Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> Ça s'est passé un...
Ce jour-là...

Choisissez votre date

Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

ça s'est passé un...

5 septembre

Événements
5 septembre 1638 : Naissance du futur « Roi-Soleil »

Louis Dieudonné, futur Louis XIV, naît le 5 septembre 1638 au château de Saint-Germain-en-Laye, à l'ouest de Paris. Ses parents, Louis XIII et Anne d'Autriche (37 ans l'un et l'autre), sont d'autant plus ravis de la naissance de ce premier enfant qu'elle arrive après plus de 22 ans de mariage !

suite de l'article
5 septembre 1661 : D'Artagnan arrête le surintendant Fouquet

Le 5 septembre 1661, le surintendant général des Finances Fouquet est arrêté par d'Artagnan sur ordre de Louis XIV...

suite de l'article
5 septembre 1725 : Le mariage polonais de Louis XV

Le 5 septembre 1725, surprenant mariage, le jeune roi Louis XV épouse la modeste et pieuse Marie Leszczynska...

suite de l'article
5 septembre 1781 : Bataille de la baie de Chesapeake

Arrivée le 30 août 1781, la flotte de l'amiral François de Grasse débarque des soldats et des renforts, dans la baie de Chesapeake, sur la côte de Virginie, à l'attention des insurgents américains et de leurs alliés français.

Elle est surprise par la flotte anglaise des amiraux Thomas Graves et Samuel Hood. Ceux-ci l'invitent à gagner le large pour un affrontement dans les règles. Sans se faire prier, le 5 septembre 1781, le comte de Grasse déborde la Royal Navy et canonne les mâts des navires. Puis il rompt le combat et file vers le grand large.

Les Anglais se lancent à sa poursuite avant de se rabattre vers New York pour des réparations. La flotte française peut revenir dans la baie de Chesapeake afin d'empêcher tout débarquement de troupes anglaises.

Assiégé à Yorktown sans perspective de renforts, le général anglais Charles Cornwallis va se rendre aux troupes franco-américaines de George Washington. Les Anglais reconnaîtront en de Grasse le seul adversaire qui ait infligé une défaite à la Navy en deux siècles.

5 septembre 1793 : « La Terreur à l'ordre du jour »

Le 5 septembre 1793, la Convention met « la Terreur à l'ordre du jour ». À l'appel de Barère, porte-parole du Comité de Salut public, elle décide de prendre toutes les mesures de circonstance propres à sauver la Révolution française...

suite de l'article
5 septembre 1798 : Naissance du service militaire

Le 19 fructidor An VI (5 septembre 1798), sous le Directoire, Jean-Baptiste Jourdan, à l'assemblée des Cinq-Cents et ancien vainqueur de Fleurus, fait voter une loi qui institue la conscription et le service militaire obligatoire. L'article premier de la loi Jourdan énonce : « Tout Français est soldat et se doit à la défense de la patrie »...

suite de l'article
5 septembre 1871 : Découverte de Grand Zimbabwe

Le 5 septembre 1871, l'explorateur allemand Karl Mauch découvre en Afrique australe une vaste enceinte en pierre et des murailles et tourelles en ruines. Il croit pouvoir identifier une cité évoquée dans la Bible comme étant celle de la reine de Saba (Ophir).

Les chercheurs finiront par admettre l'origine proprement africaine de ces ruines appelées Grand Zimbabwe. On sait aujourd'hui qu'elles relèvent de la civilisation bantoue des Shona.

5 septembre 1905 : Traité russo-japonais de Portsmouth

Le 5 septembre 1905, Russes et Japonais signent le traité de Portsmouth (New Hampshire, États-Unis), qui consacre la défaite militaire de l'empire tsariste. Pour la première fois, une puissance européenne est vaincue par une puissance asiatique !

Sidérés par la victoire du Japon, les peuples d'Asie se disent que les Européens ne sont pas si invincibles qu'ils le paraissent. Certains Européens se rendent compte aussi que leur suprématie est fragile et touche à sa fin. Le président des États-Unis Théodore Roosevelt reçoit le prix Nobel de la paix pour sa médiation…

suite de l'article
5 septembre 1940 : Le Juif Süss à la Mostra de Venise

Célèbre film de propagande nazi, Le Juif Süss (Jud Süss en allemand) ouvre la Mostra de Venise le 5 septembre 1940, quelques mois après le début de la Seconde Guerre mondiale. Dans les mois qui suivent, il est vu par 20 millions de spectateurs en Allemagne et dans l'Europe occupée (dont un million en France)...

suite de l'article
5 septembre 1941 : Inauguration de l'exposition « Le Juif et la France »

Le 5 septembre 1941 s'ouvre l'exposition « Le Juif et la France » au palais Berlitz, sur le boulevard des Italiens (Paris). Elle est officiellement organisée par l'Institut d'étude des Questions juives mais en fait par l'ambassade d'Allemagne, avec notamment la projection de plusieurs films antisémites dont Le Juif Suss. L'exposition, clôturée le 15 janvier 1942, recueille un succès mitigé avec seulement environ 200 000 visiteurs.

