Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>
Grands penseurs
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

Aristote (384 av. J.-C. - 322 av. J.-C.)

Père de la pensée occidentale


Savant universel, Aristote fut bien plus que le disciple de Platon et le précepteur - pendant 3 à 7 ans - du jeune Alexandre ! Penseur éclectique, doué d’extraordinaires facultés d’analyse et de synthèse, il a animé à Athènes une école de haute volée, le Lycée. En reprenant ce nom pour désigner les écoles de ses futures élites, la République française témoigne de l'influence d'Aristote jusqu'à nos jours.

Subtil observateur de la nature, doté d'un savoir encyclopédique, Aristote a jeté en effet les bases de nombreuses sciences expérimentales. Il est également le fondateur de la logique et de la métaphysique et l’auteur de traités constitutifs de l’éthique, de la science politique, de la linguistique et de l’anthropologie sociale.

Il a été redécouvert au XIIe siècle et son oeuvre a été intégrée à la pensée médiévale et chrétienne par saint Thomas d'Aquin. Il est de la sorte à l'origine des sciences modernes...

Mariam Magarditchian et Julien Colliat

Buste d'Aristote (époque romaine)

Un fils de médecin

Aristote naît en 384 av. J.-C. à Stagire (aujourd’hui Stavro), une cité grecque de Chalcidique située à l’est de la Macédoine (d'où son surnom : le « Stagirite »). Il est le fils d’un médecin réputé, auteur de deux traités scientifiques, qui lui transmet le goût de la physique et de la biologie.

Son père est le médecin personnel du roi de Macédoine, Amyntas III, et Aristote passe une partie de son enfance à Pella, la capitale royale macédonienne. Il y côtoie les trois fils d'Amyntas, dont le futur Philippe II.

Alors qu’il est encore enfant, Aristote perd son père et sa mère, probablement emportés par une épidémie. Il est envoyé à Atarnée, sur la côte d’Asie mineure, juste en face de l’île de Lesbos, où l’accueille son beau-frère, Proxénos. Il reçoit une éducation classique et se lie d’amitié avec son neveu Nicanor et surtout avec Hermias, un esclave affranchi qui deviendra plus tard tyran de la cité.

L’élève de Platon

À 17 ans, Aristote décide d’aller parfaire son éducation à Athènes. Vaincue quelques décennies plus tôt par Sparte lors de la Guerre du Péloponnèse, la cité n’a rien perdu de son aura culturelle.

Deux écoles philosophiques s’affrontent : l’Académie de Platon, fondée douze années après la mort de Socrate, et l’école d’Isocrate, essentiellement basée sur l’éloquence et qui bénéficie d’une bonne réputation en Macédoine. Platon étant en voyage en Sicile, Aristote chosit de s’inscrire dans l’école d’Isocrate. Mais il se lasse rapidement de son enseignement trop superficiel et préfère finalement rejoindre l’Académie.

Mosaïque représentant l'Académie de Platon (Pompéi) Aristote s’avère très vite un élève extrêmement brillant si bien que Platon le surnomme avec admiration : « l’intelligence de l’école ». Travailleur infatigable, il est tellement studieux que lors de ses veillées, il prend soin de tenir dans sa main une boule de cuivre au-dessus d’une bassine afin d’être immédiatement réveillé par le bruit au cas où il s’assoupirait.

À l’Académie, Aristote se voit chargé d’enseigner la rhétorique. Le jeune philosophe a du caractère et ne se prive pas d’émettre des critiques sur la pensée de son maître. Ses prises de position sont souvent à l’origine de frictions.

C’est à l’Académie qu’Aristote commence à travailler à la rédaction de certains de ses plus célèbres traités de philosophie tels que La Physique, La Métaphysique et La Politique.

L'Ecole d'Athènes, de Raphaël. Au centre, Platon (toge rouge) est représenté sous les traits de Léonard de Vinci et tend sa main vers le ciel, allégorie du monde des idées. Aristote (toge bleue) représenté sous les traits de Michel Ange et désigne la terre, représentant le monde sensible.

La vérité au dessus de tout

L'Académie de Platon aura une influence déterminante sur la pensée d'Aristote. On peut le mesurer dans l'Éthique à Nicomaque où le philosophe exprime la primauté absolue accordée à la vérité, paraphrasant sans le dire La République de Platon :« Il vaut mieux, et même il faut, lorsque c’est la vérité qu’il s’agit de sauver, détruire jusqu’à ce qui nous tient le plus à cœur, surtout lorsque l’on est philosophe, c’est-à-dire ami du savoir ; c’est entre deux amis qu’on a alors à choisir et, entre ces deux amis, c’est un devoir sacré de préférer la vérité. »

Départ d’Athènes

La période où Aristote fréquente l’Académie est marquée par l’émergence de la Macédoine, où le troisième fils d’Amyntas III est devenu roi sous le nom de Philippe II et a envahi la Chalcidique, entrant en conflit ouvert avec Athènes.

En -349, Philippe détruit Stagire, la cité natale d’Aristote. Le sac de la ville a un fort retentissement à Athènes où Démosthène n’a de cesse de dénoncer les agissements macédoniens. Ce contexte belliqueux est défavorable à Aristote en raison de ses liens passés avec Philippe II, faisant planer sur lui des suspicions de collusion avec l’ennemi des Athéniens.

En -347, Platon meurt. Aristote est pressenti pour lui succéder à la tête de l’Académie mais c’est Speusippe, le neveu de Platon, qui est finalement choisi...

Lire la suite

Publié ou mis à jour le : 2018-03-25 19:43:52

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

Jacques VILLAIN (31-03-201812:09:32)

La physique d’Aristote a été vivement critiquée par Galilée, et plus récemment par Duhem. « On peut être un grand logicien, mais peu apte à savoir utiliser la logique”, dit à son propos un personnage du "Dialogue sur les deux grands systèmes du monde" (1632). Plus récemment, dans ses "Etudes sur Léonard de Vinci" (1906) Duhem accuse Aristote de « pousser l'invraisemblance jusqu'au ridicule ». Carlo Rovelli est plus indulgent dans "Par delà le visible" (2015).
J’ai essayé de m’assurer qu’A... Lire la suite


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quel roi est à l'origine des Plaisirs de l'Île enchantée ?

Réponse
Publicité