Potsdam - Frédéric II à Sanssouci - Herodote.net

Potsdam

Frédéric II à Sanssouci

Le roi de Prusse Frédéric II de Hohenzollern n'a encore qu'une trentaine d'années quand il décide en 1743 de construire une résidence d'été à Potsdam, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de sa capitale, Berlin.

Plus intéressé par la flûte et la poésie que par la chasse, amoureux des Lumières et francophile, le roi n'est pas encore qualifié de Grand. Il n'est pas moins apprécié des « philosophes » français tel Voltaire, qui voient en lui un « despote éclairé ».

Le palais de Sans-Souci, Potsdam (photo : Fabienne Vignolle, 2013, Herodote.net)

Sanssouci, le Trianon du Grand Frédéric

À Potsdam, le jeune roi fait donc construire un petit palais sans prétention dans un style proche du Trianon de Versailles. Il lui donne un nom français : Sanssouci (on écrit aussi Sans-Souci).

La salle de marbre, château de Sans-Souci, Potsdam (photo : Fabienne Vignolle, 2013, Herodote.net) Il fait appel à l'architecte Georg von Knobelsdorff, qui est aussi à l'origine du château berlinois de Charlottenburg et avec lequel il partage la passion du rococo, version tardive de l'art baroque.

Le palais est construit de 1745 à 1747, pendant la guerre de la Succession d'Autriche. Il est d'un seul niveau, en forme de demi-cercle, limité à une dizaine de pièces. Sa couleur dominante, tant en façade qu'à l'intérieur, est le jaune, plus proche du citron que de l'ocre ou l'or.

Sur l'aile orientale se tient l'appartement du roi ; sur l'aile occidentale, les appartements des invités et, au milieu, une salle de marbre circulaire destinée aux « tables rondes » philosophiques et aux concerts qui réunissent le roi et ses invités  (Frédéric II, qui vit séparé de sa femme, n'a pas prévu d'appartement pour celle-ci). 

Décor rococo dans la chambre de Voltaire, château de Sans-Souci, Potsdam (photo : Fabienne Vignolle, 2013, Herodote.net) Dans la chambre à coucher du roi, on peut voir son portrait à l'âge de 50 ans.

Plus loin, le salon de musique montre une attrayante composition autour des Métamorphoses d'Ovide.

La dernière chambre du palais, qui aurait été occupée par Voltaire, offre une décoration surprenante de cygnes, perroquets, singes, fleurs et fruits en bois de tilleul, en ronde-bosse et en couleurs naturelles, sur une dominante de couleur jaune.

Le palais domine le vaste parc de Potsdam et, de sa terrasse, l'on accède à celui-ci par un escalier de 120 marches entre deux vignobles en cascade (...).


Épisode suivant Voir la suite
Le Mur de Berlin
Publié ou mis à jour le : 2019-06-17 16:18:35

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net