Qui veut risquer sa vie la sauvera

Mémoires

Jean-Pierre Chevènement (Robert Laffont, 500 pages, 22 €,  2020)

Qui veut risquer sa vie la sauvera

À 8I ans, en publiant ses Mémoires (Qui veut risquer sa vie la sauvera), Jean-Pierre Chevènement semble avoir bouclé la boucle d’une vie d’engagement politique, du jeune socialiste au hussard républicain.

Député, maire de Belfort, quatre fois ministre, candidat à la présidentielle, sénateur, il n’a pas fait que mettre les mains dans le cambouis de la politique, il a aussi publié des analyses sur son temps témoignant d’une solide culture historique et géopolitique.

Ses Mémoires constituent donc une synthèse (500 pages tout de même !) du double volet de son parcours singulier au sein de la gauche, dont il s’efforce de montrer la cohérence… comme tout autobiographe. Sa part de vérité est aussi une contribution à l’histoire de la gauche et du pays.

Chevènement est l’un des derniers responsables politiques à avoir été formé aux épreuves de « l’ancien monde ». Né d’un couple d’instituteurs francs-comtois, il n’a découvert son père qu’à l’âge de six ans, lorsque ce dernier est revenu de captivité en 1945. Élevé dans une famille modeste, « mes parents ont tout investi dans l’avenir de leurs enfants. Ils leur ont tout sacrifié » dans une France qui connaissait « les privations de l’après-guerre, le rationnement, l’étroitesse de la vie quotidienne ».

Au lycée, le jeune Jean-Pierre s’ouvre à la littérature et à la philosophie sous l’influence de professeurs bienveillants. Il s’intéresse aussi à la politique. « En peu de mois, Mendès France devint mon idole, écrit-il. J’approuvais tout ce que faisait Pierre Mendès France (…) Je souhaitais qu’un lien fort -de nature plus ou moins fédérale- fût maintenu entre la République algérienne et la République française. Je n’avais que dix-sept ans (…) La démission de Pierre Mendès France du gouvernement Guy Mollet et le piteux échec de l’expédition de Suez achevèrent de me convaincre qu’il n’y avait rien à attendre de la IVe République et de son personnel pour sortir la France de l’ornière et lui rendre sa grandeur. Plus que jamais, je comptais sur Mendès. »

Lire la suite : Qui veut risquer sa vie la sauvera - Mémoires


Publié ou mis à jour le : 17/11/2020 10:44:03

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net