ça s'est passé un... - 7 mars - Herodote.net

ça s'est passé un...

7 mars

Événements

7 mars 161 : Mort d'Antonin le Pieux

Le 7 mars 161 meurt l'empereur Antonin le Pieux. Marc Aurèle (40 ans) et Lucius Verus (31 ans) lui succèdent à la tête de Rome. L'un et l'autre ont été adoptés 23 ans plus tôt par l'empereur défunt en vue de lui succéder, sur l'injonction de son prédécesseur, l'empereur Hadrien !



7 mars 1276 : Un êvêque à poigne à la tête d'Albi

Le 7 mars 1276, le pape nomme à la tête de l'évêché d'Albi, sur les bords du Tarn, un juriste brillant qui l'a assisté au concile de Lyon, deux ans plus tôt. Il s'agit de Bernard de Castanet. Le nouvel évêque reconstruit la cathédrale Sainte-Cécile dans le style gothique méridional inauguré par l'église des Jacobins, à Toulouse. Il fortifie également le palais épiscopal de la Berbie.



7 mars 1524 : Verrazane explore la côte nord-américaine

Le 7 mars 1524, Jean de Verrazane (né Giovanni da Verrazano ou Verrazzano) aborde en Caroline du Sud. Il fait ensuite escale sur une rivière qu'il baptise Vendôme et qui sera plus tard appelée Hudson, la rivière de New York. Le navigateur baptise cet endroit Terre d'Angoulême en l'honneur du roi de France François 1er, ex-duc d'Angoulême.

L'entrée du port de New York, en face de la statue de la Liberté, porte aujourd'hui son nom...

Suite de l'article

7 mars 1936 : Hitler réoccupe la Rhénanie

Le 7 mars 1936, prenant prétexte d'un accord franco-soviétique, Hitler occupe la Rhénanie en violation du pacte de Locarno d'octobre 1925. Des détachements de son armée traversent le Rhin et entrent dans Cologne, Mayence et Trèves sans que les Français ne s'interposent. Strasbourg est désormais sous le feu des canons allemands.

Plus rien ne subsiste des garanties militaires que la victoire de 1918 avait données à la France. « Le 7 mars 1936 était probablement la dernière occasion de porter un coup d'arrêt à la politique du fait accompli du 3ème Reich », écrit l'historien René Rémond.



7 mars 1956 : Le procès de « l'affaire des fuites »

Le 7 mars 1956, François Mitterrand, alors ministre de l'intérieur de Pierre Mendès France, est blanchi des accusations calomnieuses de haute trahison portées contre lui. Il est injustement accusé d'avoir fourni, en 1953, des informations concernant l'effort de guerre français en Indochine au Parti Communiste et donc indirectement à l'URSS, allié des rebelles communistes indochinois. L'accusation, en temps de guerre, est gravissime et apte à briser la carrière de ce jeune ministre prometteur.

L'affaire se révèle être en fait une machination montée par les mouvements poujadistes, hostiles à Mitterrand depuis que celui-ci a démissionné du gouvernement Daniel pour condamner la politique de répression menée par la France au Maroc et en Tunisie. Elle est à l'origine de la mésentente entre François Mitterrand et Pierre Mendès France, ces deux brillants hommes de gauche de la France de l'après-guerre. Le futur président de la république ne pardonnera en effet jamais, par la suite, à Mendès France de ne pas l'avoir prévenu des suspicions pesant sur lui.



C'est sa fête : Félicité

L'esclave Félicité, son amie Perpétue, une jeune mère, et trois compagnons furent condamnés pour propagande religieuse.

Le 7 mars 203, sous le règne de l'empereur romain Septime Sévère, ils furent livrés aux fauves puis déchiquetés par des gladiateurs, dans l'arène de Carthage. Leur martyre a donné lieu à un récit célèbre, en grande partie véridique, la Passio Perpetuae, et l'Église d'Afrique (la Tunisie actuelle) célébra longtemps leur souvenir.

Naissance

Reinhard Heydrich

7 mars 1904 à Halle (Allemagne) - 4 juin 1942 à Prague (République tchèque)

Biographie Reinhard Heydrich

Fils d'un directeur de conservatoire de musique, Heydrich est bouleversé comme la plupart des jeunes Allemands par la défaite de 1918 et entre dans la marine comme officier. Il en est chassé pour mauvaise conduite en 1931 et rejoint alors la Schutzstaffel, le corps d'élite du parti nazi. Le chef des SS, le Reichsführer Himmler lui confie l'organisation d'un service interne de sécurité (Sicherheitsdienst). Il deviendra le fer de lance de la conquête du pouvoir.

Promu à la veille de la guerre à la tête de l'Office central de sécurité du Reich (RSHA), incluant la police criminelle et la Gestapo, Heydrich n'est plus seulement le bras droit de Himmler mais sans doute aussi le personnage le plus puissant de l'Allemagne nazie après Hitler. C'est alors qu'il conçoit le projet d'extermination physique des Juifs d'Europe. Nommé « Protecteur du Reich » de Bohême-Moravie, en plus de ses autres fonctions, il est mortellement blessé par des résistants tchèques parachutés d'Angleterre. Sa mort, le 4 juin 1942, est le premier coup dur qu'ait à encaisser l'État nazi...

Décès

Antonin le Pieux

19 septembre 86 à Lanuvium (Latium) - 7 mars 161 à Rome

Issu d'une famille originaire de Nemausus (Nîmes), Antonin le Pieux a été adopté par l'empereur Hadrien et lui a succédé à la tête de l'empire romain en 138, à cinquante ans passés.

Comblés par sa sage administration, les Romains ont donné son nom aux empereurs du IIe siècle qui ont porté Rome à son apogée, les Antonins : Nerva (96-98), Trajan (98-117), Hadrien (117-138), Antonin (138-161) et Marc Aurèle (161-180). Il est courant aussi d'évoquer pour les décrire le siècle des Antonins. Il s'achève sur le règne malheureux de Commode (180-192), fils de Marc Aurèle.

En dépit de sa puissance, Antonin a dû supporter l'inconduite de sa femme Faustine dite l'Ancienne. Il lui a malgré tout accordé l'apothéose, l'élevant à sa mort au rang des déesses ! Leur seul enfant survivant, une fille appelée Faustine la Jeune, a épousé Marc Aurèle et donné le jour à Commode.

Aristide Briand

28 mars 1862 à Nantes - 7 mars 1932 à Paris

Biographie Aristide Briand

Aristide Briand est l'une des plus belles personnalités de la IIIe République.

Fils d'aubergiste, il débuta comme avocat avant de se faire connaître comme journaliste dans le journal anticlérical La Lanterne. Orateur hors pair et homme de convictions, il sut toutefois écouter ses adversaires et marcher avec eux vers un compromis profitable à tous. De 1906 à sa mort, il fut dix fois président du Conseil et 22 fois ministre dont 15 aux Affaires étrangères...

Paul-Émile Victor

28 juin 1907 à Genève (Suisse) - 7 mars 1995 à Bora-Bora (Polynésie)

Biographie Paul-Émile Victor

Né dans la famille d'un riche industriel, le jeune Paul-Émile Victor cherche longtemps sa voie. Élève-ingénieur à l'École Centrale de Lyon, il réalise l'exploit de s'en faire expulser avant la remise du diplôme.

Après une expérience dans la Marine puis dans l'aviation, il rencontre en 1934 le très célèbre explorateur Jean-Baptiste Charcot et le convainc de l'emmener sur le Pourquoi pas ? jusqu'au Groenland...

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès