ça s'est passé un...

22 décembre

Événements

22 décembre 1666 : Naissance de l'Académie royale des sciences

Le 22 décembre 1666, Colbert réunit une quinzaine de savants dans la Bibliothèque du roi, rue Vivienne, à Paris. Parmi eux figure un étranger, l'astronome et physicien hollandais Christian Huygens.  Ils ont reçu de Louis XIV mission « d'avancer et favoriser la science pour l'utilité publique et la gloire de son règne » et constituent donc l'Académie des sciences de Paris.

Elle est inspirée de la Royal Society fondée six ans plus tôt à Londres et mieux encore de l'Accademia dei lincei (« Académie des lyncées »), fondée en 1603 à Rome et reconnue comme la plus ancienne académie des sciences. Ainsi le XVIIe siècle sera-t-il aussi le Grand Siècle des Sciences

Trois ans plus tard, l'académie prend le nom d'Académie royale des sciences et reçoit ses premiers statuts, à l'imitation de l'Académie française fondée plus de trente ans plus tôt. L'une et l'autre font aujourd'hui partie de l'Institut de France.

Henri Testelin, Colbert présente à Louis XIV les membres de l’Académie royale des sciences, vers 1680, Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon

22 décembre 1688 : Échec au roi en Angleterre

Le 22 décembre 1688, le roi Jacques II Stuart est chassé de Londres et s'enfuit sur le Continent, à la Cour de Louis XIV.

Cette «heureuse et glorieuse révolution», sans effusion de sang, met fin aux dissensions religieuses et entraîne l'instauration en Angleterre d'une monarchie parlementaire....

Suite de l'article

22 décembre 1895 : Röntgen invente les rayons X

Le 22 décembre 1895, le physicien allemand Wilhelm Konrad Röntgen effectue une radiographie sur la main de sa femme ! Ce sont les premiers rayons X.

22 décembre 1974 : Les Comores indépendantes, Mayotte française

Le drapeau de la république des ComoresLe 22 décembre 1974, un référendum officialise l'indépendance des Comores, un archipel entre Madagascar et l'Afrique sous tutelle française depuis 1841. Ses habitants, musulmans pour la quasi-totalité, parlent en majorité une langue bantoue (africaine), le shimaoré. Une minorité parle un dialecte malgache.

Un problème surgit lors du référendum car les Mahorais (habitants de l'île de Mayotte) ne veulent pas du futur chef d'État pressenti par la France. Ils votent en conséquence non à l'indépendance, ce qui leur vaut de devenir citoyens à part entière d'un pays, la France, dont ils ignorent tout.

C'est sa fête : Françoise-Xavière

Cette fille de cultivateurs lombards rêva toute sa vie de devenir missionnaire en Chine.

Elle fonda en 1880 sa propre congrégation mais le pape ne lui permit que d'aller servir les émigrants italiens aux États-Unis. Elle n'en accomplit pas moins sa tâche avec ardeur, ce qui lui valut d'être reconnue par l'Église catholique comme la sainte patronne des émigrants.

Naissance

Jean Racine

22 décembre 1639 à La Ferté-Milon - 21 avril 1699 à Paris

Biographie Jean Racine

Très tôt orphelin, Jean Racine est recueilli par son grand-père et éduqué aux Petites Écoles de Port-Royal, au sud de Paris, dans un établissement tenu par de pieux et austère jansénistes, les « Solitaires ».  Ses études terminées, il reviendra à Port-Royal en 1661 pour superviser les travaux du château de la Madeleine, à Chevreuse, qui appartient au duc de Luynes. Ainsi effectue-t-il régulièrement à pied les quelques kilomètres qui séparent le château de l'abbaye. Devenu historiographe du roi Louis XIV, Racine prendra la défense des  « Solitaires » de Port-Royal, ce qui entraînera sa disgrâce et l'amènera à renouer avec l'abbaye en qualité d'« Ami du dehors »

En attendant, à partir de 1663, il tente de se faire connaître de la Cour et du roi Louis XIV par ses tragédies classiques dans la continuité de celles de  son aîné Pierre Corneille. Ses compromissions mondaines lui valent une brouille avec Port-Royal ainsi qu'avec Molière, mais aussi le succès avec, le 17 novembre 1667, au Louvre, la première représentation d'Andromaque.  Ensuite viendront Britannicus, Bérénice, Bajazet... Puis une élection à l'Académie française, son mariage avec une riche et jeune orpheline le 1er juin 1677, Catherine de Romanet, enfin en septembre 1677, la charge honorifique d'historiographe du roi, de concert avec son ami Nicolas Boileau.

Mais les honneurs et son mariage, ainsi que ses querelles avec tout un chacun, une  éteignent sa créativité. Pour les jeunes filles de Saint-Cyr et leur directrice d'école Madame de Maintenon, Racine écrit encore Esther en 1689 puis Athalie en 1691. C'est ensuite la disgrâce, le retour à Port-Royal et des ennuis financiers. À sa mort, le roi autorise néanmoins son inhumation à Port-Royal. Quand il fera raser l'abbaye, ses restes seront transférés à Saint-Étienne-du-Mont, près de l'actuel Panthéon (Paris).

Décès

Sully

13 décembre 1560 à Rosny-sur-Seine - 22 décembre 1641 à Villebon

Biographie  Sully

Compagnon d'enfance d'Henri IV, Maximilien de Béthune, duc de Sully, met ses talents à son service sans jamais renoncer à sa foi protestante. Il sert d'abord Henri dans les combats avec grand courage. En 1598, il devient surintendant des Finances. Gestionnaire rigoureux, il redresse les finances du royaume, ruiné par les guerres de religion, au point que le budget retrouve l'équilibre dès 1604...

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net