ça s'est passé un... - 5 mai - Herodote.net

ça s'est passé un...

5 mai

Événements

5 mai 614 : Les Perses s'emparent de la Vraie Croix

Le 5 mai 614, les Perses prennent Jérusalem et s'emparent de la Vraie Croix.



5 mai 1664 : Les Plaisirs de l'île enchantée

Le 5 mai 1664, les 600 invités du jeune roi Louis XIV (25 ans) arrivent à Versailles pour assister aux somptueuses fêtes des « Plaisirs de l'Île enchantée ».

Celles-ci vont se dérouler du 6 au 13 mai dans le parc aménagé avec magnificence par le jardinier André Le Nôtre autour de plusieurs pièces d'eau. Les courtisans découvrent ainsi le site sur lequel le roi nourrit le dessein d'installer un nouveau château, en complément de son palais parisien des Tuileries...

Suite de l'article

5 mai 1789 : Ouverture des états généraux

Le 5 mai 1789, le roi Louis XVI ouvre les états généraux à Versailles en compagnie de son ministre Jacques Necker...

Suite de l'article

5 mai 1821 : Mort de Napoléon Ier à Sainte-Hélène

Le 5 mai 1821, Napoléon Ier s'éteint à Sainte-Hélène...

Suite de l'article

5 mai 1862 : Bataille de Puebla

Le 5 mai 1862, la progression des armées françaises au Mexique se heurte à la résistance de Puebla, une ville fortifiée sur la route de Mexico. Cette bataille est le premier accroc dans la guerre franco-mexicaine que les courtisans de l'empereur Napoléon III ont qualifiée de « plus grande pensée du règne ». Sept mille hommes piétinent devant Puebla et sont mis en déroute par des renforts mexicains... 

Il s'agit en grande partie d'Indiens descendus des montagnes voisines. Leur victoire sur la « meilleure armée du monde » a un immense retentissement en France comme au Mexique. « Habitants de Puebla (...) vous avez raison de croire que je suis avec vous. Ce n'est pas la France qui vous fait la guerre, c'est l'empire », écrit Victor Hugo aux défenseurs de la ville, de son exil de Guernesey.

Il faut envoyer en catastrophe 28 000 hommes en renfort, sous le commandement du général Forey, pour enfin avoir raison de la résistance de la ville.

Fierté mexicaine

En souvenir de leur résistance héroïque face aux Français, les Mexicains ont fait de l'anniversaire du 5 mai 1862 un jour férié et chômé.



5 mai 1936 : L'Italie annexe l'Éthiopie

Le 5 mai 1936, Mussolini annexe l'Éthiopie après une campagne militaire brutale de plusieurs mois. Le roi d'Italie est proclamé empereur d'Éthiopie. Mais rien ne justifie les prétentions de l'Italie fasciste sur l'Ethiopie, un État indépendant reconnu par la communauté internationale. Placées devant le fait accompli, les démocraties occidentales prennent des sanctions. Le seul résultat auquel elles aboutissent est de pousser Mussolini (malgré lui) dans les bras de Hitler.



5 mai 1950 : Couronnement de Rama IX à Bangkok

Le 5 mai 1950, le roi Bhumibol est couronné à Bangkok sous le nom de Rama IX. Né le 5 décembre 1927 aux États-Unis, ce prince devient le neuvième souverain de la dynastie Chakri, fondée en 1782. Souverain constitutionnel unanimement respecté, il est resté jusqu'à sa mort, le 13 octobre 2016, le plus solide garant de la paix civile au « royaume du sourire », la Thaïlande.



5 mai 1988 : Assaut de la grotte d'Ouvéa

Le 5 mai 1988, l'armée française donne l'assaut à des preneurs d'otages néo-calédoniens, sur l'île d'Ouvéa, une dépendance de la Nouvelle-Calédonie. 19 ravisseurs sont tués, soit la moitié du groupe environ. Les otages sortent quant à eux tous vivants de la grotte où ils avaient été confinés. L'armée déplore la mort de deux de ses hommes.

Trois jours plus tard, le deuxième tour de l'élection présidentielle donne une large victoire au président sortant François Mitterrand sur son Premier ministre Jacques Chirac...

Suite de l'article

C'est sa fête : Judith

Après la mort de son mari, Judith von Sangerhausen quitte sa Thuringe natale et se rend en Prusse où son frère est grand-maître de l'Ordre des Chevaliers Teutoniques. En ce XIIIe siècle, la Prusse est encore une région païenne de culture slave, en voie de colonisation par les Chevaliers Teutoniques.

