Humour - Napoléon était-il Bonaparte ? - Herodote.net

Humour

Napoléon était-il Bonaparte ?

Voici une question étonnante, me direz-vous. Peut-être pas autant qu'il y paraît ! Quiconque a un peu étudié les portraits du général Bonaparte et de l'empereur Napoléon n'a pu qu'être frappé par les différences sensibles qui sautent aux yeux, si sensibles que les cinéastes bien inspirés ont toujours utilisé deux acteurs pour jouer Bonaparte et Napoléon dans leurs films historiques !

Un autre indice éclairant : toute l'oeuvre de Bonaparte se situe, du moins pour l'essentiel, entre 1800 et 1803 ; ensuite, tout se passe comme si le génie du général s'était endormi. L'oeuvre de la période impériale est quasiment nulle. Enfin, dernier indice et non des moindres : pourquoi en 1815 Napoléon, qui aurait pu aller n'importe où dans le monde, s'est-il rendu aux Anglais ?

La réponse est évidente : parce qu'il était une créature des Anglais qui avaient enlevé, nous croyons plutôt assassiné, Bonaparte devenu pour eux vraiment trop dangereux, et l'avaient remplacé par une créature à eux, chargée de jouer un rôle qui devait finalement, en dix ans à peine, conduire la France à la catastrophe : sait-on assez qu'à la fin de l'Empire, en 1815, la France était, non seulement plus petite qu'avant la Révolution, mais encore complètement ruinée, saignée à blanc, et privée de territoires outre-mer sur lesquels l'Angleterre a bâti sa puissance mondiale au XIXème siècle ?

Mais quand la substitution aurait-elle pu avoir lieu ? Deux indices nous donnent, sinon la date, du moins la période. Premier indice : en mai 1803, l'Angleterre, par un acte de piraterie (s'emparer, sans déclaration de guerre, de tous les navires français ancrés dans des ports anglais ou autres), a rompu la paix d'Amiens signée l'année précédente par Bonaparte.

En janvier 1804, le royaliste Cadoudal, auteur d'un complot pour enlever Bonaparte, est dénoncé et arrêté ; il est évident que l'Angleterre ne pouvait le laisser réussir un enlèvement qui risquait de faire éclater la vérité ! Donc, Cadoudal qui croyait avoir l'appui des Anglais a certainement été trahi. Et pour faire bonne mesure, Napoléon a fait enlever et assassiner le duc d'Enghien, ce que de toute évidence Bonaparte, qui était un officier et avait le sens de l'honneur, n'aurait jamais fait !

La substitution a donc eu lieu entre mai 1803 et janvier 1804. Il est difficile de fixer une date plus précise.

Pour nous, cependant, nous la situerions un peu avant mai 1803, c'est à dire juste après la création du «franc germinal», dernière grande oeuvre de Bonaparte.

Mais Austerlitz, me direz-vous ? Au moins Napoléon était bien un génie militaire. Peut-être pas ! En effet, pourquoi l'an dernier le gouvernement français n'a-t-il pas voulu célébrer l'anniversaire de la victoire d'Austerlitz, alors que les Anglais venaient eux de fêter en grande pompe l'anniversaire de Trafalgar ? Simplement parce que les politiques savent ce que le peuple ignore : qu'Austerlitz fut une fausse victoire, jouée aux cartes entre François Ier d'Autriche, le Tzar Alexandre Ier et Napoléon, d'où son nom de «bataille des trois empereurs».

Vous ne me croyez pas ? Vous avez bien raison ! Et pourtant ces élucubrations sont au moins aussi crédibles que celles des auteurs de certains romans historiques genre «Da Vinci Code», ou des «découvreurs» d'un certain Évangile de Judas qui aurait été ignoré - pire : dissimulé - pendant deux mille ans !Tant il est vrai qu'avec peu de scrupules mais beaucoup d'imagination, on peut faire dire à l'histoire n'importe quoi !

Michelle Héraut, 24 avril 2006

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net