Thomas Woodrow Wilson (1852 - 192) - Un idéaliste chef de guerre - Herodote.net

Thomas Woodrow Wilson (1852 - 192)

Un idéaliste chef de guerre

Le président Woodrow WilsonNé à Saunton, en Virginie, au foyer d'un pasteur presbytérien, Thomas Woodrow Wilson devient avocat puis professeur d'économie politique à l'université de Princeton. Idéaliste, il est aussi imprégné des préjugés raciaux du Sud profond. 

Sollicité par le parti démocrate, il se présente aux élections et devient gouverneur du New Jersey en 1911.

Ses réformes le rendent rapidement populaire et le conduisent à la présidence des États-Unis en novembre 1912. Grâce à la scission du parti républicain entre Théodore Roosevelt et le président sortant William Taft, il l'emporte avec deux millions de voix d'avance sur le premier.

Sa politique placée sous le slogan de la « Nouvelle Liberté » (New Liberty) sera marquée par un renforcement du gouvernement fédéral.

Un 16e amendement à la Constitution autorise le Congrès à lever un impôt sur le revenu. Un 17e amendement institue l'élection des sénateurs au suffrage universel.

Dès 1913, le Federal Reserve Act réorganise le système bancaire et institue une organisation fédérale du crédit. Le Clayton Act renforce la législation antitrust. Enfin, un 19e amendement étend le droit de vote aux femmes en 1920.

Mais c'est la politique étrangère et l'engagement des États-Unis dans la guerre européenne qui marquent à jamais la présidence Wilson.

Bien que pacifiste et neutraliste, soucieux de ne pas attiser les tensions entre citoyens d'origines diverses, le président proclame dans un premier temps la neutralité de son pays. Il est réélu en novembre 1916 comme le président qui a préservé les États-Unis de la guerre : « He kept us out of war ! ».

Mais la reprise de la guerre sous-marine à outrance par les Allemands et le télégramme Zimmermann ne lui laissent pas d'autre choix que de déclarer la guerre aux Puissances centrales. C'est chose faite le 6 avril 1917.

Idéaliste, le président tente néanmoins d'orienter les belligérants vers une paix de compromis, respectueuse du droit des peuples à l'autodétermination. Ses Quatorze Points du 8 janvier 1918 inspirent sa conduite lors des négociations du traité de paix, à Paris, en 1919.

Premier président américain à voyager hors de ses frontières, Wilson va négocier âprement pendant plusieurs mois avec Clemenceau et Lloyd George. Il obtient la création d'une Société des Nations mais a le désagrément, à son retour à Washington, de voir le traité rejeté par le Sénat. 

Épuisé, il est victime d'une attaque de paralysie le 2 octobre 1919. Il a encore l'amertume de voir un républicain, Warren Gamaliel Harding, le remplacer à la Maison Blanche et se console avec le Prix Nobel de la Paix en décembre 1920.

Publié ou mis à jour le : 2018-12-28 19:08:11

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net