Antiquité

Socrate
( 470 av. J.-C. - 399 av. J.-C.)

Biographie  Socrate

Socrate, né en 470 av. J.-C. à Athènes, n'a rien écrit et sa pensée n'est connue qu'à travers Platon et accessoirement Xénophon.

Fils d'une sage-femme, il vit dans le dénuement, déambule dans Athènes et pratique avec ses interlocuteurs la « maïeutique » (l'art de faire accoucher [les idées]). Il a emprunté au fronton du temple d'Apollon, à Delphes, sa devise : « Connais-toi toi-même ». Cinq ans après la guerre du Péloponnèse, comme il dérange les clans au pouvoir, ceux-ci le font juger sous la triple accusation de mépriser les dieux de la cité, promouvoir une divinité nouvelle et corrompre la jeunesse.

Le vieux philosophe, assisté de ses amis, accepte le principe d'une amende et la fixe dans un premier temps à un niveau très bas (une mine). Les juges, désarçonnés par ce qu'ils croient être de l'arrogance, le condamnent in fine à boire la ciguë, un poison mortel. Dans les jours qui précèdent son suicide contraint, Socrate se voit proposer de fuir mais il refuse, arguant qu'on ne saurait s'opposer aux lois de son pays, fussent-elles injustes.

Périclès à la tête d'Athènes

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net