5 septembre 1960 : Procès du « réseau Jeanson »

Le 5 septembre 1960 s'ouvre à Paris, devant le tribunal des forces armées, le procès du « réseau Jeanson ». Il s'agit de 6 Algériens et de 17 Français de métropole qui ont soutenu dans les deux dernières années le FLN (parti indépendantiste algérien).

La plupart ont collaboré à des actions de guerre ou de terrorisme. Ils ont été qualifiés de « porteurs de valises » par l'écrivain Jean-Paul Sartre, ami de leur principal représentant, Francis Jeanson.

5 septembre 1972 : Les Jeux Olympiques de Munich endeuillés

Le 5 septembre 1972, en Allemagne, les Jeux Olympiques de Munich sont endeuillés par un attentat palestinien contre la délégation israélienne. Le monde abasourdi découvre sur les écrans de télévision deux réalités avec lesquelles il va devoir apprendre à vivre, le terrorisme et la Palestine.

suite de l'article
C'est sa fête : Raïssa

En 308, à Alexandrie, la jeune fille se joint de son plein gré à un groupe de chrétiens persécutés pour leur foi. Elle aura la tête tranchée.

Naissances
Louis VIII le Lion
5 septembre 1187 à Paris - 8 novembre 1226 à Montpensier

Le 14 juillet 1223 meurt Philippe Auguste (58 ans) après 42 ans de règne. Le fils qu'il a eu de sa première épouse Isabelle de Hainaut lui succède sous le nom de Louis VIII le Lion. À la différence des précédents, il n'a pas été sacré du vivant de son père. C'est la preuve que la dynastie capétienne est assez respectée pour que la succession héréditaire apparaisse désormais comme allant de soi...

Voir : Avènement de Louis VIII le Lion
Louis XIV
5 septembre 1638 à Saint-Germain-en-Laye - 1er septembre 1715 à Versailles

Louis XIV monte sur le trône de France à quatre ans. Il va régner pendant 18 ans à l'ombre de sa mère, régente en titre, et de son Premier ministre Mazarin. À la mort de ce dernier, il assume en personne le pouvoir en s’entourant de ministres dévoués comme Colbert et Louvois.

Louis XIV s’est fait connaître sous le surnom de Roi-Soleil, surnom au demeurant mérité car il a fait de la France pour plus d'un siècle la principale puissance du continent et de la civilisation française un modèle pour tous les Européens.

La Cour fait l'admiration des étrangers et le palais de Versailles, œuvre de l’architecte Hardouin-Mansart, est imité de Lisbonne à Saint-Pétersbourg. La culture française bénéficie du rayonnement intellectuel des plus grands écrivains du temps : Molière (1622-1673), Racine (1639-1699), La Fontaine (1621-1691),... sous la houlette de femmes d'esprit telle Mme de Sévigné (1626-1696).

Par ses guerres nombreuses, le roi épuise le pays mais il repousse ses frontières et le protège durablement contre les risques d'invasion grâce à un réseau de forteresses ; c’est la «ceinture de fer» de l’ingénieur Vauban (1633-1707). Par ses possessions coloniales et sa flotte, la France est présente aussi dans toutes les parties du monde.

Voir : Le Roi-Soleil et la France à son apogée
Décès
François Choderlos de Laclos
19 octobre 1741 à Amiens - 5 septembre 1803 à Tarente (Italie)

François Choderlos de Laclos fut un remarquable officier de cavalerie et un acteur important de la Révolution française.

Pourtant, c'est un roman épistolaire (sous forme de lettres) écrit pour tuer l'ennui dans les villes de garnison qui a fait sa gloire : Les liaisons dangereuses, paru le 23 mars 1782...

Voir : Un homme des Lumières et de la Révolution
Charles Péguy
7 janvier 1873 à Orléans - 5 septembre 1914 à Villeroy

Charles Péguy (Orléans, 7 janvier 1873 - Champagne, 5 septembre 1914)Fils d'un menuisier et d'une rempailleuse de chaises, Charles Péguy entre à l'École Normale Supérieure. Militant socialiste, il prend fait et cause pour Dreyfus et ouvre une librairie socialiste dans le Quartier Latin à Paris.

Après le « coup de Tanger »(1905), il prend des positions politiques de plus en plus nationalistes et tente de concilier socialisme, nationalisme et christianisme mystique.

Devenu un poète et écrivain renommé, il ne craint pas, à la veille de la Grande Guerre, de fustiger le pacifisme de son ancien ami Jean Jaurès : « la politique de la Convention Nationale c’est Jaurès dans une charrette et un roulement de tambour pour couvrir cette grande voix ».

Mobilisé, il écrit à un ami : « Je pars soldat de la République, pour le désarmement général et la dernière des guerres ».

Dans l'après-midi du 5 septembre 1914, au début de la contre-offensive de la Marne, le lieutenant Charles Péguy meurt « à l'ennemi », debout, frappé d'une balle au front, à la tête de ses hommes, près du village de Villeroy (Seine-et-Marne). Il avait dédié son drame Jeanne d'Arc : « À toutes celles et à tous ceux qui seront morts pour tâcher de porter remède au mal universel ».

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

À qui devons-nous les notes de musique ?

Réponse
Publicité