8 février 1915 - Naissance d'une Nation au cinéma - Herodote.net

8 février 1915

Naissance d'une Nation au cinéma

Le 8 février 1915, tandis que l'Europe se meurt dans la Grande Guerre, les Américains découvrent le film Naissance d'une Nation (The birth of a Nation, 1915), première superproduction américaine, premier film engagé - ouvertement raciste -, premier grand succès financier de l'Histoire du cinéma.

Triomphe du cinéma à grand spectacle

Le réalisateur, David Wark Griffith (40 ans) a déjà produit plusieurs centaines de films courts de dix à quinze minutes, les bobines, d'une longueur de 300 mètres, ne permettant pas de faire plus long. Mais ce handicap de la durée ne tarde pas à être surmonté de l'autre côté de l'Atlantique par les Européens, pionniers en matière de cinéma.

David Llewelyn Wark Griffith (22 janvier 1875, La Grange, Kentucky - 23 juillet 1948, Hollywood, Californie)D. W. Griffith découvre en 1912 le film Quo Vadis ? de l'Italien Enrico Guazzoni, l'une des premières superproductions de l'Histoire du cinéma, avec des milliers de figurants !

Il suit son exemple et investit sa fortune dans un long-métrage (feature film) de douze bobines (trois heures) destiné à raconter la guerre de Sécession et l'assassinat de Lincoln dont on s'apprête à célébrer le cinquantenaire. C'est Naissance d'une Nation.

Avec ce film qui se déroule essentiellement en extérieur, avec des centaines de figurants en costumes d'époque, y compris d'authentiques uniformes de soldats confédérés, le cinéma sort du théâtre filmé ! Les scènes de bataille sont réglées quant à elle par des spécialistes de l'académie militaire de West Point.

Naissance d'une Nation est non seulement la première superproduction américaine (« blockbuster ») mais aussi l'un des plus grands succès commerciaux de l'Histoire du cinéma. 

Cinquante millions d'Américains, soit la moitié du pays, vont voir le film et généralement l'apprécier. 

Soldat confédéré en uniforme d'époque (Naissance d'une Nation, 1915) D'un coût initial de 100.000 dollars, il va en rapporter infiniment plus à sa maison de production et se révéler l'un des films les plus rentables de l'histoire du cinéma, avec dix millions de dollars de recettes dès 1915 et une cinquantaine de millions au cours du siècle.

Ce film au langage cinématographique d'une étonnante modernité (succession de plans rapprochés et de plans généraux, expressivité des visages, alternance des lieux...) est encore classé parmi les plus grands chefs-d'oeuvre de l'Histoire du cinéma.

Dix jours après sa sortie, il est présenté au président Woodrow Wilson à la Maison Blanche.

Impressionné par cette mise en images de la guerre de Sécession, il aurait déclaré : « It is like writing history with lightning. And my only regret is that it is all so terribly true » (« C'est écrire l'Histoire avec la foudre. Et mon seul regret est que ce soit terriblement exact »).

Mais le film suscite aussi très vite de violentes polémiques et devient un enjeu idéologique majeur du fait de ses positions caricaturalement racistes...

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès