William McKinley (1843 - 1901) - Émergence d'une «Amérique impériale» - Herodote.net

William McKinley (1843 - 1901)

Émergence d'une «Amérique impériale»

Avocat originaire de l'Ohio, William McKinley est élu à la Chambre des Représentants sous l'étiquette républicaine. Il se signale le 1er octobre 1890 par la mise au vote d'une grande loi protectionniste qui porte son nom, le «McKinley Tariff» : elle élève en moyenne à 50% les tarifs douaniers sur les biens d'importation.

En cette fin du XIXe siècle, les États-Unis entrent de plain-pied dans l'ère de la grande industrie et les milieux d'affaires ne craignent plus d'intervenir dans la conduite du pays. C'est ainsi qu'en novembre 1896, l'énergique McKinley est élu à la présidence des États-Unis avec l'appui d'un puissant homme d'affaires, Marcus A. Hanna.

Avant même l'élection, il a eu l'insigne honneur de voir son nom attribué au plus haut sommet nord-américain, au centre de l'Alaska, le Mont McKinley (6194 mètres).

Le nouveau président engage contre l'Espagne une guerre très profitable qui marque le début de l'impérialisme américain et lui vaut une réélection triomphale en novembre 1900.

Assassiné !

Le 6 septembre 1901, c'est donc l'esprit serein, impeccablement vêtu comme à son habitude, que le président se rend à Buffalo, capitale de l'État de New York, pour inaugurer une exposition, la Pan-American Exposition. Après un discours rituel, il assiste en fin d'après-midi à une fête au Temple de la Musique et serre les mains du public quand il tombe en arrière, frappé de deux balles en pleine poitrine.

McKinley en s'écroulant, murmure à son secrétaire : «My wife, be careful, Cortelyou, how you tell her - oh, be careful» («Ma femme, faites attention en lui disant la nouvelle, Cortelyou, faites attention»). Il meurt après une semaine d'agonie.

Vague anarchiste

L'assassin est un ouvrier anarchiste au chômage d'origine polonaise, Leon Czolgosz (28 ans), qui voyait dans le Président un «ennemi du peuple». Il est électrocuté le 29 octobre suivant.

Son geste désespéré n'a rien de bien exceptionnel en cette époque quelque peu instable que l'on a qualifiée a posteriori de «Belle Époque», bien qu'elle fut traversée par une flambée d'anarchisme.

McKinley est, après Lincoln et Garfield mais avant Kennedy, le troisième président américain assassiné mais c'est aussi l'un des trois chefs d'État assassinés en l'espace de 7 ans, avec Sadi Carnot (1894) et le roi Humbert 1er (1900).

La «diplomatie du gros bâton»

Le vice-président Théodore Roosevelt (42 ans) succède normalement à McKinley et poursuit sa politique avec une énergie redoublée.

Il va pratiquer ce qu'on appellera la «diplomatie du gros bâton» car lui-même avait coutume de dire : «Speak softly and carry a big stick» (en français : «Parlez avec douceur mais portez un gros bâton»).


Épisode suivant Voir la suite
Thomas Woodrow Wilson
Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net