Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> VIe siècle à 2008
Histoire de la Serbie
• 28 juin 1389 : défaite des Serbes à Kossovo Polié
• 12 décembre 1830 : autonomie de la Serbie
• 10 juin 1903 : assassinat d'Alexandre 1er Obrenovitch et de la reine Braga
• 1er décembre 1918 : naissance de la Yougoslavie
• 9 octobre 1934 : assassinat d'Alexandre 1er
• 6 avril 1992 : bombardement de Sarajevo
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

VIe siècle à 2008

Tumultueuse Serbie


L'actuelle Serbie est l'héritière d'un royaume médiéval de langue slave qui atteint son apogée sous le règne d'Étienne IX Douchan. En 1346 (l'année de la bataille de Crécy), celui-ci se fait couronner à Skoplje (capitale de la Macédoine actuelle) «empereur des Serbes etdes Romains» (en fait de Romains, il s'agit des Byzantins).

Peu après, les Turcs envahissent les Balkans et, le 28 juin 1389, battent les Serbes à Kossovo Polié. La Serbie tombe sous la tutelle ottomane, à l'exception de Belgrade qui se soumettra en 1529.

Sanglantes rivalités

Au XIXe siècle, devant la déliquescence du pouvoir ottoman, les habitants de Belgrade, capitale de la province, relèvent la tête. Les Serbes retrouvent leur autonomie en 1830. Tout au long du XIXe siècle, leur histoire va être dès lors entachée par la rivalité sanglante des deux familles régnantes, les Karageorgevitch et les Obrénovic. Cette instabilité ne les empêche pas de se voir reconnaître une indépendance pleine et entière en 1878.

La Serbie oeuvre dès lors à la réunion de tous les Slaves des Balkans autour d'elle, que ces Slaves appartiennent à la Turquie ou à l'Autriche. En 1918, au terme de la Première Guerre mondiale, la Serbie profite de la dislocation de l'Autriche-Hongrie, vaincue, pour réunir sous son égide les peuples qui l'environnent. C'est ainsi qu'est fondé le Royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes.

Précaire union

La fédération prend en 1929 le nom de Yougoslavie (ce qui signifie en serbo-croate «pays des Slaves du Sud») pour souligner sa vocation à rassembler tous les Slaves de la région.

Mais cet État multinational (trois religions, deux alphabets, quatre langues et davantage encore de nationalités) est en permanence menacé par l'hégémonisme serbe et les revendications nationales (Croates, Slovènes...).

Il faut la poigne du dictateur Josip Broz Tito pour maintenir l'intégrité de la Yougoslavie après la Seconde Guerre mondiale et la transformation du pays en une république fédérale, avec gouvernement majoritairement communiste.

La dislocation

Le 28 juin 1989, à la faveur du 600e anniversaire de la bataille de Kossovo-Polié, le Serbe Slobodan Milosevic tente de restaurer le leadership serbe sur la fédération. C'est le début d'une succession de troubles et de guerres qui vont mener à la dislocation de la fédération.

L'actuelle Serbie (7 millions d'habitants et 80.000 km2) en est le résultat amer.


Épisode suivant Voir la suite
• 28 juin 1389 : défaite des Serbes à Kossovo Polié
Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 0000-00-00 00:00:00

Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

À qui doit-on cette injonction que les combattants d'aujourd'hui feraient bien de respecter : « En quelque pays que vous fassiez la guerre, les gens d'église, les femmes, les enfants, et même le peuple, ne sont point vos ennemis » ?

Réponse
Publicité