Judith, en humble ermite, se distingue par sa conduite vertueuse et multiplie les conversions spontanées. Elle est la sainte patronne de la Prusse.

C'est aussi sa fête : Antonin

Prieur du couvent de San Marco, à Florence, Antonin eut le bonheur de cotoyer le frère Giovanni da Fiesole, plus connu sous le nom de Fra Angelico (« Frère Angélique » en français), l'un des peintres les plus célèbres du Quattrocento (le XVe siècle italien). Antonin devint ensuite archevêque de Florence. Il mourut en odeur de sainteté en 1459.

Naissance

Karl Marx

5 mai 1818 à Trèves (Allemagne) - 14 mars 1883 à Londres (Angleterre)

Biographie Karl Marx

Karl Marx est né dans une famille bourgeoise de Trèves, en Rhénanie. Il étudie la philosophie et s’imprègne de la pensée de Friedrich Hegel, à l'origine de la dialectique, un outil conceptuel dont il se servira toute sa vie.

Le jeune homme dirige à Cologne une gazette libérale. C'est le début de ses ennuis matériels. Il doit émigrer à Paris où il fait la connaissance de Bakounine et Proudhon, des théoriciens de la révolution sociale, et se lie d'amitié avec Friedrich Engels, fils de riches industriels, qui va lui permettre de se consacrer pleinement à ses travaux intellectuels.

À Bruxelles, en 1845, les deux amis publient L'Idéologie allemande où ils présentent la théorie du matérialisme historique qui voit dans l'économie le ressort unique des sociétés humaines à l'exclusion de tous les autres : les progrès humains et les changements de tous ordres trouvent leur origine dans la lutte des hommes entre eux et contre la nature, pour l'appropriation de leurs subsistances.

Marx qualifie d’«idéalistes» les penseurs qui prétendent que les hommes peuvent être mus par d'autres motivations. En 1848, il condense sa pensée dans un opuscule destiné à servir de programme à un obscur parti, la Ligue des communistes : Le Manifeste du Parti communiste. Il y prédit la fin de l'Histoire et la disparition de l'État après que le prolétariat aura abattu la bourgeoisie et mis un terme à la lutte des classes.

En 1849, le philosophe s'établit à Londres. Il rédige les statuts de l'Association internationale des travailleurs (la 1ère Internationale socialiste) et publie Le Capital, son œuvre majeure.

Décès

Napoléon Bonaparte (Napoléon Ier)

15 août 1769 à Ajaccio (Corse, France) - 5 mai 1821 à Sainte-Hélène (Empire britannique)

Biographie Napoléon Bonaparte (Napoléon Ier)

Général d’origine corse, Napoléon Bonaparte s’illustre pendant la Révolution française en défaisant les Autrichiens en Italie. Il mène ensuite en Égypte une campagne dont il travestit l’échec avec un art de la propagande dont il ne se départira jamais jusqu’à sa mort.

Par le coup d’État de Brumaire (9-10 novembre 1799), il instaure son pouvoir personnel avec le titre de Premier Consul et clôt la Révolution. Ses réformes imprègnent encore notre société et notre manière de vivre : il promulgue le Code Civil et fonde la plupart des grandes institutions actuelles (préfets, Université, Banque de France,...). Mais il n’en reste pas là et, dans l’espoir de pérenniser son pouvoir, se fait proclamer Empereur des Français en 1804 sous le nom de Napoléon 1er. Pendant dix ans, il va devoir combattre plusieurs coalitions européennes conduites par l’Angleterre pour tenter de conserver les conquêtes territoriales de la Révolution.

Fort de ses premiers succès, il renverse le vieil empire germanique et prépare l’unification de l’Allemagne. Il relève aussi le nom de l’Italie et restaure un État polonais. À la tête de ses armées, il porte jusqu'à Moscou les idées de la Révolution et du siècle des «Lumières». Sa défaite définitive à Waterloo (1815) laisse la France durablement affaiblie. Mais la carte de l’Europe est bouleversée et le monde transformé…

Ainsi l'Amérique latine a-t-elle profité de la guerre menée par les Français en Espagne et au Portugal pour s'émanciper. Quant à l'Angleterre, ennemie héréditaire de la France, elle a bâti sur la défaite de celle-ci sa puissance à venir. Et le monde arabe est sorti d'une léthargie de plusieurs siècles suite à la malheureuse expédition d'Égypte !

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net