Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> IIIe millénaire avant JC
La Grèce antique
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

IIIe millénaire avant JC

Les origines de la Grèce


À la Grèce classique de Périclès, Phidias, Eschyle, Platon, Aristote... nous devons les bases de notre culture et de nos institutions politiques.

Le mot « Grec » que nous avons coutume d'employer nous vient des Romains. Il provient peut-être de la première tribu hellénique qui s'installa en Italie : les Graikoi.

Les Grecs, dans leur langue, se nommaient eux-mêmes Achéens. Le terme « Hellènes » quant à lui, ne s'appliquait qu'aux habitants de la zone centrale de Grèce, par opposition aux habitants du Péloponnèse.

L'Histoire de la Grèce débute en des temps très anciens, au Néolithique (entre 6800 et 3200 av. J.-C.).

Une mystérieuse population était alors établie principalement en Thessalie (au sud de la Grèce continentale).

Les historiens n'en connaissent ni les origines ni la famille linguistique mais ils disposent de quelques témoignages intéressants comme de belles statuettes épurées qui inspirent les artistes contemporains.

Avant-garde cycladique

Au Néolithique succède l'âge du Bronze, qui s'étend de 3200 à 1100 av. J.-C. Cette période se présente comme la Haute Antiquité de la Grèce et la mythologie de l'époque classique y puise volontiers son inspiration.

Voici quelques repères pour situer dans le temps les héros et les événements de cette période :

– le roi légendaire Égée aurait vécu aux environs de 2600 av. J.-C.,
– le roi légendaire Minos aurait vécu en Crète vers 2000 av. J.-C.,
– la guerre de Troie, magnifiée par le récit de l'Iliade, s'est déroulée vers 1230 av. J.-C., époque à laquelle auraient aussi vécu Agamemnon, roi de Mycènes, et Ménélas, roi de Sparte.

Dans les Cyclades, au milieu de la mer Égée, les habitants développent une culture originale, dite helladique, dont il nous reste de magnifiques témoignages, à savoir de nombreuses statues votives (destinées à être offertes à une divinité en vue de la réalisation d'un voeu).

Ces figurines représentent des têtes ou des corps hiératiques, dans un style épuré très moderne. Elles sont taillées dans le marbre d'excellente qualité disponible en abondance sur l'île de Paros. Leur taille varie de quelques centimètres à un mètre cinquante.

Elles nous apparaissent aujourd'hui dans la blancheur du marbre mais étaient à l'origine généralement peintes dans des couleurs crues (comme d'ailleurs la plupart des statues grecques des siècles postérieurs).

Aimables Minoens

Aussi séduisant que soit l'art cycladique, il ne semble pas avoir beaucoup influencé la Grèce classique. C'est dans l'Égypte des pharaons et en Crète, une grande île de la Méditerranée orientale, que celle-ci a puisé ses premiers éléments de culture.

Vers 2000 av. J.-C., la Crète était occupée par des hommes d'origine inconnue, appelés Pélasges, dont la monarchie, dite minoenne, porte le nom de son fondateur mythique, le roi Minos.

Leur culture nous est assez bien connue depuis les travaux de l'archéologue britannique Sir Arthur Evans, qui a mis à jour plusieurs acropoles minoennes comme celle de Cnossos.


Publié ou mis à jour le : 2014-03-05 09:20:46

Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quel roi est à l'origine des Plaisirs de l'Île enchantée ?

Réponse
Publicité