistes. Cela lui vaut de violentes altercations avec Jean Moulin, en charge de ce projet.

Pierre Brossolette veut gagner Londres pour en débattre avec le chef de la France Libre mais il est arrêté par la Gestapo à la suite d'un barrage de routine à Plogoff, à la pointe de la Bretagne. Transféré à Paris, il est torturé et se suicide pour éviter de parler en se jetant par la fenêtre du 84, avenue Foch, à Paris.

Pierre Clostermann

28 février 1921 à Curitiba (Brésil) - 22 mars 2006 à Montesquieu-des-Albères

Biographie Pierre Clostermann

Lorsque la guerre éclate, Pierre Clostermann a 18 ans. À l'ambassade de France, à Rio, où il se présente comme volontaire, il est refoulé. Déçu, il part aux États-Unis où il obtient un diplôme d'ingénieur en aéronautique et un brevet de pilote.

Là-dessus, son père l'ayant mis au courant de la présence à Londres d'un général français qui appelle à poursuivre le combat, il gagne l'Angleterre sur un paquebot et obtient un engagement dans les Forces Aériennes Françaises Libres (FAFL). Il a 20 ans. Après plusieurs mois d'entraînement, il est nommé sergent dans le groupe de chasse Alsace, sous les ordres du commandant Mouchotte.

Commencent alors les missions au-dessus du Continent, qu'il racontera dans un livre à succès : Le grand cirque (1948). En l'honneur de De Gaulle, il nomme chacun de ses appareils «Le Grand Charles» et les agrémente d'une croix de Lorraine.

C'est ainsi qu'il arrive à la fin de la guerre avec le grade de capitaine, 33 victoires homologuées et cinq probables, sans compter les destructions de matériels au sol. Il entame ensuite une double carrière d'ingénieur et d'homme politique.

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès