Périclès

L'inventeur de la démocratie...

Périclès, l'inventeur de la démocratie par Claude Mossé (Biographie Payot, 2005, 280 pages, 21 euros) est un ouvrage lumineux sur l'un des très rares personnages qui ait donné son nom à un siècle. Par Claude Mossé, professeur émérite à l'université de Paris VIII, une historienne dont la vie se confond avec l'histoire de la démocratie athénienne.

Périclès

Le nom de Périclès est aussi célèbre que le personnage est méconnu. L'Athénien le plus célèbre est né vers 495 et mort en 429 avant JC. Il a dirigé la principale cité de la Grèce antique pendant trois décennies, tel un roi sans titre.

Pourtant, notre connaissance de son action et de sa personnalité tient à de très rares sources si l'on met à part l'oeuvre de son contemporain Thucydide, auteur de La guerre du Péloponnèse. L'historien lui prête des propos magnifiques sur la démocratie qu'il aurait imposée à la cité d'Athènes, dans la foulée des réformes de Solon et Clisthène.

Les Athéniens de la génération suivante ont voué Périclès aux gémonies. Platon lui-même n'était pas avare de critiques. Beaucoup plus tard, Plutarque (50-125) l'a réhabilité.

Nous-même le voyons comme l'un des très rares personnages qui, tel Louis XIV, ont laissé leur nom à un siècle. On parle communément du « Siècle de Périclès » et du « Siècle de Louis XIV ». Mais que savons-nous sur lui ? Et que savons-nous de la réalité démocratique à Athènes au Ve siècle av. J.-C. ?

Un éclairage critique

Avec cette biographie lumineuse, condensée et critique, Claude Mossé répare une injustice et nous éclaire dans le même temps sur les ressorts de la démocratie athénienne à laquelle nous avons coutume de nous référer. L'historienne fait revivre la démocratie athénienne durant les deux siècles qui courent de l'avènement de Solon à la mort de Périclès. Elle témoigne ce faisant d'une exceptionnelle faculté d'analyse des textes et des sources.

Le portrait qu'elle dessine de Périclès est tout en nuances. Rien à voir avec une quelconque hagiographie. Claude Mossé oppose ainsi le grand démocrate que dessine Thucydide à l'orateur démagogue que dénonce Socrate, sous la plume de Platon. Elle montre comment Périclès, après les guerres médiques, hissa Athènes à la tête des cités grecques et n'oublie pas son action en faveur de la création culturelle et artistique. C'est à lui que l'on doit en particulier la reconstruction de l'Acropole ravagée par les Perses et l'érection du Parthénon.

En filigrane du portrait de Périclès, c'est toute la société athénienne qui nous apparaît. L'historienne souligne les profondes inégalités sociales de cette démocratie et les différences de statut, à mille lieues de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. Elle montre l'acrimonie de nombreux privilégiés à l'égard des humbles, considérés comme les grands bénéficiaires de la démocratie et des dépenses publiques, le peu d'empressement des pauvres à participer à la vie politique, le goût des foules pour les discours populistes ou démagogues...

En conclusion, Claude Mossé convient de s'être laissée abuser pendant longtemps, comme les autres historiens, en considérant le siècle de Périclès comme l'apogée de la démocratie athénienne, avant le déclin du siècle suivant. Ce siècle lui apparaît aujourd'hui comme une étape - majeure - dans la longue marche de la démocratie, celle-ci n'ayant cessé d'évoluer et de se perfectionner jusqu'à la fin du siècle suivant et l'irruption d' Alexandre le Grand.

Voici incontestablement un ouvrage de référence pour les étudiants et les amateurs. La prose est agréable à lire, ce qui ne gâte rien. Et le livre offre bien sûr index, chronologie, lexique, cartes et illustrations.

André Larané
Publié ou mis à jour le : 2021-01-19 07:47:43

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net