ça s'est passé un... - 25 juin - Herodote.net

ça s'est passé un...

25 juin

Événements

25 juin 841 : Bataille fratricide à Fontenoy-en-Puisaye

Le 25 juin 841, Charles le Chauve et Louis le Germanique battent leur frère aîné, Lothaire, à Fontenoy-en-Puisaye, dans l'actuelle Bourgogne (on écrit aussi Fontenay-en-Puisaye). Après cette bataille, les deux vainqueurs échangent à Strasbourg un serment d'assistance mutuelle en vue du partage de l'empire de Charlemagne, leur grand-père...

Suite de l'article

25 juin 1218 : La mort de Simon de Montfort

Le 25 juin 1218, tandis qu'il fait le siège de Toulouse, Simon de Montfort est mortellement blessé d'une pierre lancée du haut des murailles par une habitante de la ville...

Suite de l'article

25 juin 1530 : La Confession d'Augsbourg

Devant la Diète du Saint Empire romain germanique, à Augsbourg, l'empereur Charles Quint propose d'arbitrer la lutte religieuse entre les luthériens et le pape. Il a besoin en effet du soutien de toute la noblesse allemande pour repousser une offensive turque.

Mais les théologiens catholiques rejettent la profession de foi de Luther, connue sous le nom de « Confession de foi d'Augsbourg » et présentée le 25 octobre 1530 par Philippe Melanchton...

Suite de l'article

25 juin 1861 : Mort du sultan Abdul-Medjid 1er

Le sultan ottoman Abdul-Medjid 1er meurt le 25 juin 1861. Son frère Abdul-Aziz lui succède. Malgré l'obstruction des partisans de la tradition (les « Vieux Turcs ») et les insurrections locales, il poursuit tant bien que mal la politique réformatrice de son frère (Tanzimat). Il tente aussi d'alléger la dette publique mais ne peut empêcher la banqueroute de l'État et doit se soumettre au bon vouloir de l'ambassadeur russe, au grand scandale de ses sujets.



25 juin 1876 : Le général Custer tué à Little Bighorn

Au matin du 25 juin 1876, le général américain George Armstrong Custer tombe dans une embuscade tendue par les Sioux du chef Sitting Bull.

Les 285 hommes du détachement de cavalerie se font proprement massacrer par les Indiens près de la rivière de Little Bighorn, dans le Montana...

Suite de l'article

25 juin 1878 : révolte d'Ataï en Nouvelle-Calédonie

Sous la IIIe République, le gouvernement tente d'accélérer la colonisation de la Nouvelle-Calédonie, un archipel du Pacifique sud grand comme deux fois la Corse et peuplé d'environ quarante mille Mélanésiens, les Kanaks. Des lots de terre sont distribués aux immigrants européens et aux anciens bagnards qui ont purgé leur peine dans le bagne de Nouméa. Pour ne rien arranger, en 1877, l'administration autorise le bétail des paysans à divaguer sur les terres réputées en jachère des Kanaks. Les animaux ne se privent pas de dévorer les cultures indigènes de tarots et d'ignames.

Les chefs kanaks se concertent en secret et préparent une insurrection sous le commandement du chef coutumer Ataï. L'objectif initial est d'attaquer Nouméa, capitale de la Grande Terre (l'île principale). Mais un drame précipite les choses : un ancien bagnard et sa famille ayant été assassinés le 19 juin 1878, le gouverneur français fait arrêter plusieurs chefs kanaks. En représeailles, le 25 juin 1878, une première attaque est lancée contre un poste militaire. Dans les jours et les semaines qui suivent, les attaques se multiplient sur tout le front pionnier. 

Le commandant militaire de l'île, ne maîtrisant plus rien, fait venir des renforts d'Indochine. Les troupes traquent les rebelles dans la chaîne montagneuse et détruisent leurs cultures au passage. Finalement, trois colonnes constituées de soldats et officiers européens, d'anciens bagnards et de supplétifs indochinois ou mélanésiens, traquent les derniers rebelles. Un détachement surprend Ataï et ses hommes le 1er septembre 1878. Un supplétif kanak originaire de Cagala lance sa sagaie sur le chef Ataï et le tue. Il tranche sa tête pour consommer sa victoire ! La rébellion aura fait deux cent morts chez les Européens et plus d'un millier chez les Mélanésiens. Elle aura aussi creusé un profond fossé entre les deux communautés...



25 juin 1928 : Le franc Germinal disparaît

Le 25 juin 1928, le président du Conseil Raymond Poincaré dévalue le franc. Celui-ci ne vaut plus que le cinquième de la contrepartie en or du franc d'avant 1914, le franc Germinal, créé par Napoléon Bonaparte.

Poincaré évite ainsi l'erreur de Churchill, chancelier de l'Échiquier, qui a, trois ans plus tôt, réévalué la livre à son niveau de 1914 et porté de ce fait un coup sévère aux exportations britanniques...

