ça s'est passé un... - 21 octobre - Herodote.net

ça s'est passé un...

21 octobre

Événements

21 octobre 1422 : Avènement contesté de Charles VII

Le 21 octobre 1422, la mort de Charles VI le Fou amène son fils, le Dauphin Charles, à se proclamer roi de France sous le nom de Charles VII. Mais il n'a d'autorité que sur un petit territoire autour de Bourges. Le nord du royaume et la capitale Paris, sous la coupe des Anglais et de leurs alliés bourguignons, font officiellement allégeance au roi franco-anglais, un enfant de dix mois, Henri VI de Lancastre, sous la régence du duc de Bedford.

Le « petit roi de Bourges » est prêt à renoncer quand survient Jeanne d'Arc. La jeune paysanne lui redonne courage et réaffirme sa légitimité. Il chasse les Anglais du royaume et reconstruit le pays et l'État.

Outre Jeanne, ses plus fidèles appuis sont les frères Bureau, le chancelier Jouvenel des Ursins, le banquier Jacques Coeur et sa maîtresse Agnès Sorel. Ils vaudront au roi le surnom de Charles le Bien Servi, outre celui de Charles leVictorieux.



21 octobre 1467 : La magistrature française devient inamovible

Par un édit daté du 21 octobre 1467 et publié par le roi Louis XI, les juges du Parlement de Paris deviennent inamovibles...

Suite de l'article

21 octobre 1520 : Magellan franchit le détroit à son nom

Le 21 octobre 1520, Fernand Magellan franchit le détroit qui portera son nom, à la pointe sud du continent américain. Le navigateur baptise la Terre de Feu et l'Océan Pacifique.



21 octobre 1652 : Le jeune Louis XIV rentre à Paris

Le 21 octobre 1652, le roi Louis XIV (14 ans) rentre à Paris après l'échec de la Fronde des princes. Le seul résultat durable de la Fronde est le souvenir qu'elle laisse dans le cœur du jeune roi. Les craintes et les vexations lui inspireront à jamais une méfiance irréductible envers les oligarchies de nobles et de parlementaires.



21 octobre 1680 : Fondation de la Comédie-Française

Le 21 octobre 1680, par lettre de cachet ou décret, le roi Louis XIV fonde la Comédie-Française...

Suite de l'article

21 octobre 1805 : Nelson triomphe à Trafalgar

Le 21 octobre 1805, l'amiral anglais Horatio Nelson livre sa dernière bataille au large du cap Trafalgar, non loin de Cadix.

Il détruit la flotte franco-espagnole qui lui fait face. Lui-même meurt à l'issue de la bataille. Dans le camp adverse, l'amiral de Villeneuve est capturé et l'amiral espagnol Gravina tué...

Suite de l'article

21 octobre 1848 : Mémoires d'Outre-tombe

Le 21 octobre 1848 commencent à paraître les Mémoires d'Outre-tombe. Conformément à la volonté de l'auteur, le vicomte François-René de Chateaubriand, l'oeuvre est publiée dès l'année de sa mort. Rédigée dans une prose magnifique, elle constitue le testament de l'époque romantique.



C'est sa fête : Céline

La sainte du jour vécut en Picardie au début du Ve siècle.
Elle tire sa gloire d'avoir donné le jour à Saint Rémi, évêque de Reims, qui baptisa Clovis, roi des Francs, et le rallia au catholicisme.

Naissances

Jean Bart

21 octobre 1650 à Dunkerque - 27 avril 1702 à Dunkerque

Biographie Jean Bart

Né à Dunkerque dans une famille de marins, Jean Bart s'est engagé comme mousse à 12 ans. À 16 ans, le jeune cadet commande déjà en second. Il s'engage dans la marine hollandaise pour participer à l'expédition contre Londres en 1667.

Lorsque Louis XIV entre en guerre contre la Hollande, il regagne son pays et se lance dans la « guerre de course » contre les Hollandais, remportant des « prises » fort lucratives à l'occasion de coups d'audace contre des navires marchands chargés d'épices. Pas moins de 81 bâtiments !

Malgré les préventions de l'époque, le roi sait reconnaître sa valeur et le nomme en 1686 capitaine de frégate, alors que débute la longue guerre de la Ligue d'Augsbourg. Jean Bart affine sa pratique des coups de main sur les navires et les bases ennemies.

En 1689, retenu prisonnier à Plymouth, il réussit à s'évader des pontons anglais et à regagner Saint-Malo après deux jours de rame.

Son plus grand succès intervient le 29 juin 1694 devant l'île du Texel, dans l'archipel de la Frise. Avec sept navires, le corsaire attaque une imposante flotte de guerre hollandaise. Il attaque lui-même le navire-amiral commandé par l'amiral de Vries. Trois navires hollandais sont pris, cinq autres prennent la fuite. Grâce à quoi le Dunkerquois reprend à l'ennemi 170 navires chargés de blés que la France avait achetés à la Norvège et dont les Hollandais s'étaient emparés. Leur arrivée à Dunkerque va sauver la France de la famine !

Le 19 juin 1696, sur le Dogger Bank, en mer du Nord, Jean Bart remporte une nouvelle victoire sur les Hollandais, prenant ou détruisant 80 navires marchands. Louis XIV l'anoblit et le nomme chef d'escadre en 1697.

José Floridablanca

21 octobre 1728 à Murcie (Espagne) - 30 décembre 1808 à Séville (Espagne)

Biographie José Floridablanca

Successivement membre du Conseil de Castille, ambassadeur à Rome puis Premier ministre du roi Charles III, José Moñino y Redondo, comte de Floridablanca (on écrit aussi Florida Blanca), est le principal représentant en Espagne du «despotisme éclairé», en vogue à la fin du XVIIIe siècle dans les principaux royaumes d'Europe continentale...

Alphonse de Lamartine

21 octobre 1790 à Mâcon - 28 février 1869 à Paris

Biographie Alphonse de Lamartine

Alphonse de Lamartine figure avec Chateaubriand, Hugo et Tocqueville parmi les grands écrivains français qui jouèrent un rôle politique notable dans la première moitié du XIXe siècle. On ne connaît pas d'autres exemples au-delà de cette période à l'exception de Malraux, ministre des Affaires culturelles sous la présidence de De Gaulle.

Député de l'opposition républicaine sous le règne de Louis-Philippe 1er, Lamartine déclare en 1839 à la tribune de la Chambre des députés : «La France est une nation qui s'ennuie». Le gouvernement plutôt tranquille et pacifique du «roi-bourgeois» lasse en effet les bourgeois libéraux et les jeunes gens de la génération romantique, autant qu'il irrite les ouvriers.

En 1847, il publie une Histoire des Girondins en vue, déclare-t-il, d'instruire le peuple «à la veille d'une révolution». Cette révolution, qui va déboucher sur la Seconde République, survient l'année suivante. Lamartine, qui fait figure de visionnaire, est alors tiré de son lit par son ami et éditeur Pierre-Jules Hetzel, qui le traîne jusqu'à l'Hôtel de Ville de Paris. Retrouvant son inspiration, le poète porte la Révolution sur les fonds baptismaux et lui conserve le drapeau tricolore.

Lui-même entre au gouvernement provisoire. Il se porte également aux premières élections présidentielles du 10 décembre 1848 mais il est très largement battu comme les autres candidats par Louis-Napoléon Bonaparte, futur Napoléon III.

Alfred Nobel

21 octobre 1833 à Stockholm (Suède) - 10 décembre 1896 à San Remo (Italie)

Biographie Alfred Nobel

Alfred Nobel, ayant inventé la dynamite, gagna une fortune qu'il légua à une série de Prix dont on parle encore.

Décès

Charles VI le Fou

3 décembre 1368 à Paris - 21 octobre 1422 à Paris

Biographie  Charles VI le Fou

Charles VI a 11 ans quand il succède à son père Charles V le sage, le 16 septembre 1380. Il est sacré à Reims selon l'antique coutume le 4 novembre 1380. Les habitants de la ville saluent le sacre par les cris de « Vive le roi de France ! Montjoie Saint Denis ! »

Mais le roi étant mineur, ses puissants oncles, Louis d'Anjou, Jean de Berry, Louis de Bourbon et Philippe de Bourgogne, assurent la régence et en profitent pour dilapider les ressources du royaume et instaurer de nouveaux impôts pour leur profit personnel. Plusieurs révoltes comme celle des Maillotins secouent le pays...

Horatio Nelson

29 septembre 1758 à Burnham (Angleterre) - 21 octobre 1805 à Trafalgar (Espagne)

Biographie Horatio Nelson

Ce grand marin, sans doute le plus grand qu'ait eue l'Angleterre, va révéler ses talents de stratège et son audace dans la guerre contre la France de la Révolution et de l'Empire...

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & Civilisations
est partenaire d'Herodote.net


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès