1273 à 1918 - Le destin romanesque des Habsbourg - Herodote.net

1273 à 1918

Le destin romanesque des Habsbourg

Quel pays est plus romanesque que l'Autriche, devenue en 1867 Autriche-Hongrie ? Son histoire se confond avec une famille qui possédait en Suisse le château de Habsbourg.

Les premiers domaines des Habsbourg

Cliquez pour agrandir
L'histoire des Habsbourg, l'une des familles européennes les plus prestigieuses, commence dans une citadelle d'Argovie (Suisse actuelle), Habichtsburg. La famille s'implante dans le bassin du Danube suite à la victoire du duc Rodolphe sur le roi de Bohème, en 1278. C'est le début d'une ascension (presque) irrésistible...

Le château des autours

Tout commence vers 1020 quand un guerrier originaire d'Alsace, Werner Ier, élève près de Brugg, en Argovie (Suisse actuelle), une citadelle joliment baptisée Habichtsburg, ce qui veut dire : « le château des autours » (les autours sont de petits rapaces). Le mot sera plus tard déformé en Habsburg (en français Habsbourg).

Par une succession de mariages, d'héritages, d'achats et de coups de main, les Habsbourg étendent leur domaine à une grande partie de la Suisse actuelle.

Né le 1er mai 1218, un héritier énergique du nom de Rodolphe profite de l'anarchie dans laquelle baigne l'Allemagne après la mort de l'empereur Frédéric II de Hohenstaufen (le Grand Interrègne) pour se faire à son tour élire roi de Germanie et titulaire du Saint Empire le 1er octobre 1273 sous le nom de Rodolphe Ier.

Quelques années plus tard, il combat l'indiscipliné roi de Bohème Ottokar II. Il le vainc et le tue à la bataille du Marchfeld le le 26 août 1278, ce qui lui permet d'étendre ses possessions vers le Danube. Ainsi acquiert-il la Carinthie, la Styrie, la Carniole et le duché d'Autriche (Österreich ou royaume de l'Est en allemand) dont la capitale, Vienne, connaîtra avec les Habsbourg le prodigieux destin que l'on sait.

Cependant, cette expansion coûte cher à l'empereur et plus encore à ses sujets. Pressurés d'impôts, les montagnards et les bourgeois du lac des Quatre-Cantons ne tardent pas à se soulever contre Rodolphe et ses successeurs. En luttant contre ces montagnards, dont le légendaire Guillaume Tell, ces derniers perdront leurs domaines suisses, y compris leur château éponyme.

Gai, gai, marions-nous

La chance sourit aux Habsbourg à l'aube de la Renaissance. Les grands électeurs allemands ne choisissent plus que des membres de leur famille pour représenter le Saint Empire romain germanique avec le titre prestigieux, mais purement honorifique, d'empereur allemand.

Né le 22 mars 1459, Maximilien Ier enrichit sa lignée par de judicieux mariages et de beaux héritages, à commencer par celui du duc de Bourgogne Charles le Téméraire, ceux des Rois Catholiques d'Espagne et celui du roi de Hongrie :
« Bella gerant alii, tu felix Austria, nube,
Nam quae Mars aliis, dat tibi regna Venus »
(en latin)
« Que les autres fassent la guerre, toi, heureuse Autriche, contracte des mariages,
Car les royaumes que Mars donne aux autres, c'est Vénus qui te les assure »
(traduction).

Charles Quint jeune, par Bernaerd von Orley Résultat : son petit-fils et successeur Charles Quint se retrouve à la tête de possessions héréditaires dispersées sur tous les continents (c'est l'époque des premiers empires coloniaux).

Par sa position centrale au coeur de l'Europe, il se pose en rival du roi de France, François Ier, comme du sultan Soliman le Magnifique. Sa capitale, Vienne, est même assiégée par les Turcs.

Après Charles Quint, une branche de la famille reçoit l'Espagne, ses colonies et les Pays-Bas ; une autre, les domaines héréditaires d'Europe centrale regroupés autour de Vienne : archiduché d'Autriche, royaumes de Bohème et de Hongrie etc.

Face aux protestants du Nord et aux Turcs musulmans, les Habsbourg se font les champions du catholicisme. Mais, battus par les princes protestants alliés aux Suédois et aux Français, au terme de la dramatique guerre de Trente Ans, ils doivent renoncer à leur prétention à dominer le monde allemand.

Mais qu'importe la suprématie des armes ! Artistes, architectes et musiciens vont développer à Vienne comme à Anvers (Flandre), autour de l'art baroque, une civilisation aimable qui respire l'optimisme et l'exubérance...


Épisode suivant Voir la suite
Maximilien Ier
Publié ou mis à jour le : 2019-10-19 20:30:18

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net