16 octobre 1914 - Albert Ier s'engage dans la bataille de l'Yser - Herodote.net

16 octobre 1914

Albert Ier s'engage dans la bataille de l'Yser

La Grande Guerre débute avec l'invasion de la Belgique et du Luxembourg par l'armée allemande le 3 août 1914.

Deux mois plus tard, après s'être emparée d'Anvers, la IVe armée allemande se heurte  le 16 octobre 1914 aux débris de l'armée belge commandés par le roi Albert 1er en personne. Par ce baroud d'honneur, le souverain veut éviter l'occupation complète du malheureux royaume.

Héroïsme belge

Albert 1er, roi des Belges (1875-1934)Sitôt après l'invasion du 3 août, usant de sa prérogative constitutionnelle, Albert Ier (39 ans) a exigé de prendre le commandement de l'armée belge, bien qu'il n'ait rien d'un foudre de guerre.

Sous son commandement, la petite armée offre une résistance inattendue aux Allemands, lesquels s'attendaient à être accueillis par une haie d'honneur !  

En septembre 1914, grâce à la contre-offensive de la Marne, la progression allemande est stoppée aux portes de Paris. Les Allemands et les alliés franco-britanniques entament la «course à la mer» avec les Allemands : c'est à qui arrivera à déborder l'autre par l'ouest.

Le roi des Belges se voit alors intimer par le général Joffre l'ordre d'évacuer complètement la Belgique et de se replier sur Lille. Mais il s'y refuse catégoriquement et obtient de ses alliés le droit de résister sur l'Yser.

Le 13 octobre,dans une proclamation solennelle à ses troupes, celui qu'on va surnommer le «roi-chevalier» leur demande  de défendre coûte que coûte ce  petit fleuve côtier qui prend sa source près de Saint-Omer (France) et se jette à Nieuport (Nieuwpoort), à la pointe nord-ouest de la Belgique. Il entend de cette façon maintenir un morceau du territoire hors des griffes de l'envahisseur.

Les 75 000 soldats belges, renforcés par environ 7 000 Français, offrent une résistance héroïque à l'agresseur. Mais les Allemands, au nombre de 140 000, arrivent à franchir l'Yser dans la nuit du 21 au 22 octobre. 

Albert 1er riposte en donnant l'ordre, le 27 octobre, d'ouvrir les écluses de l'Yser à Nieuport, obligeant l'envahisseur à se replier.

Trois jours plus tard, le général allemand Beseler tente de reprendre l'offensive avec des troupes fraîches mais dès le lendemain, menacé par la montée des eaux, il doit évacuer ses positions. Les Allemands reportent dès lors leur effort plus au sud, à Ypres (Ieper en flamand).

Les Belges et Albert 1er peuvent ainsi s'honorer d'avoir remporté la bataille de l'Yser et conservé hors de portée de l'ennemi un bout de leur pays, une quarantaine de villages sur cinquante kilomètres carrés de dunes et de prairies.

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux