ça s'est passé un... - 18 septembre - Herodote.net

ça s'est passé un...

18 septembre

Événements

18 septembre 1180 : Avènement de Philippe II Auguste

Philippe est sacré à Reims dans sa quatorzième année, du vivant de son père Louis VII le Jeune. L'année suivante, il épouse Isabelle de Hainaut et, son père venant à mourir le 18 septembre 1180, le voilà désormais seul à régner sur la France sous le nom de Philippe II. Son surnom de Philippe Auguste lui vient de ce qu'il est né un mois d'août !

Malgré ses déboires matrimoniaux avec Ingeborg (on écrit aussi Isambour ou Ingeburge) de Danemark et Agnès de Méran, qui lui vaudront l'excommunication et même l'interdit sur le royaume, malgré aussi sa fragilité nerveuse, il se révèle un grand souverain.

Il combat avec succès les rois Plantagenêt d'Angleterre et défait à Bouvines la première coalition européenne contre la France. Sous son règne a lieu la croisade contre les Albigeois mais est aussi fondée l'Université de Paris. La capitale s'entoure d'une première enceinte fortifée.



18 septembre 1544 : Traité de Crépy-en-Laonnois

Par le traité de Crépy-en-Laonnois, le 18 septembre 1544, François 1er renonce à ses prétentions sur Naples et à sa suzeraineté sur le comté de Flandre et l'Artois, tandis que Charles Quint renonce au duché de Bourgogne. Par ailleurs, Charles d'Orléans, l'un des fils de François 1er, doit épouser soit une fille de Charles Quint, avec en dot la Franche-Comté, soit une fille de son frère Ferdinand, avec en dot le Milanais ! Sa mort un an plus tard rend caduque l'« alternative ».



18 septembre 1810 : Les créoles prennent le pouvoir au Chili

À Santiago-du-Chili, le 18 septembre 1810, prenant acte de ce que le roi d'Espagne légitime, Ferdinand VII, a été déposé par Napoléon 1er et remplacé par Joseph Bonaparte, un groupe de créoles prend le pouvoir et tente d'instaurer l'indépendance.

Le gouverneur Bernardo O'Higgins, fils naturel d'un Irlandais, est porté à la tête de la colonie. Mais les Espagnols, sitôt débarrassés de Napoléon, reviennent en force en profitant des rivalités au sein de la Junte civile. Ils défont les troupes de la Junte à Rancagua les 1er et 2 octobre 1814.

Fête nationale

Le drapeau du ChiliL'anniversaire de ce jour est devenu la fête nationale du Chili sous le nom de : «fête de la Patrie et jour des gloires de l'armée». Mais le pays n'accèdera pleinement à l'indépendance que huit ans plus tard, à l'initiative de Bernardo O'Higgins, « directeur suprême » du Chili.



18 septembre 1820 : Ampère découvre l'électromagnétisme

Le 18 septembre 1820, le physicien lyonnais André-Marie Ampère publie une première explication concernant l'électromagnétisme, un phénomène observé quelques mois plus tôt par le physicien danois Oersted.



18 septembre 1886 : Le Symbolisme et l'aube des temps nouveaux

Le 18 septembre 1886, Jean Moréas publie dans Le Figaro le Manifeste du symbolisme. Ce mouvement littéraire annonce le siècle suivant...

Suite de l'article

18 septembre 1898 : La reculade de Fachoda

Le 18 septembre 1898, à Fachoda, au cœur de l'Afrique, se croisent une petite troupe française conduite par un chef de bataillon et l’armée anglo-égyptienne du général Horatio Kitchener, qui vient de vaincre l’armée du «Mahdi».

La confrontation entre la puissante armée anglaise et la «mission Congo-Nil» de Jean-Baptiste Marchand et Charles Mangin provoque à Paris et à Londres une hystérie nationaliste. On est même à deux doigts d'une nouvelle guerre de Cent Ans entre les deux frères ennemis ! C’est la première des crises internationales qui vont conduire à la Grande Guerre. Fort heureusement, le ministre Théophile Delcassé va calmer les esprits…

Suite de l'article

18 septembre 1911 : Le Premier ministre russe Stolypine assassiné

Le 18 septembre 1911, lors d'une représentation à l'opéra de Kiev en présence du tsar, un avocat anarchiste, Dimitri Bogrov, tire à bout portant sur le Premier ministre russe Piotr Stolypine (49 ans)...



18 septembre 1961 : Mort tragique de Dag Hammarskjold

Le 18 septembre 1961, un avion s'abat au-dessus du Katanga (Congo ex-belge), très vraisemblablement à la suite d'un attentat. Parmi les victimes figure le secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies (ONU), le Suédois Dag Hammarskjold (56 ans). Il tentait de résoudre le conflit qui déchirait le Congo depuis l'assassinat du leader Patrice Lumumba. Il recevra à titre posthume le Prix Nobel de la Paix (1961).



18 septembre 1981 : La France abolit la peine de mort

Le 18 septembre 1981, à Paris, l'Assemblée nationale vote la loi d'abolition de la peine de mort présentée par le garde des Sceaux, Robert Badinter. 369 députés votent en sa faveur et 113 s'y opposent. Cette initiative met la France au diapason des autres pays d'Europe occidentale...

Suite de l'article

C'est sa fête : Nadège

Avec sa mère, Sophie, et ses soeurs Véra et Liubbe, cette chrétienne d'Asie mineure est martyrisée au IIe siècle, sous le règne de l'empereur Hadrien.

Naissance

Eugène de Savoie-Carignan

18 septembre 1663 à Paris - 21 avril 1736 à Vienne (Autriche)

Biographie Eugène de Savoie-Carignan

Le prince Eugène se range parmi les plus grands chefs de guerre de l'Histoire. Né Français, il ne rêve que de combats mais le roi Louis XIV lui refuse un commandement. Qu'à cela ne tienne. Eugène s'enfuit de Paris et se met au service de l’archiduc d’Autriche Léopold 1er, en guerre contre les Turcs.

Eugène reçoit un régiment à 20 ans. Bientôt à la tête de l'armée autrichienne, il défait en Hongrie l’armée turque. Son étoile monte au zénith avec le traité de Karlowitz, en 1699, par lequel l'Autriche s'étend en Hongrie et en Transylvanie. Il combat ensuite avec un certain bonheur les armées de… Louis XIV.

Promoteur inspiré de la «Vienna gloriosa», il se fait construire à Vienne la fabuleuse résidence du Belvédère.

Décès

Domitien

24 octobre 51 à Rome (Italie) - 18 septembre 96 à Rome (Italie)

Domitien, fils de Vespasien, succéda à son frère Titus à la tête de l'empire romain. Il gouverna de façon autoritaire. Il accéléra la romanisation des provinces et fit entrer des provinciaux au Sénat. Mais il organisa aussi une deuxième vague de répression contre les chrétiens (après celle de Néron en 64). Il dut également faire face à des soulèvements de l'aristocratie sénatoriale. Un affranchi l'assassina dans son palais.

Louis VII le Jeune

1120 - 18 septembre 1180 à Paris

Louis VII le Jeune, malgré les conseils de l'abbé Suger, entre en guerre avec le comte Thibaut de Champagne à cause d'une histoire d'amour contrariée. Le massacre de Vitry-sur-Marne, en 1142, le conduit à faire pénitence. C'est ainsi qu'il se laisse convaincre par Saint Bernard de Clairvaux de prendre la tête d'une deuxième croisade, un demi-siècle après la précédente. Cette croisade débouchera sur un fiasco et qui plus est précipitera le divorce entre Louis VII et Aliénor d'Aquitaine.

Aliénor se remarie immédiatement avec Henri d'Anjou et hérite de la couronne d'Angleterre ! Louis VII, de son côté, se remarie avec Constance de Castille puis Adèle de Champagne, fille de Thibaut II. Sa dernière femme lui donnera un fils qui deviendra Philippe II Auguste... et réparera les erreurs de son père.

Piotr Stolypine

14 mai 1862 à Dresde (Saxe, Allemagne) - 18 septembre 1911 à Kiev (Russie)

Biographie Piotr Stolypine

Piotr Stolypine est nommé par le tsar de Russie Premier ministre après la Révolution avortée de 1905. Il engage de façon autoritaire une vaste réforme de l'économie russe en liquidant les vestiges de la féodalité et du servage et en permettant aux paysans les plus dynamiques d'acquérir des terres. Mais il est assassiné par un avocat anarchiste, Dimitri Bogrov, qui est aussi un agent de la police secrète du tsar...

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux