Abdel Aziz Ibn Séoud (1876 - 1953) - Un roi sorti du désert - Herodote.net

Abdel Aziz Ibn Séoud (1876 - 1953)

Un roi sorti du désert

Abdel Aziz Ibn Séoud (1876 ; 9 novembre 1953)C'est à Riyad, modeste capitale de la province du Nedjd, que naît en 1876 ou un peu plus tard un certain Abdel Aziz.

Il est le lointain descendant d'un guerrier du nom d'Ibn Séoud qui unifia au XVIIIe siècle le Nedjd et imposa aux bédouins l'islam très rigoriste promu par son ami, le prédicateur Wahhab.

Il va restaurer le royaume ancestral et devenir le roi Ibn Séoud, deuxième du nom, au terme de péripéties sanglantes avec, en trois décennies, 200 000 à 500 000 victimes sur une population d'environ trois millions d'habitants.

La reconquête du Nedjd

En 1901, le jeune Abdel Aziz, futur Ibn Séoud, quitte en catimini l'émirat du Koweït où sa famille a trouvé refuge. Avec une poignée de compagnons d'armes soigneusement sélectionnés et dévoués jusqu'à la mort, il veut s'emparer enfin du royaume qui lui revient.

Le 15 janvier 1902, il s'empare par surprise de l'oasis de Riyad. Son père Abderrahman, rasséréné, abdique solennellement de son titre de roi en sa faveur. Surnommé par ses compagnons et ses ennemis le « Léopard du désert » en raison de ses attaques surprise, le nouveau roi arrive enfin à s'emparer de tout le Nedjd et peut relever avec fierté le nom d'Ibn Séoud.

L'Arabie enfin réunifiée - ou presque -

Mais dans le même temps, les « Jeunes-Turcs », au pouvoir à Constantinople à partir de 1908, tentent de renforcer leur présence dans la péninsule. Ils nomment un descendant du Prophète, un Hachémite du nom d'Hussein, comme gouverneur ou Chérif de La Mecque.

Le jeune Abdel Aziz Ibn Séoud affronte les garnisons turques et, quand la Grande Guerre éclate, se rapproche des Anglais. Mais à son grand désappointement, son rival Hussein se rallie lui aussi aux Anglais, par l'intermédiaire du colonel T.E. Lawrence, représentant de l'Arabia Office du Caire, dit « Lawrence d'Arabie ».

Ibn Séoud bénéficie quant à lui de l'appui d'un autre agent britannique, Harry Saint-John Bridger Philby, qui représente l'India Office de Bombay. Il est moins romantique et poète que son alter ego du Caire mais plus politique et a de suite pris la mesure du fort caractère d'Ibn Séoud.

Le 30 septembre 1918, les Britanniques ainsi que Fayçal, fils de Hussein, entrent en triomphe à Damas. Mais les Hachémites vont déchanter en découvrant que les Alliés, conformément aux accords secrets Sykes-Picot, se partagent la Mésopotamie (Irak) et le Proche-Orient (Liban, Palestine, Syrie et Transjordanie).

Ibn Séoud, pendant ce temps, ronge son frein. Avec l'aide des Britanniques de l'India Office, il chasse en 1924 Hussein et fait son entrée dans la ville sainte. Il s'empare l'année suivante de Djeddah et Médine. 

Le 8 janvier 1926, Ibn Séoud se fait reconnaître roi du Nedjd et du Hedjaz. Vis-à-vis du Yémen rebelle, il se satisfait d'un traité d'allégeance à sa personne et s'engage à respecter l'indépendance de l'Hadramaout et du sultanat d'Oman, ainsi que du petit émirat du Qatar et bien sûr du Koweït.

Le 22 septembre 1932, à Riyad, il proclame solennellement en présence des délégations étrangères, la naissance de l'« Arabie séoudite ».

Le monarque tire dans un premier temps l'essentiel de ses modestes ressources des taxes prélevées sur les pèlerins. Mais tout va changer avec la découverte inattendue de pétrole en 1920. Le président Franklin D. Roosevelt va tirer parti du ressentiment des Arabes (et des Iraniens) à l'égard des Britanniques pour évincer son allié du Moyen-Orient. C'est ainsi que le 14 février 1945, il rencontre le roi Ibn Séoud sur le cuirassé Quincy, au milieu du canal de Suez, et conclut avec lui un pacte toujours en vigueur, par lequel il lui assure sa protection en échange d'un accès illimité des compagnies américaines aux gisements du royaume.


Épisode suivant Voir la suite
• 22 septembre 1932 : naissance de l'Arabie séoudite
Publié ou mis à jour le : 2019-05-28 17:29:26

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net