Pologne - Du liberum veto à la paralysie administrative - Herodote.net

Pologne

Du liberum veto à la paralysie administrative

Depuis l'union de Lublin de 1569, le royaume de Pologne et le grand-duché de Lituanie forment la République des Deux Nations. C'est une monarchie élective et parlementaire ce qui signifie que le souverain est choisi par le Parlement (la Diète). Le roi est donc le serviteur des nobles, qui représentent 10% de la population.

L'« Âge d'or » de la Pologne se termine en 1572 avec l'extinction de la dynastie des Jagellons et l'accession au trône du fils de Catherine de Médicis, Henri de Valois. L'État polonais occupe la plus grande partie de l'immense espace que constitue l'isthme entre Baltique et mer Noire et sa population est supérieure à celle de l'Angleterre. Mais cette impression de puissance est illusoire car, deux siècles plus tard, le pays est englouti par ses puissants et gourmands voisins : la Russie, l'Autriche et la Prusse.

Comment expliquer la déliquescence de l'État souverain polonais et son démembrement par les puissances voisines ? 

Charlotte Chaulin
Séance de Sejm au château royal, Varsovie, 1622..
La menace du liberum veto

L'historien Louis Léger exprime bien la situation du pays à la fin du XVIème siècle : « Cet État qui, à ne considérer que la carte, apparaît au XVIIème siècle comme l'un des plus grands États de l'Europe, touche à de nombreux pays voisins mais n'a pas de places fortes. Il touche à la mer mais n'a pas de marins. Il a une noblesse vaillante mais il n'entretient qu'une faible armée...». Autant dire que la Pologne n'apparaît pas comme une grande puissance européenne et cela ne va aller qu'en s'empirant.

La noblesse se renferme sur elle-même, pratique une intolérance religieuse exacerbée par le sarmatisme. Ce courant, qui irrigue les mentaliés de l'artistocratie polonaise (la Szlachta) depuis le début du XVIème siècle, valorise les origines sarmates de la noblesse polonaise. Elle descendrait de ce peuple antique dont elle aurait hérité du courage, de la vaillance et du goût de la liberté.

Au même moment, elle s'englue dans ce qu'on appelle « la liberté dorée » : défense des privilèges, abus sociaux, tyrannie locale et concurrence entre seigneuries. 

Les tsars de Szujscy au Sejm de Varsovie, vers 1640, collection du musée historique de Lviv (Ukraine).Au cours du XVIIème siècle, la diète polonaise (« Sejm ») dilate ses compétences en octroyant des droits de plus en plus étendus à ses membres. C'est ce qu'illustre le liberum veto, mis en place en 1652. Cette expression latine signifie « j'interdis librement » est un principe constitutionnel inventé par la Diète selon lequel toute décision doit être prise à l'unanimité. 

En usage entre 1652 et 1791, il permet à n'importe quel membre de la Diète de se lever et de crier « Nie Pozwalam » (« je n'autorise pas »). Sous prétexte que tous les nobles sont absolument égaux entre eux, la diète, qui prétend exercer la plus haute autorité, se réduit ainsi elle-même à l'impuissance en décidant que tous ses décrets doivent être pris à l'unanimité. Ainsi, un seul député provoque la dissolution de la Diète et le report des mesures envisagées à une nouvelle Diète.

Mais le plus gros problème posé par le liberum veto est l'intervention continuelle des ambassadeurs étrangers dans les affaires polonaises. Il est évidemment facile de s'assurer, au besoin à prix d'argent, la voix d'un seul député pour faire échouer telle ou telle mesure contraire à l'intérêt d'une puissance. 

Pour l'historien Michel Mourre, « le plus extraordinaire est que avec une disposition constitutionnelle aussi absurde, l'État polonais ait encore réussi à survivre pendant plus d'un siècle. » Mais s'il survit, c'est sous perfusion de ses voisins. Aussi un proverbe voit-il le jour au siècle suivant : « Polzka Nierzadem Stoi » (« La Pologne ne tient que par son anarchie »).


Épisode suivant Voir la suite
• 15 juillet 1410 : les Teutoniques défaits à Tannenberg
Publié ou mis à jour le : 2019-05-02 18:48:01

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux