ça s'est passé un...

16 octobre

Événements

16 octobre 708 : Fondation du sanctuaire du mont Saint-Michel

Le mont Saint-MichelLe 16 octobre 708, au temps des rois mérovingiens, si l'on en croit le récit d'un moine du haut Moyen Âge, un évêque d'Avranches du nom d'Aubert dédicace un sanctuaire en l'honneur de l'archange Saint Michel.

Ce sanctuaire est situé sur le mont Tombe, au milieu d'une vaste baie ouverte sur la Manche.

Régulièrement agrandi et embelli au fil des siècles, jusqu'à nos jours, le sanctuaire va devenir l'un des plus célèbres lieux de pèlerinage du monde sous le nom de... mont Saint-Michel !

16 octobre 1690 : Première bataille de Québec

Le 16 octobre 1690, alors que la France et l'Angleterre s'opposent dans le cadre de la guerre de la Ligue d'Augsbourg, un détachement anglais commandé débarque en Nouvelle-France, à Beauport, sur le Saint-Laurent.  Le chevalier William Phips, qui commande le détachement, envoie un émissaire auprès du gouverneur de la ville de Québec, le comte Louis de Frontenac, en le sommant de se rendre.

Mais Frontenac fait croire à l'émissaire que la ville est fortement défendue et déclare crânement que sa seule réponse viendra de « la bouche de ses canons ».

Dissuadé d’attaquer, Phips fait néanmoins bombarder la ville depuis ses bateaux, sans grands dommages. Sa flotte, à l’inverse, reçoit quelques boulets qui l’incitent à lever l’ancre. Puis une série de violents orages cause des dégâts aux navires. S’ajoutant à la variole, ils décident Phips à rentrer au Massachusetts dont il obtiendra le gouvernement.

16 octobre 1793 : Exécution de Marie-Antoinette

La reine Marie-Antoinette est guillotinée le 16 octobre 1793, dix mois après Louis XVI.

Le procès expéditif de la reine (38 ans) n'est justifié par aucune raison politique mais il est provoqué par une intensification de la Terreur, sous l'effet d'attaques tant extérieures qu'intérieures contre le pouvoir parisien...

Suite de l'article

16 octobre 1813 : La « bataille des Nations »

Le 16 octobre 1813 commence la « bataille des Nations », près de Leipzig, au coeur de l'Allemagne...

Suite de l'article

16 octobre 1834 : Le Parlement de Londres en feu

Le 16 octobre 1834, un incendie ravage le Parlement de Londres, entre la Tamise et l'abbaye de Westminster.  Le peintre William Turner, précurseur de l'impressionisme, a représenté l'incendie en faisant ressortir le reflet des flammes dans la Tamise. Le Parlement sera reconstruit par l'architecte Charles Barry en style néogothique ; la nouvelle Chambre des Lords sera achevée en 1847 et les Communes en 1852. 

16 octobre 1914 : Albert 1er engage la bataille de l'Yser

Le 16 octobre 1914, après s'être emparée d'Anvers, la IVe armée allemande se heurte aux débris de l'armée belge commandés par le roi Albert 1er (39 ans) en personne, sur les bords de l'Yser...

Suite de l'article

16 octobre 1925 : L'Allemagne fait bonne figure à Locarno

Le 16 octobre 1925 se conclut la conférence internationale ouverte le 5 octobre précédent à Locarno, en Suisse...

Suite de l'article

16 octobre 1949 : La guerre civile grecque prend fin

Le 16 octobre 1949, prend fin, faute de combattants, la guerre civile atroce qui a déchiré pendant 5 ans la Grèce. Malgré la trêve de Varkiza (février 1945), le retour d'exil du roi Georges II et le gouvernement de coalition du libéral Papandréou, les deux partis rivaux, l'EAM-EAS communiste et l'EDES monarchiste, se sont combattus jusque dans les moindres villages. Plus d'un demi-siècle après la reddition des communistes, les horreurs de ce « Spaltung » (division) continuent d'endeuiller la mémoire nationale...

Suite de l'article

16 octobre 1978 : Élection du pape Jean-Paul II

Le 16 octobre 1978, Karol Wojtyla est élu pape sous le nom de Jean-Paul II...

Suite de l'article

16 octobre 2020 : Assassinat du professeur Samuel Paty

Professeur d’histoire-géographie dans un collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), Samuel Paty est assassiné le 16 octobre 2020 par un jeune réfugié tchétchène. Ce dernier prétendait venger le prophète Mahomet dont les caricatures de Charlie Hebdo avaient été montrées en classe lors d’un cours d’éducation civique sur la liberté d’expression.

Le drame creuse un fossé au sein de la gauche, entre le courant démocrate qui prône la défense de la laïcité et de la liberté d’expression, au risque de réduire celle-ci au devoir de caricaturer les religions, et le courant islamo-gauchiste qui prône l’accommodement avec les mouvances islamistes et indigénistes. Le grand absent dans la gauche de ce début du XXIe siècle est la question sociale, comme sous la IIIe République, avant la Première Guerre mondiale, quand la gauche républicaine n’avait d’autre souci que de régler son compte à l’Église et de « civiliser » les populations africaines.

C'est sa fête : Edwige

Cette princesse bavaroise du XIIe siècle est la belle-soeur du roi Philippe-Auguste. Elle épouse le duc de Silésie. Par sa grande piété, le couple montre la voie aux monarques saints du XIIIe siècle, comme Saint Louis.

Naissance

Oscar Wilde

16 octobre 1854 à Dublin (Irlande, Royaume-Uni) - 30 novembre 1900 à Paris

Biographie Oscar Wilde

L'écrivain irlandais Oscar Wilde écrit de nombreuses pièces (Salomé,...), des essais et des nouvelles, mais un seul roman : Le portrait de Dorian Gray. Malgré son mariage et la naissance de deux fils, il cultive un comportement de dandy provocateur.

Coqueluche de Londres, il affiche sa liaison avec le fils d'un marquis, Lord Alfred Douglas. Celui-ci l'ayant publiquement traité de «sodomite», il commet l'imprudence de le poursuivre en justice. En définitive, Oscar Wilde est lui-même condamné à deux ans de travaux forcés pour homosexualité le 25 mai 1895.

Après sa peine, très éprouvante, il s'installe en Normandie puis à Paris. Il succombe à une méningite cérébrale à l'hôtel d'Alsace et repose depuis lors au cimetière du Père-Lachaise...

Décès

Lucas Cranach

1472 à Kronch (Bavière, Allemagne) - 16 octobre 1553 à Weimar (Haute-Franconie, Allemagne)

Biographie Lucas Cranach

Représentant de la Renaissance allemande, Lucas Cranach a multiplié les peintures de nus sous des prétextes mythologiques (Vénus, nymphes) ou blibliques (Adam et Eve).

Il s'est aussi dévoué à la cause protestante et a diffusé en Allemagne de multiples portraits de son contemporain Martin Luther ainsi que de l'épouse de ce dernier et des princes protestants...

Akbar le Grand

14 octobre 1542 à Oumarkot (Sind, Inde du Nord) - 16 octobre 1605 à Agra (Inde du Nord)

Biographie  Akbar le Grand

Akbar hérite à 13 ans d’un petit royaume musulman fondé au Pendjab par son grand-père, Babour, lointain descendant de Tamerlan. Il soumet les royaumes rivaux, tant musulmans qu’hindouistes, et en un demi-siècle, bâtit autour d’Agra, sa capitale, l'empire le plus puissant qu'ait jamais connu la péninsule indienne. Cet empire est connu sous le nom d’empire moghol en référence à l’origine turco-mongole de la dynastie.

À une époque où l’Europe se déchire dans les guerres de religion entre catholiques et protestants, Akbar instaure la tolérance dans son empire. Il supprime l'impôt qui pèse sur les non-musulmans et met sur pied avec les hindous une administration efficace. Il accorde aussi des privilèges commerciaux aux Portugais, dont les caravelles abordent les ports de la côte malabar.

Son petit-fils Chah Jahan construira en souvenir de son épouse défunte le plus beau mausolée qui soit, le Taj-Mahal.

Joseph Lebon

25 septembre 1765 à Arras - 16 octobre 1795 à Paris

Biographie Joseph Lebon

Joseph Lebon (ou Le Bon) naît dans les quartiers populaires d’Arras le 25 septembre 1765 dans une famille pauvre de neuf enfants. Son père possède un petit office de sergent à verges de l’échevinage.

Grâce à la protection de Bernard Thellier de Sars, avocat, échevin de Saint-Pol près d’Arras et député aux États d’Artois, il entre au Collège d’Arras dirigé par les Oratoriens. On le dit hautain, acrimonieux, malveillant, parfois exalté et de « complexion nerveuse ».

En 1781, il préside l’Académie littéraire pendant que Robespierre occupe la charge de juge au tribunal épiscopal. Deux ans plus tard, il part en Bourgogne pour enseigner la rhétorique chez les Oratoriens de Beaune et accomplir sa vocation ecclésiastique.

Lire la suite : Le « monstre » d’Arras

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net