Diplomatie - Les villes d’eaux au cœur de la diplomatie européenne - Herodote.net

Diplomatie

Les villes d’eaux au cœur de la diplomatie européenne

Le goût de l’aristocratie européenne pour le thermalisme, au XIXe siècle, fait que c’est dans des villes d’eaux que se sont produites les rencontres les plus déterminantes, car celles-ci étaient généralement dotées de grands hôtels luxueux et de moyens de transport les rendant accessibles.

C'est seulement au milieu du XXe siècle que les diplomates ont rendu les cités thermales à leur somnolence...

André Larané

Napoléon III lors d’une messe sur la Promenade des Dames à Plombières, le 4 juillet 1858, Émile-César Perrin, 1858.

De la diplomatie impériale au bord de l'eau...

Glissons sur l'époque lointaine où l'empereur Charlemagne, qui souffrait de rhumatismes, avait choisi d'installer sa résidence principale près d'une source chaude, à Aix-la-Chapelle.

C'est un millénaire plus tard que débute pour de bon la « diplomatie thermale ». Le premier événement notable est la rencontre entre Napoléon III et le Premier ministre piémontais Cavour dans une station affectionnée de l'Empereur, à Plombières-les-Bains, dans les Vosges, le 21 juillet 1858. Elle a décidé de l’entrée de la France au côté du Piémont dans la guerre contre l’Autriche, en vue de l’unification de l’Italie.

L'ambassadeur Benedetti et Guillaume Ier à EmsUn peu plus tard, à Biarritz, entre le 4 et le 11 octobre 1865, le chancelier prussien Bismarck s’assure de la neutralité de Napoléon III dans la guerre qu’il prépare contre l’Autriche et qui aboutira à la défaite de celle-ci à Sadowa.

C’est à Ems, en Allemagne, près de Coblence et du Rhin, que l’empereur Guillaume Ier a reçu les doléances de l’ambassadeur français Benedetti, le 13 juillet 1870. Le récit de l’entrevue par le chancelier Bismarck, dans une dépêche tendancieuse, allait précipiter Français et Allemands les uns contre les autres.

Beaucoup plus tard, le 11 mai 1918, pendant la Première Guerre mondiale qui oppose encore les Français et les Allemands, à Spa, en Belgique, le jeune empereur austro-hongrois Charles Ier de Habsbourg vient faire allégeance à son puissant allié, l’empereur allemand Guillaume II de Hohenzollern.

Cette entrevue n’ayant pas arrangé les affaires du Habsbourg, celui-ci convoque le 12 octobre 1918, dans sa résidence de Baden, près de Vienne, vingt-trois députés du Parlement autrichien qui représentent les différents groupes nationaux de l’empereur. Il leur annonce la fédéralisation de l’empire et leur promet une très large autonomie. Mais l’annonce vient trop tard… La défaite militaire consacre la chute de la monarchie et l’éclatement de l’empire.

... au thermalisme international

Après la Grande Guerre, les diplomates se réunissent dans des résidences princières et des palais de l’Île-de-France pour conclure les traités de paix : Versailles, Saint-Germain-en-Laye, Neuilly… C’est qu’il s’agit d’honorer la France, qui est de tous les vainqueurs, celui qui a le plus souffert et donné de lui-même.

Benito Mussolini à Stresa pour la conférence franco-italo-britannique, Archives centrales de l'État, Rome.Mais ils ne tardent pas à retrouver le chemin des villégiatures aquatiques. Dès 1922, Rapallo, dans le nord de l'Italie, est le lieu d'une rencontre entre l'Allemagne, représentée par Walther Rathenau, et l'URSS. Les deux pays, diplomatiquement isolés après la première guerre mondiale, renoncent aux réparations de guerre, et établissent des relations commerciales, diplomatiques, et même militaires !

Après la décision de Hitler de rétablir le service militaire en Allemagne en mars 1935, l'Angleterre, la France et l'Italie se réunissent dans le magnifique palais Borromée de l'Isola Bella, au milieu du lac Majeur, en face de Stresa.

Conférence de Stresa. Arrivée des délégations française et anglaise sur le débarcadère d'Isola Bella à Stresa en avril 1935, DR.L'accord qui en résulte doit unir les trois pays contre l'Allemagne, au cas où celle-ci enfreindrait le Traité de Versailles. Mais ce Front de Stresa se termine rapidement avec l'invasion de l'Éthiopie par Mussolini.

La situation internationale s'aggravant, Évian-les-Bains abrite en 1938 une rencontre internationale organisée par le président américain Franklin Delano Roosevelt et restée très discrète. Elle tenta sans succès de régler la question des réfugiés juifs allemands.

La ville thermale suivante est bien sûr Vichy, où se réfugie le gouvernement français le 1er juillet 1940, après s'être déplacé à Bordeaux puis à Clermont-Ferrand. Le gouvernement de Pétain peut ainsi profiter des grands hôtels de la station thermale, mais aussi des réseaux téléphoniques et ferroviaires. C'est dans l'opéra de la ville que les parlementaires votent les pleins pouvoirs au Maréchal le 10 juillet 1940.

Après la Seconde Guerre mondiale, le thermalisme étant passé de mode, l'activité de la ville s'estompe. Dans la nuit du 30 au 31 mars 1962, le maire de Vichy, Camille Blanc, est assassiné dans un attentat attribué à l'OAS, alors qu'il essayait de redynamiser la ville et faire oublier les « pages sombres » de son Histoire.

L'arrivée de la délégation algérienne à Évian-les-Bains, le 17 mars 1962

La même année, c'est une autre ville thermale qui est choisie pour mener les dernières négociations de la décolonisation. Le 18 mars 1962, à Évian-les-Bains, le gouvernement français et le Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA), signent les accords qui mettent fin à la guerre d'Algérie

Si  l'on met à part le sommet du G8 à Évian-les-Bains en 2003, c'en est fini désormais des grandes réunions qui ont marqué l'histoire de la diplomatie européenne, dans le décor douillet des villes d’eaux ou des stations balnéaires à la mode. C'est désormais à l'ONU (New-York) ou dans les grands hôtels des métropoles et des capitales (Oslo, Helsinki, Paris, Genève...) que s'exprime la diplomatie.


Épisode suivant Voir la suite
• 4 décembre 1259 : Traité de Paris ou d'Abbeville
Publié ou mis à jour le : 2019-01-22 17:30:44

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net