ça s'est passé un... - 10 décembre - Herodote.net

ça s'est passé un...

10 décembre

Événements

10 décembre 1848 : Élection de Louis-Napoléon Bonaparte

Le 10 décembre 1848, Louis-Napoléon Bonaparte (40 ans) est élu président de la République au suffrage universel (masculin) après une violente mais courte campagne électorale. Le neveu de Napoléon 1er est porté par le prestige de son nom, le discrédit de l'Assemblée conservatrice qui anime la IIe République et ses propres options socialisantes...

Suite de l'article

10 décembre 1898 : Traité de Paris et fin de la guerre hispano-américaine

Le 10 décembre 1898, les États-Unis mettent fin à leur guerre contre l'Espagne par le traité de Paris. Les Espagnols perdent avec ce traité leurs dernières colonies d'Amérique ainsi que les Philippines. Les Américains prennent leur place à Porto-Rico, aux Philippines et sur l'île de Guam. Ils annexent au passage les îles Hawaï. Cuba obtient une indépendance factice sous la surveillance de son puissant voisin...

Suite de l'article

10 décembre 1901 : Attribution des premiers prix Nobel

Le 10 décembre 1901, le roi de Suède et le Parlement de Norvège décernent les cinq premiers prix de la fondation Nobel.

Au roi revient l'attribution des Prix Nobel de physique, de chimie, de médecine et de littérature ; au Parlement l'attribution du Prix Nobel de la paix. Ces cinq Prix annuels résultent de la volonté posthume d'Alfred Nobel (1833-1896)...

Suite de l'article

10 décembre 1936 : Édouard VIII annonce son abdication

Le 10 décembre 1936, Édouard VIII annonce son abdication. Le roi d'Angleterre cède son trône pour pouvoir épouser la femme qu'il aime, l'Américaine Wallis Simpson, doublement divorcée.

Il devient duc de Windsor et son frère cadet, le duc d'York, lui succède sous le nom de George VI. Il lui incombera de garder le trône dans une Europe à feu et à sang. En apprenant la nouvelle, il manque de défaillir.

C'est un véritable séisme, notamment quand Édouard s'explique à la radio, dès le lendemain, dans une allocution à ses sujets : « J'ai estimé impossible de porter le lourd fardeau de responsabilités et de remplir les devoirs qui m'incombent en tant que roi, sans l'aide et le secours de la femme que j'aime ».



10 décembre 1948 : Déclaration universelle des droits de l'homme

Le 10 décembre 1948, les 58 membres de l'Organisation des Nations Unies (ONU) siègent pour la dernière fois à Paris, au palais de Chaillot, avant de gagner New York et les rives de l'Hudson. Ils adoptent pour l'occasion la Déclaration universelle des droits de l'homme (en anglais : Universal Declaration of Human Rights)...

Suite de l'article

10 décembre 1957 : Albert Camus Prix Nobel de littérature

Né 44 ans plus tôt dans une famille pauvre de Mondovi (Algérie), Albert Camus se voit remettre le Prix Nobel de littérature à Stockholm le 10 décembre 1957, pour l'ensemble de son oeuvre, notamment deux romans : L'étranger et La peste, et un essai philosophique sur l'absurdité de la condition humaine : Le mythe de Sisyphe.

Albert Camus à Stockholm le 12 décembre 1957 (DR)On est alors en pleine guerre d'Algérie. Pressé de questions par les journalistes, l'écrivain déclare : « En ce moment, on lance des bombes dans les tramways d'Alger. Ma mère peut se trouver dans un de ces tramways. Si c'est cela la justice, je préfère ma mère » (*). Ce cri du coeur sera ramassé par ses adversaires « progressistes » du quartier de Saint-Germain-des-Prés, notamment Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre, en une formule brutale : « S'il faut choisir entre la justice et ma mère, je choisis ma mère » (il eut été plus juste de préciser : « cette justice-là »).



C'est sa fête : Eulalie

Eulalie de Mérida est une martyre espagnole du IIIe siècle. Très populaire dans son pays mais aussi en France, elle est connue par la Cantilène de Sainte Eulalie.

Ce poème a été composé à l'abbaye de Saint-Amand, près de Valenciennes, peu après 878, date de la découverte des reliques de la sainte. C'est l'un des plus anciens documents en langue d'oïl mais il porte déjà la marque de notre langue actuelle.

La Cantilène de Sainte Eulalie (IXe siècle)
Version originale
Adaptation en français moderne

Buona pulcella fut Eulalia
Bel avret corps, bellezour anima.
Voldrent la veintre li Deo inimis,
Voldrent la faire diavle servir.
Il non eskoltet les mal conseillers,
In figure de colomb volat a ciel.
Tuit oram que por nos degnet preier
Qued avrisset de nos Christus mercit,
Post la mort, et a lui nos laist venir.
Par souve clementia.

Bonne pucelle fut Eulalie
Bel avait le corps, plus belle l'âme.
Voulurent la vaincre les ennemis de Dieu,
Voulurent la faire diable servir.
Elle n'écoute les mauvais conseillers,
Sous forme de colombe vola au ciel.
Tous prions que pour nous daigne prier
Que de nous Christ ait merci,
Après la mort, et à lui nous laisse venir.
Par sa clémence.

C'est aussi sa fête : Notre-Dame de Lorette

Sanctuaire de Notre-Dame-de-Lorette (Loreto, Marches, Italie)Notre-Dame de Lorette tire son nom du village de Loreto, près d'Ancône, en Italie centrale, où, selon une légende pieuse, des anges auraient déposé la maison de la Vierge Marie pour lui permettre d'échapper aux mécréants qui avaient envahi la Palestine. Notre-Dame de Lorette est de ce fait la sainte patronne des aviateurs depuis un décret pontifical du 24 mars 1920.

La réalité, confirmée par les fouilles archéologiques sous la basilique de Lorette, n'est pas si éloignée que cela de la légende ! Elle indique qu'une riche famille de la ville, les Angelis, possédait en Palestine d'importants domaines dont la Santa Casa de Nazareth, où le Christ aurait vécu enfant. Sous la menace des Turcs, elle a fait démonter pierre à pierre la maison et l'a remontée à Lorette. La translation a eu lieu le 10 décembre 1294 selon la chronique. Il existe aujourd'hui plusieurs centaines de sanctuaires dans le monde dédiés à Notre-Dame de Lorette, dont une grande église parisienne. Notre-Dame de Lorette désigne aussi la nécropole des offensives de l'Artois (1915), près d'Arras.

Décès

André Jeanbon Saint-André

25 février 1749 à Montauban (France) - 10 décembre 1813 à Mayence (Allemagne)

Pasteur protestant, Jeanbon Saint-André est élu à l'Assemblée de la Convention dans les rangs des Girondins, ou Brissotins, et devient membre du Comité de Salut Public (le gouvernement de la France). Plus connu sous le nom de Jeanbon Saint-André, il contribuera à l'adoption du drapeau bleu-blanc-rouge.

Alfred Nobel

21 octobre 1833 à Stockholm (Suède) - 10 décembre 1896 à San Remo (Italie)

Biographie Alfred Nobel

Alfred Nobel, ayant inventé la dynamite, gagna une fortune qu'il légua à une série de Prix dont on parle encore.

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & Civilisations
est partenaire d'Herodote.net


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès