ça s'est passé un... - 1er août - Herodote.net

ça s'est passé un...

1er août

Événements

1er août 12 av. J.-C. : Drusus inaugure le sanctuaire des Trois-Gaules

Drusus, beau-fils de l'empereur Auguste, inaugure le sanctuaire des Trois-Gaules le 1er août de l'an 12 avant JC, à Condate, au pied de la colline de la Croix-Rousse, près de la colonie romaine de Lugdunum (Lyon).

Il s'agit d'un très imposant autel entouré de tribunes. Sur les gradins sont gravés les noms des soixante peuples gaulois qui envoient chaque année, le 1er août, des délégués pour rendre le culte à Rome et Auguste, mais aussi pour discuter des problèmes politiques des Gaules.

Sept ans plus tard, un amphithéâtre sera également construit à proximité du sanctuaire. Dans cet amphithéâtre des Trois-Gaules seront livrés aux bêtes les premiers martyrs chrétiens des Gaules, parmi lesquels sainte Blandine et saint Pothin. Il ne reste plus rien aujourd'hui du sanctuaire et de l'amphithéâtre, sinon des évocations picturales sur des monnaies.



1er août 1137 : Louis VII le Jeune règne seul

Né d'Alix de Maurienne, Louis VII le Jeune a 17 ans quand il succède à son père Louis VI le Gros (56 ans), le 1er août 1137, sur le trône de France. Une semaine plus tôt, il a épousé la jeune duchesse Aliénor d'Aquitaine, repoussant de la sorte jusqu'aux Pyrénées les limites du royaume...

Mais ce prince éduqué par les moines de Saint-Denis, cultivé et pieux, timide et doux, n'était pas destiné à régner jusqu'à la mort accidentelle de son frère aîné. Il va révéler au pouvoir un comportement imprévisible, souvent maussade et parfois cruel. Ses querelles avec Thibaud de Champagne vont conduire au massacre horrible de Vitry, à la deuxième croisade, au divorce d'avec Aliénor et à la première guerre de longue durée avec les Anglais !...



1er août 1291 : Le pacte fédéral suisse et le serment de Rütli

Au début du mois d'août 1291, les représentants des trois cantons d'Uri, Schwyz et Unterwald font serment de s'entraider pour faire front à leur suzerain, Rodolphe Ier de Habsbourg.

Ce pacte fédéral sera suivi en 1307 d'un mythique serment de Rütli (ou Grütli), lui aussi destiné à lutter contre les Habsbourg. De cette lutte, la légende retiendra le nom de Guillaume Tell, hardi adversaire du méchant bailli Gessler.

En 1899, en souvenir de cet événement assimilé à la naissance de leur pays, les Suisses ont fait du 1er août leur fête nationale. Ce jour est chômé depuis 1994...

Suite de l'article

1er août 1589 : Un moine poignarde le roi Henri III

Le 1er août 1589, Henri III reçoit un moine dans sa chambre, au premier étage du château de Saint-Cloud, alors qu'il se tient sur sa chaise percée.

Le moine sort de sa manche non un message mais un poignard et le plante dans le flanc du roi. « Ah ! le méchant moine, il m'a tué », gémit le roi. Il a la force de retirer l'arme et de blesser son assassin...

Suite de l'article

1er août 1691 : Bossuet baptise un prince de Côte d'Ivoire

Le 1er août 1691, Bossuet baptise à Paris un prince africain de 20 ans du nom d'Anabia, originaire du royaume d'Assinie, à l'ouest de la Côte d'Ivoire actuelle. Son parrain de baptême n'est autre que Louis XIV, le Roi-Soleil en personne...

Suite de l'article

1er août 1785 : Voyage sans retour pour Lapérouse

Le 1er août 1785, deux frégates baptisées La Boussole et L'Astrolabe appareillent de Brest pour un voyage d'exploration de quatre ans autour du globe sous le commandement du comte Jean-François de Galaup de Lapérouse (ou La Pérouse). Celui-ci a reçu son commandement du maréchal de Castries, ministre de la Marine de Louis XVI, et du chevalier de Fleurieu, directeur des ports et arsenaux.

L'épopée s'achèvera tragiquement sur l'îlot de Vanikoro...

Suite de l'article

1er août 1793 : Plan de destruction de la Vendée

Le 1er août 1793, un décret de la Convention ordonne la destruction et l'incendie de la Vendée en état d'insurrection. La mise en oeuvre de ce plan est confiée au général François Westermann...

Extrait du décret de la convention nationale du 1er août 1793 :
Article premier : « le ministre de la guerre donnera sur-le-champ les ordres nécessaire pour que la garnison de Mayence soit transportée en poste dans la Vendée ; Il sera envoyé par le ministre de la guerre des matières combustibles de toute espèce, pour incendier les bois, les taillis et les genêts... Les femmes, les enfants et les vieillards, seront conduits dans l'intérieur ; il sera pourvu à leur subsistance et à leur sûreté, avec tous les égards dus à l'humanité... Les biens des rebelles de la Vendée sont déclarés appartenir à la république » (ADV, 52J4).



1er août 1798 : Nelson coule la flotte française à Aboukir

Le 1er août 1798, l'amiral anglais Horatio Nelson surprend en rade d'Aboukir, dans le delta du Nil, la flotte française qui a transporté en Égypte le corps expéditionnaire du général Napoléon Bonaparte.

Les navires français se sont ancrés en ligne au plus près du rivage, en vue d'empêcher tout navire ennemi de les prendre à revers. Sur ordre de l'amiral Brueys, ils ont même dû s'enchaîner les uns aux autres et c'est immobiles, à l'ancre, qu'ils vont devoir affronter l'ennemi. Jouant d'audace,

Nelson voit d'un coup d'oeil un étroit passage entre le rivage et les navires ennemis. Une partie de sa flotte s'engage dans l'étroit conduit et prend les navires français à revers. Les canonniers français, déboussolés, n'ont pas le temps de retourner leurs canons vers la côte. Leurs navires sont l'un après l'autre réduits à merci.

L'un des héros du jour est le commandant du Tonnant, Aristide du Petit Thouars (38 ans). Il contraint le Bellérophon à amener son pavillon avant que son navire ne soit lui-même assailli. Les deux bras et une jambe emportés par un boulet, il se fait placer dans un baril de son afin de continuer à donner des ordres jusqu'à son dernier souffle.

François de Brueys saute avec son navire-amiral L'Orient (118 canons) tandis que Villeneuve, celui-là même qui sera défait à Trafalgar, s'échappe avec quelques vaisseaux. Bonaparte se trouve ainsi prisonnier de sa conquête...



1er août 1914 : Début de la Grande Guerre

Le samedi 1er août 1914, l'Allemagne déclare la guerre à la Russie. À 4 heures de l'après-midi, tous les clochers de France font entendre un sinistre tocsin. C'est la mobilisation générale...

Suite de l'article

1er août 1936 : Hitler ouvre les Jeux de Berlin

Le 1er août 1936, à 16 heures, devant 120 000 spectateurs rassemblés dans le nouveau stade de Berlin, Adolf Hitler ouvre les XIe Jeux Olympiques modernes.

Cette spectaculaire démonstration de prestige du régime nazi, né seulement 3 ans plus tôt, sera immortalisée par la cinéaste Leni Riefenstahl, amie du dictateur, dans un film de propagande, Olympia (titre français : « Les dieux du stade »)...

Suite de l'article

1er août 1944 : Soulèvement de Varsovie

Le 1er août 1944, à Varsovie, la résistance intérieure polonaise déclenche un soulèvement contre l'occupant allemand...

Suite de l'article

1er août 1975 : Acte final de la conférence d'Helsinki

Trente-trois États européens ainsi que les États-Unis et le Canada signent le 1er août 1975 à Helsinki (Finlande) l'Acte final de la Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)...

Suite de l'article

C'est sa fête : Alphonse de Liguori

Ce rejeton de la haute noblesse napolitaine né en 1696 devient docteur en droit à 16 ans avant de devenir prêtre.

Il se met au service des pauvres gens de Naples et forme la congrégation duTrès-Saint-Rédempteur dont les membres, les rédemptoristes, se vouent aux missions dans les milieux populaires. Au terme d'une longue vie pleine de souffrances physiques, Alphonse meurt victime de lourds handicaps mais en odeur de sainteté en 1787. Ses hautes qualités morales lui ont valu d'être nommé docteur de l'Église en 1871.

