ça s'est passé un... - 3 octobre - Herodote.net

ça s'est passé un...

3 octobre

Événements

3 octobre 610 : Héraclius devient empereur de Byzance

Le général Héraclius prend le pouvoir à Constantinople le 3 octobre 610 dans une période très critique de l'Empire romain d'Orient. La capitale elle-même est menacée au nord par les Avars (ou Avares), des Barbares qui ont traversé le Danube, et au sud par les Perses sassanides...

Sous son règne, l'Empire romain d'Orient se transforme en Empire «byzantin». Ce qualificatif dérive de l'ancien nom grec de la capitale (Byzance). Lui-même renonce au titre d'imperator pour celui de « basileus » par lequel les Grecs désignaient habituellement le Grand Roi des Perses.

Héraclius raffermit l'empire mais ne peut empêcher la conquête de la Syrie et de l'Égypte par les disciples de Mahomet, son contemporain. L'avènement d'Héraclius et l'Hégire (622) marquent la fin véritable de l'empire romain et de l'Antiquité.

Suite de l'article

3 octobre 1226 : Apothéose de Saint François d'Assise

Pendant la nuit du 3 au 4 octobre 1226, François d'Assise meurt en odeur de sainteté dans une simple cabane de roseaux...

L'année précédente, presque aveugle, abattu par la fièvre et tourmenté par les mulots, voilà pourtant qu'il fait monter vers le Père de toute la Création un chant d'amour qui est aussi le premier grand poème en langue italienne : le Cantique de frère Soleil ou Cantique des Créatures...

Suite de l'article

3 octobre 1940 : Premier statut des Juifs

Assommée par la défaite, la France s'est abandonnée en juillet 1940 à une coalition de jeunes technocrates issus d'une grande banque d'affaires, la banque Worms, et de politiciens impatients de rompre avec la politique antérieure et de revenir à ce qu'ils considèrent comme des valeurs nationales menacées : la terre, la patrie, la religion etc.

Les nouveaux dirigeants appartiennent à la droite comme à la gauche. Le vice-président du Conseil Pierre Laval est lui-même un ancien député socialiste. Ces hommes remettent au goût du jour les idées nauséabondes exprimées au siècle précédent par Édouard Drumond dans La France juive et reprises par l'Action française.

Avec les encouragements du Chef de l'État français, le Maréchal Pétain, ils promulguent dès le 3 octobre 1940 le premier statut des juifs sans y avoir été obligés par les nazis. Le statut exclut les Français identifiés comme Juifs de la plupart des fonctions publiques et de nombreuses autres professions.

En dépit de son aspect scandaleux, il passe à peu près inaperçu. Il est vrai que les Français se battent au même moment dans les difficultés du quotidien et très peu connaissent des juifs concernés par le statut. L'opinion sera plus sensible à la promulgation, l'année suivante, le 2 juin 1941, d'un statut plus rigoureux, en remplacement du premier.



3 octobre 1990 : L'Allemagne réunifiée

Le 3 octobre 1990, onze mois après la chute du Mur, la République Fédérale Allemande et la République Démocratique Allemande célèbrent officiellement leur réunion en un seul État.

Fête nationale

L'anniversaire de ce jour est depuis lors fête nationale en Allemagne.



C'est sa fête : Gérard

Cet homme de guerre du Xe siècle prend l'habit de bénédictin et crée une abbaye sur les terres de son père, à Brogne, aujourd'hui Saint-Gérard, dans l'actuelle Belgique.

Naissance

Pierre Bonnard

3 octobre 1867 à Fontenay-aux-Roses - 23 janvier 1947 à Le Cannet

Le peintre Pierre Bonnard est l'un des grands maîtres de la couleur au début du XXe siècle. Il anime en particulier le groupe des Nabis.

Décès

Guy Mollet

31 décembre 1905 à Flers (Orne) - 3 octobre 1975 à Paris

Biographie Guy Mollet

Professeur d'anglais et militant socialiste, Guy Mollet devient maire d'Arras à la Libération de la France, en 1945, puis accède à la tête de la SFIO (section française de l'Internationale Ouvrière).

Il joue un rôle charnière dans les coalitions ministérielles de la IVe République jusqu'à la formation d'un Front républicain avec le parti radical-socialiste de Pierre Mendès France et Edgar Faure. Cette fragile coalition lui permet d'accéder à la présidence du Conseil (la direction de l'exécutif) le 31 janvier 1956.

Il accorde une pleine indépendance au Maroc le 2 mars 1956 et à la Tunisie le 20 mars 1956 mais en dépit de cela, son ministère s'englue dans la guerre d'Algérie.

Il renonce à imposer le général Catroux comme résident à Alger après la «journée des tomates», intensifie les «opérations de pacification», ne peut empêcher les services secrets d'arraisonner l'avion de Ben Bella et s'engage avec les Anglais dans la déraisonnable expédition de Suez. Décontenancé par la vague terroriste à Alger, il donne les pleins pouvoirs au général Massu pour rétablir l'ordre, même au prix de la torture.

C'est aussi sous son ministère qu'est signé le traité de Rome à l'origine de l'Union européenne. Quand Guy Mollet abandonne la présidence du Conseil le 21 mai 1957, il laisse un parti passablement déboussolé. La SFIO ne se remettra jamais de ses compromissions et il appartiendra à François Mitterrand de lui redonner vie au congrès d'Épinay, en 1971, sous le nom de Parti socialiste.

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & Civilisations
est partenaire d'Herodote.net


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès