ça s'est passé un... - 27 octobre - Herodote.net

ça s'est passé un...

27 octobre

Événements

27 octobre 1614 : Marie de Médicis face aux états généraux

Le 27 octobre 1614, les états généraux se réunissent à Paris. Ils mettent à mal l'autorité du jeune roi Louis XIII...

Suite de l'article

27 octobre 1806 : Napoléon 1er entre à Berlin

Le 27 octobre 1806, suite à ses victoires de Iéna et Auerstaedt, l'empereur Napoléon 1er entre à Berlin, capitale de la Prusse. C'est là qu'il va signer le décret instaurant le Blocus continental. La quatrième coalition, qui réunit l'Angleterre, la Russie et la Prusse, va définitivement s'effondrer l'année suivante après la défaite du tsar à Friedland et la conclusion du traité de Tilsit.



27 octobre 1870 : Bazaine capitule à Metz

Le 27 octobre 1870, le maréchal François Bazaine capitule à Metz avec son armée de 180.000 hommes, réduisant à néant les chances de sursaut de la France face à l'offensive allemande.

Il est vrai qu'il considère l'installation de la République en France comme un danger plus grand encore que la victoire ennemie et le démembrement prévisible du pays...

Suite de l'article

27 octobre 1940 : Le Manifeste de Brazzaville

Le 27 octobre 1940, en réaction à la rencontre de Montoire, le général Charles de Gaulle lance un Manifeste de Brazzaville, capitale de l'Afrique Équatoriale Française (AEF). Par ce discours sobre et vigoureux, il affirme son autorité et annonce la constitution  d'un Conseil de Défense de l'Empire.

Y figurent les principales personnalités qui l'ont déjà rejoint : le général Georges Catroux, l'amiral Muselier, le général Larminat, les gouverneurs Félix Éboué et Sautot, le colonel Philippe Leclerc de Hauteclocque, le médecin-général Sicé, le professeur René Cassin et le révérend-père Georges Thierry d'Argenlieu.



27 octobre 2005 : Les banlieues françaises s'embrasent

Suite à un fait divers tragique (la mort de deux adolescents coursés par la police et qui s'étaient malencontreusement cachés dans un transformateur électrique à Clichy-sous-bois), les banlieues pauvres à population majoritairement noire ou musulmane s'enflamment comme une traînée de poudre.

En trois semaines, des bandes incendient 9 000 voitures mais aussi des écoles, des gymnases et des casernes de pompiers. Les forces de l'ordre gardent leur sang-froid. Le gouvernement n'en déclenche pas moins l'état d'urgence.

Les commentateurs étrangers voient dans ces émeutes la faillite du « modèle français d'intégration » et un avertissement pour tous les pays européens confrontés à une immigration massive, d'autant qu'elles s'inscrivent dans une succession de faits divers préoccupants : échauffourées ethniques lors de manifestations lycéennes en mars 2005, violences à répétition dans les collèges et lycées des quartiers « sensibles », pillage d'un train le 1er janvier 2006 émaillé de « propos racistes anti-Blancs » (Le Monde, 6 janvier 2006, page 9).

Les commentateurs français préfèrent s'en tenir à une explication socialo-ethnique : les « jeunes » se révoltent en raison d'un chômage aggravé par les discriminations raciales.



C'est sa fête : Émeline

Vénérée en Champagne, Émeline vécut au XIIe siècle. Elle entraîna un groupe de femmes à vivre selon la règle austère de saint Bernard, près de l'abbaye cistercienne de Boulancourt, non loin de Troyes.

Naissance

James Cook

27 octobre 1728 à Marton-in-Cleveland (Yorkshire, Angleterre) - 14 février 1779 à Hawaï (Océan Pacifique)

Biographie James Cook

Fils de paysans anglais, le capitaine James Cook consacre sa vie à l’exploration de l’Océan Pacifique. On lui doit par exemple la découverte de la Nouvelle-Zélande.

Homme d’une grande prestance morale, digne représentant du siècle des Lumières comme ses homologues français La Pérouse (1741-1788) et Bougainville (1729-1811), il est tué et dévoré par des indigènes aux Hawaï.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net