Georges Pompidou - Lettres, notes et portraits : 1928-1974 - Herodote.net

Georges Pompidou

Lettres, notes et portraits : 1928-1974

Éric Roussel et Alain Pompidou (Robert Laffont, 540 pages, 24 euros ,  2012)

Georges Pompidou

La publication tardive de ce recueil de lettres, notes et portraits de Georges Pompidou donne l’occasion de revenir sur l’origine de la carrière de ce parfait exemple de méritocratie républicaine à la française.

Le livre fait litière, une fois de plus, de la légende du «normalien sachant écrire» que le général de Gaulle aurait cherché pour étoffer son cabinet de chef du gouvernement provisoire en août 1944 : si tel avait été le cas, Georges Pompidou aurait alors été embauché en tant que rédacteur de discours, comme le sera trente ans plus tard le normalien Alain Juppé auprès du Premier ministre Jacques Chirac.

La réalité est plus prosaïque : Georges Pompidou, normalien de la promotion 1931, s’ennuie après quelques années de professorat de lettres à Marseille puis Paris, et saisit l’occasion de la présence de son camarade de Normale René Brouillet au cabinet du général de Gaulle en 1944 pour lui demander de le recommander pour un strapontin.

C’est ainsi qu’il entre dans ce cabinet comme chargé de mission pour les questions d’éducation, autrement dit un poste de base parmi une vingtaine d’autres chargés de mission ou conseillers techniques sectoriels, analogue à celui qu’occupera vingt ans plus tard l’énarque Jacques Chirac lorsqu’il sera nommé chargé de mission pour les transports et l’aviation civile auprès du Premier ministre Georges Pompidou.

Ce genre de poste ne donne guère d’accès direct au chef du gouvernement, sauf si une qualité remarquable vous fait sortir du lot des autres conseillers : Georges Pompidou se fait remarquer en 1944-1945 par le général de Gaulle pour sa clarté d’esprit et sa limpidité d’écriture qui frappent effectivement à la lecture de l’ensemble du recueil, de même que Jacques Chirac se fera remarquer vingt ans plus tard par Georges Pompidou pour son inextinguible dynamisme.

Georges Pompidou est donc entré par la petite porte mais son éclatante aptitude à l'écriture, alliée à un solide bon sens, n'a pas tardé à être remarquée ensuite par le général de Gaulle : après la dispersion de son cabinet en 1946, le général le garde auprès de lui comme principal collaborateur, ce qu’il demeurera pendant la douzaine d’années de la «traversée du désert» avec un intermède à la banque Rothschild.

En 1958, pendant les sept mois passés par le général de Gaulle à la présidence du Conseil, avant la mise en place des institutions de la Ve République, il reviendra auprès de lui comme directeur du cabinet à Matignon. Enfin, en 1962, il succèdera à Michel Debré comme Premier ministre.

Le recueil des lettres de Georges Pompidou à son ancien camarade de lycée Robert Pujol, au général de Gaulle et à ses anciens collègues du cabinet comme René Brouillet (qui deviendra ambassadeur au Vatican) et Jean Donnedieu de Vabres (qui dirigera ultérieurement le cabinet de Georges Pompidou à Matignon), est un plaisir de lecture qui fait irrésistiblement penser aux deux vers bien connus de l’art poétique de Boileau : «Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément».

Aucune complication inutile de raisonnement ou de style, une grande sûreté de jugement et une courtoisie sans défaut, notamment dans ses lettres à des journalistes critiques de son action ou de sa personne.

Écrire de façon aussi claire, avec l’apparence de la facilité, en résumant des sujets complexes sans les déformer, est un don de même nature que celui de Mozart. Le malheureux Alain Pompidou n’a pas su éviter l’écueil : la seule utilité de son long «témoignage» en ouverture du livre est de rendre encore plus manifeste le don d’écriture du père comparé à la lourdeur de la plume et des sentiments du fils.

Michel Psellos

Voir : Le président des «Trente glorieuses»

Publié ou mis à jour le : 10/06/2016 09:42:47

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net