Naissance

Claude

1er août 10 av. J.-C. à Lyon (Gaule) - 13 octobre 54 à Rome

Claude est le fils de Drusus, lui-même né d'un premier mariage de Livie, épouse de l'empereur Auguste. Après l'assassinat de son neveu Caligula, le 24 janvier 41, les prétoriens l'installent à la tête de l'empire romain, bien que déjà quinquagénaire, par ailleurs timide et bègue. Il va gouverner en s'appuyant sur ses affranchis, Polybe, Narcisse, Callistus et Pallas...

Messaline, épouse de l'empereur Claude et mère de (15-48)Il se laisse aussi mener dans les premières années de son principat par sa troisième épouse, Messaline, arrière-petite-fille de Marc Antoine et petite-nièce d'Auguste. Née vers 15, elle a épousé Claude en 38 et lui a donné deux enfants, Octavie et Britannicus.

Elle fait mettre à mort les filles de Germanicus et Drusus et ne tarde pas à scandaliser les contemporains par ses débauches. Aux dires de Tacite, Suétone et Juvénal, elle se livrerait même à des hommes de basse extraction dans un bordel de Suburre, quartier romain de mauvaise réputation. Enfin, bien qu'étant déjà mariée à l'empereur, elle épouse le jeune et beau consul Caius Silius ! C'est le scandale de trop qui lui vaut d'être exécutée dans les jardins de Lucullus.

À cela près, le gouvernement de Claude consolide l'empire, notamment en étendant le droit de cité et en l'accordant en particulier aux nobles gaulois. Il conquiert la Grande-Bretagne et soumet la Mauritanie, la Lycie et la Pamhylie, la Judée et la Thrace...

 

 

Décès

Louis VI le Gros

1081 à Paris - 1er août 1137 à Paris

Le roi de France Louis VI le Gros, fils de Philippe 1er et de Berthe de Hollande, témoigne d'une personnalité débonnaire, sans grand éclat, sans grand défaut non plus. Mais il rassemble mieux que quiconque les traits qui vont caractériser les rois capétiens, en particulier la volonté opiniâtre d'étendre le domaine royal par la guerre et le mariage. Conseillé par son ami Suger, il a constitué l'embryon de l'administration...

Gaston III Phoebus (ou Fébus)

1331 à Mazères (Ariège, France) - 1er août 1391 à Orthez (Pyrénées-Atlantiques, France)

Ce seigneur fantasque et énergique règne dans les Pyrénées, sur le comté de Foix et le Béarn (capitale : Pau), de 1343 à 1391. Il profite de la rivalité entre Valois et Plantagenêt, au début de la guerre de Cent Ans, pour étendre ses domaines vers l'Albigeois et la Bigorre, territoires à la souveraineté incertaine qu'il dispute au comte d'Armagnac et au duc de Berry.

Arrêté à Paris sur ordre du roi Jean II le Bon, il est libéré après le désastre de Poitiers et s'en va combattre en Prusse orientale aux côtés des chevaliers Teutoniques. Il revient à temps pour réprimer la Grande Jacquerie !

Gaston III se fait surnommer Phoebus ou Fébus (soleil en langue d'oc), sans doute en raison de sa chevelure blonde. Mécène, il cultive son image en dissimulant les mauvais côtés de sa personnalité (ainsi a-t-il tué de sa main son propre fils, dans un accès de colère, l'accusant à tort d'avoir tenté de l'empoisonner !).

Pour assurer sa notoriété, il écrit lui-même le Grand Livre de la Chasse, reflet de la passion qui lui coûta la vie : il meurt à 61 ans d'une crise cardiaque au cours d'une chasse à l'ours dans les Pyrénées. Le roi de France Henri IV compte parmi ses descendants...

Anne Stuart

6 février 1665 à Londres (Angleterre) - 1er août 1714 à Londres (Angleterre)

Biographie  Anne Stuart

Âgée de 37 ans à son avènement, Anne est la deuxième fille de Jacques II Stuart. Elle a été élevée dans la religion anglicane, ce qui lui vaut d'être bien acceptée par ses sujets anglais. Elle réalise l'union de l'Angleterre et de l'Écosse et conclut honorablement une dernière guerre avec la France de Louis XIV.

Anne a eu... 17 enfants mais tous morts en bas âge de sorte qu'à sa mort en 1714 (1er août selon le calendrier julien, 12 août selon le calendrier grégorien), c'est un lointain cousin allemand, de la maison de Hanovre, qui hérite de la couronne anglaise !

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès