ça s'est passé un...

15 juillet

Événements

15 juillet 1099 : Les croisés s'emparent de Jérusalem

Le 15 juillet 1099, quatre ans après l'appel du pape Urbain II, les croisés s'emparent de Jérusalem, sous les ordres de Raimon de Saint-Gilles, Godefroi de Bouillon, Bohémond de Tarente,...

Les soldats égyptiens qui défendent la citadelle ont la vie sauve grâce à Raimon de Saint-Gilles qui leur accorde un sauf-conduit jusqu'à la côte. Mais il n'en va pas de même des habitants qui se sont réfugiés dans les mosquées de l'esplanade du Temple. Ceux-là sont massacrés malgré les ordres de Tancrède, le neveu de Bohémond de Tarente. La tuerie a pour effet de pousser à la résistance les villes de la côte qui étaient sur le point de se rendre...

Suite de l'article

15 juillet 1410 : Les Teutoniques défaits à Tannenberg

Le 15 juillet 1410, à Tannenberg, une localité de Prusse orientale (aujourd'hui Grunwald, en Pologne), les chevaliers Teutoniques sont écrasés par une coalition de Polonais et de Lituaniens. Le grand maître de cet ordre de moines-soldats allemands de brutale réputation, Ulrich von Jungingen, meurt les armes à la main. Les Polonais désignent cette bataille mémorable sous le nom de victoire de Grunwald...

Suite de l'article

15 juillet 1801 : Bonaparte et Pie VII signent le Concordat

Le 15 juillet 1801, Napoléon Bonaparte et Pie VII signent le Concordat et mettent fin à dix ans de guerres civiles et religieuses.

15 juillet 1914 : La France adopte l'impôt sur le revenu

Le président de la République Raymond Poincaré obtient de la majorité parlementaire, hostile à la guerre, qu'elle renonce à abroger la loi du 19 juillet 1913 prolongeant le service militaire à trois ans.

En échange, il lui concède l'impôt progressif sur le revenu. Il est adopté par la Chambre des députés le 15 juillet 1914...

Suite de l'article

15 juillet 1926 : Inauguration de la Grande Mosquée de Paris

Le jeudi 15 juillet 1926, la Grande Mosquée de Paris est inaugurée par le président de la République et le sultan du Maroc au coeur de la capitale. Elle est destinée à rendre hommage aux 70 000 soldats nord-africains de confession musulmane morts durant la bataille de Verdun dix ans auparavant...

Suite de l'article

15 juillet 1974 : Coup d'État à Chypre et intervention de la Turquie

Le 15 juillet 1974, avec la complicité des colonels qui exercent le pouvoir à Athènes, en Grèce, la Garde nationale de Chypre fomente un coup d'État contre le président Makarios et tente de réaliser l'Enosis. Les Turcs, prétextant une menace pour les habitants turcophones, envahissent le nord de l'île dès le 20 juillet 1974. Ils procèdent aussitôt à l'expulsion de 250 000 Grecs vers le sud et, le 13 février 1975, proclament dans leur zone d'occupation un État autonome. Depuis cette date, les deux communautés vivent séparées, de part et d'autre d'une « ligne verte »...

Une Turquie intouchable

En dépit de leur violation brutale du droit international, les Turcs n’ont eu à subir aucune sanction de l’Occident. L’Union européenne a avalisé le fait accompli en accueillant en son sein la République de Chypre et l’OTAN s’accommode encore et toujours de compter parmi ses membres un État-voyou, la Turquie, en situation de guerre avec pratiquement tous ses voisins et occupant militairement le territoire d’un État membre de l’Union européenne !
C’est que la Turquie détient un atout maître : située à la charnière de l’Europe et du Moyen-Orient, elle a une frontière commune avec l’ex-URSS et tient les Détroits par lesquels doit transiter la flotte soviétique/russe de la mer Noire. Aussi Washington et l’OTAN sont-ils prêts à avaler toutes les couleuvres pour maintenir la Turquie dans leur camp. Depuis cinquante ans, les dirigeants turcs le savent et en jouent sans scrupule : traque des Kurdes en Irak et en Syrie, étranglement de l’Arménie avec le concours de l’Azerbaïdjan, incursion dans les eaux grecques, tentative d’appropriation de l’espace méditerranéen oriental…

C'est sa fête :  Bonaventure

Né à Viterbe, ce franciscain étudia à l'Université de Paris, au coeur de la culture européenne, et devint un théologien de grande réputation, à l'égal de son contemporain Thomas d'Aquin.

Surnommé « Docteur séraphique », il interprète les écrits de Platon et défend la suprématie de la foi. Il meurt en 1274 pendant le concile de Lyon, auquel il est associé. Il sera nommé un siècle plus tard docteur de l'Église.

Naissance

Rembrandt

15 juillet 1606 à Leyde (Hollande) - 4 octobre 1669 à Amsterdam (Hollande)

Biographie  Rembrandt

Rembrandt Harmenszoon van Rijn, né à Leyde (Hollande) dans une famille de meuniers, connaît le succès dès 1632 avec La leçon d'anatomie, un tableau de groupe, le premier qu'il signe de son prénom, Rembrandt. La bourgeoisie des Provinces-Unies se bouscule dans son atelier de peinture et de gravure...

Décès

Vladimir le Grand

958(Russie) - 15 juillet 1015 à Kiev (Russie)

Biographie  Vladimir le Grand

Né vers 958, Vladimir, issu de la dynastie des riourikides, devient, après la mort de son père et de ses frères, au terme de violentes guerres fratricides, prince de Novgorod et grand-prince de Kiev. Guerrier impitoyable, païen et polygame, il change d'attitude quand l'empereur byzantin Basile II lui offre la main de sa soeur Anne Porphyrogénète.

Il l'épouse et se convertit au christianisme vers 988, entraînant avec lui son peuple dans la nouvelle religion. Il est considéré à ce titre comme le fondateur de la « Sainte Russie » et a même été canonisé sous le nom de saint Vladimir ou Wladimir.

Aucune réaction disponible

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net