Suite de l'article

25 juin 1945 : Conférence de Simla

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement anglais se résout à émanciper les Indes, occupées depuis environ deux siècles. Mais le plus difficile est de concilier les leaders indiens sur l'avenir du British Raj. Pour tenter d'apaiser les dissensions communautaires, Lord Wavell, vice-roi des Indes britanniques, présente en mai 1945 un plan de compromis qui vise à la création d'un Conseil exécutif dans lequel hindous et musulmans seraient équitablement représentés.

Il convoque une conférence à Simla, au nord de l'Inde, le 25 juin 1945, pour en débattre. Mohammed Ali Jinnah, qui représente la Ligue musulmane, revendique pour celle-ci le droit de représenter exclusivement les musulmans du pays. Le parti du Congrès National Indien, qui se veut laïc, unitaire et multiconfessionnel, conteste sa prétention. La conférence se conclut sur un échec le 14 juillet 1946 et le mois suivant, la Ligue musulmane appelle à une journée d'action, le 24 août 1946. Elle se traduit par les premiers affrontements sanglants entre hindous et musulmans à Calcutta. C'est la première explosion de haine confessionnelle. En désespoir de cause, le Premier ministre anglais Clement Attlee demande à Lord Louis Mountbatten de conduire les négociations d'indépendance avec le titre de vice-roi...



25 juin 1950 : Début de la guerre de Corée

Dans la nuit du 24 au 25 juin 1950, à 4 heures du matin, 600.000 soldats nord-coréens franchissent la ligne de démarcation qui sépare leur État, sous gouvernement communiste, de la Corée du Sud, sous régime pro-occidental. C'est le début de la guerre de Corée...

Suite de l'article

C'est sa fête : Prosper

Cet érudit et théologien gallo-romain du Ve siècle fut un disciple de Saint Augustin avant de devenir, bien que laïc, le secrétaire du pape Léon 1er le Grand, celui qui arrêta Attila devant Rome.

Naissances

Georges Courteline

25 juin 1858 à Tours - 25 juin 1929 à Paris

Georges Moineaux, dit Courteline, a mis en scène dans ses romans les travers de la vie bourgeoise et de l'administration.

George Orwell

25 juin 1903 à Motihari (Indes britanniques) - 21 janvier 1950 à Londres (Angleterre)

Biographie George Orwell

De son vrai nom Eric Arthur Blair, George Orwell naît aux Indes le 25 juin 1903 d'un père fonctionnaire en charge du commerce de l'opium.

Boursier dans les pensionnats de l'élite anglaise, il éprouve l'amertume du déclassement. Après des études au collège d'Eton, où il découvre le communisme, il s'engage comme sergent en Birmanie. Il démissionne au bout de cinq ans et vit dès lors de petits boulots à Paris et Londres...

Pierre Brossolette

25 juin 1903 à Paris - 22 mars 1944 à Paris

Biographie Pierre Brossolette

Journaliste et fonctionnaire engagé à gauche et pacifiste, Pierre Brossolette ne tarde pas à comprendre la menace que constitue le nazisme. Pendant la campagne de France, il se bat avec courage et gagne ses galons de capitaine. 

Il rejoint dès 1940 le groupe de résistance du Musée de l'Homme puis fonde le groupe « Libération-Nord » dans la zone occupée et devient chef de la confrérie Notre-Dame, aux côtés du colonel Rémy. 

Rallié au général de Gaulle, il s'oppose néanmoins à son projet initial de réanimer au sein de la Résistance les anciens partis de la IIIe République, y compris les communistes. Cela lui vaut de violentes altercations avec Jean Moulin, en charge de ce projet.

Pierre Brossolette veut gagner Londres pour en débattre avec le chef de la France Libre mais il est arrêté par la Gestapo à la suite d'un barrage de routine à Plogoff, à la pointe de la Bretagne. Transféré à Paris, il est torturé et se suicide pour éviter de parler en se jetant par la fenêtre du 84, avenue Foch, à Paris.

Décès

Giorgio Vasari

30 juillet 1511 à Arezzo (Italie) - 25 juin 1574 à Florence (Italie)

Le peintre Giorgio Vasari est presque aussi connu pour ses écrits sur les autres peintres de la Renaissance et du Cinquecento que pour ses propres oeuvres.

Georges Cadoudal

1er janvier 1771 à Brech - 25 juin 1804 à Paris

Biographie Georges Cadoudal

Partisan intransigeant de la cause royale, Georges Cadoudal marque la période révolutionnaire par son activisme et ses multiples complots en vue du retour des Bourbon sur le trône de France...

Sadi Carnot

11 août 1837 à Limoges - 25 juin 1894 à Lyon

Biographie Sadi Carnot

Le 3 décembre 1887, suite à la démission de Jules Grévy, les parlementaires élisent à la présidence de la République Sadi Carnot (50 ans), petit-fils du conventionnel Lazare Carnot, ami de Robespierre ! Jules Ferry, candidat malheureux, doit s'incliner...

Georges Courteline

25 juin 1858 à Tours - 25 juin 1929 à Paris

Georges Moineaux, dit Courteline, a mis en scène dans ses romans les travers de la vie bourgeoise et de l'administration.

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux