Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>> Ça s'est passé un...
Ce jour-là...

Choisissez votre date

Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

ça s'est passé un...

18 janvier

Événements
18 janvier 532 : Justinien réprime de justesse la sédition Nika

Le 18 janvier 532, une violente sédition éclate à Constantinople contre l'empereur Justinien.

Ensemble, aux cris de «Nika !» (Sois vainqueur !), les insurgés brûlent la basilique de la Sainte Sagesse (Haghia Sophia). Ils se dirigent vers le palais impérial dont ils brûlent aussi le vestibule. Ils proclament un nouvel empereur...

suite de l'article
18 janvier 1701 : Couronnement d'un roi en Prusse

Le 18 janvier 1701, Frédéric III de Hohenzollern, électeur de Brandebourg, se fait couronner roi en Prusse à Königsberg (aujourd'hui Kaliningrad, en Russie)...

suite de l'article
18 janvier 1778 : Cook découvre l'archipel des Hawaii

Le 18 janvier 1778, James Cook découvre l'archipel des Hawaii. Il sera tué par des indigènes au moment de revenir vers l'Angleterre.

18 janvier 1800 : Naissance de la Banque de France

Le 18 janvier 1800, le Premier Consul Napoléon Bonaparte crée par décret la Banque de France et lui donne le droit d'imprimer - avec modération - du papier-monnaie...

suite de l'article
18 janvier 1871 : Proclamation de l'Empire allemand

Le 18 janvier 1871, l'Empire allemand est proclamé dans la galerie des Glaces du château de Versailles. Ce IIe Reich (Empire) succède au Saint Empire romain germanique fondé par Otton le Grand et aboli par Napoléon...

suite de l'article
18 janvier 1945 : Fin de la bataille des Ardennes

Soldats américains du 289e régiment d'infanterie allant vers Saint-VithSix mois après le Débarquement de Normandie, Hitler tente le tout pour le tout et ordonne une offensive générale sur le front de l'Ouest pour stopper l'avance américaine et couper le front en direction du port d’Anvers. Déclenchée le 16 décembre 1944 sous les ordres du maréchal Gerd von Runstedt, cette contre-attaque de 20 divisions allemandes surprend les Américains qui doivent se replier pendant quelques jours face aux meilleures troupes allemandes.

Le colonel Otto Skorzeny, qui s'est déjà illustré dans l'enlèvement de Mussolini, a mission de désorganiser les troupes ennemies. Ses hommes, revêtus d'uniformes américains, sont largués sur l'arrière de leurs lignes et chamboulent la signalisation routière avec un certain succès ! 

Les Américains s'illustrent dans la résistance de Bastogne. Sommé de se rendre, le commandant de la place, le général Anthony McAuliffe répond par un message laconique : « Nuts ! » (« Des clous ! »)

Mais les Allemands manquent de carburant, ne disposent pas de la supériorité aérienne et souffrent qui plus est du froid. Passé l'effet de surprise, ils buttent sur une résistance acharnée des Alliés. La bataille des Ardennes accélère en définitive la chute du IIIe Reich en épuisant ses meilleures unités (plus de 17 000 tués) et laisse Staline reprendre l'initiative à l'Est. Les Américains déplorent 8 000 tués.

18 janvier 1994 : Berlusconi change l'Italie

Le 18 janvier 1994, quatre jours après la dissolution du Parlement italien, Silvio Berlusconi, connu pour être un richissime entrepreneur de télévision, annonce la création d'une nouvelle formation politique, Forza Italia, et se lance dans la campagne électorale.

Contre toute attente, il remporte les élections législatives des 27 et 28 mars 1994 et, le 10 mai 1994, est appelé à former un gouvernement de coalition avec ses alliés de droite ou d'extrême-droite : la Ligue du Nord d'Umberto Bossi et l'Alliance nationale de Gianfranco Fini. C'en est fini de cinq décennies de pouvoir sans partage de la Démocratie chrétienne...

suite de l'article
18 janvier 2015 : Mort suspecte du procureur Alberto Nisman en Argentine

Le 18 janvier 2015, Alberto Nisman est retrouvé à son domicile de Buenos Aires sans qu'on sache s'il s'est suicidé ou a été assassiné. Une fraction de l'opinion publique penche pour la deuxième hypothèse et en accuse rien moins que la présidente Cristina Kirchner.

Le procureur se disposait en effet à remettre au Parlement ses conclusions sur deux attentats à la voiture piégée contre l'ambassade d'Israël le 17 mars 1992 (29 morts) et une association juive de Buenos Aires le 18 juillet 1994 (84 morts). Il accusait la présidente d'avoir entravé l'enquête pour protéger les liens commerciaux entre l'Argentine et l'Iran, soupçonné d'être le commanditaire de l'attentat.

Cette affaire, quelques mois avant les élections présidentielles, achève de discréditer les présidences de Cristina Kirchner et de son mari qui l'a précédée.

C'est sa fête : Prisca

La sainte du jour est une martyre romaine des premiers siècles. Elle est ensevelie près de Rome dans la catacombe dite « de Priscille ».

Naissance
Charles-Louis de Montesquieu
18 janvier 1689 à La Brède (Guyenne, France) - 10 février 1755 à Paris

Né au château de La Brède, non loin de Bordeaux, Montesquieu se signale très tôt par une critique spirituelle de la société française sous la Régence du duc d'Orléans : les Lettres persanes (1721). Auteur à succès, il fait le tour de l'Europe avant de se retirer à la Brède pour écrire, ou plutôt dicter, son chef-d’œuvre, L'Esprit des Lois (1748).

L'auteur recommande de confier les pouvoirs législatif (la rédaction des lois), exécutif (l'exécution des lois) et judiciaire à des organes distincts les uns des autres. S'inspirant du modèle anglais et du philosophe John Locke, il propose par ailleurs de diviser le pouvoir législatif entre deux assemblées, l’une qui crée la loi, l’autre (Sénat, chambre «haute» ou chambre des Lords) qui la corrige.

Ces principes de distribution des pouvoirs sont à l'origine de nos constitutions politiques. Mais leur inventeur doutait qu'ils puissent fonctionner dans de très grands États, comme c'est pourtant le cas aujourd'hui !

Montesquieu est l’un des fondateurs des sciences politiques modernes avec les Anglais Thomas Hobbes (1588-1679) et John Locke (1632-1704). Le premier, auteur de Léviathan et de la célèbre sentence : «L’homme est un loup pour l’homme», s’est fait l’apologue de l’absolutisme ; le second, auteur d’un Traité du gouvernement civil, est à l’origine de la pensée libérale.

Voir : Un penseur à l'écoute du monde
Décès
Rudyard Kipling
30 décembre 1865 à Bombay (Indes britanniques) - 18 janvier 1936 à Londres (Angleterre)

Né à Bombay (Inde), Joseph Rudyard Kipling (prix Nobel de Littérature 1907) acquiert la célébrité avec des romans destinés à la jeunesse : The Jungle Book (Le livre de la Jungle, 1895) et Captains Courageous (Capitaines courageux, 1897).

Mais c'est en qualité de chantre malheureux de l'impérialisme qu'il gagnera sa place dans l'Histoire...

Voir : Le «fardeau de l'homme blanc»
Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

D'où vient le nom du Venezuela ?

Réponse
Publicité