ça s'est passé un... - 8 mai - Herodote.net

ça s'est passé un...

8 mai

Événements

8 mai 1360 : Préliminaires de paix à Brétigny

Le 8 mai 1360 sont signés à Brétigny, près de Chartres, les préliminaires d'un traité de paix entre les rois de France et d'Angleterre...

Suite de l'article

8 mai 1429 : Jeanne d'Arc délivre Orléans

Le 8 mai 1429, les Anglais lèvent le siège d'Orléans après que Jeanne d'Arc fut montée à l'attaque de leurs lignes.

C'est le premier succès de celle qui sera plus tard surnommée la Pucelle d'Orléans (pucelle au sens ancien de jeune fille)...

Suite de l'article

8 mai 1788 : Lamoignon réforme la justice

Le 8 mai 1788, sous le règne de Louis XVI, le garde des sceaux Chrétien-François II de Lamoignon et le contrôleur général des finances Étienne Charles Loménie de Brienne tentent une ambitieuse tentative de réforme de la justice.

À leur initiative, le Parlement se réunit en séance plénière en présence du roi. Au cours de ce lit de justice, Louis XVI enlève aux parlementaires leur droit de remontrance et confie le droit d'enregistrement à une cour plénière. Il rapproche aussi la justice des plaignants en créant 47 tribunaux dits de grands bailliages et abolit la question préalable (la torture).

Cette réforme trop tardive ne sauvera pas la monarchie. Elle n'en témoigne pas moins de l'esprit libéral des membres du gouvernement.



8 mai 1842 : Premier accident de chemin de fer

Le 8 mai 1842, sous le règne de Louis-Philippe Ier, se produit le premier accident grave de l'histoire du chemin de fer : 55 morts.

Le drame survient à Meudon, sur la ligne Paris-Versailles, dans un train qui ramenait des Parisiens venus passer la journée à Versailles pour le spectacle des grandes eaux. Les dix-huit voitures en bois déraillent et prennent feu. Les voyageurs succombent sans pouvoir sortir des compartiments, fermés à clé de l'extérieur selon l'usage de l'époque. Parmi les victimes figurent le navigateur Dumont d'Urville, découvreur de la terre Adélie, ainsi que sa femme et son fils.

Malgré son caractère spectaculaire et inédit, le drame ne remet pas en cause la confiance de l'opinion publique dans le progrès technique. « Plaignons les victimes et marchons [sous-entendu : continuons d'aller de l'avant] ! » déclare en guise d'épitaphe le député et poète Alphonse de Lamartine à la tribune de l'Assemblée législative, au lendemain de la catastrophe.



8 mai 1870 : Plébiscite en faveur de l'Empire libéral

Le 8 mai 1870, l'Empire libéral de Napoléon III sort renforcé d'un plébiscite (*) qui lui donne 7.336.000 oui contre 1.560.000 non. A Paris, toutefois, à la différence du reste du pays, une majorité républicaine se prononce contre le régime. Mais la déclaration de guerre à la Prusse, le 19 juillet 1870, et la défaite de Sedan allaient détruire les illusions de l'empereur et provoquer la chute de son régime le 4 septembre de la même année.



8 mai 1902 : Éruption de la Montagne Pelée

Le 8 mai 1902 a lieu l'éruption de la Montagne Pelée. La ville de Saint-Pierre, à la Martinique, est ruinée en quelques heures. On évalue à plus de 28.000 le nombre de victimes. On compte deux survivants dont un prisonnier protégé par les murs de sa cellule  !...

Suite de l'article

8 mai 1945 : Répression sanglante à Sétif

Le 8 mai 1945, le jour même de la victoire alliée sur le nazisme, de violentes émeutes éclatent à Sétif et Guelma, en Algérie.

Les manifestants sont des Algériens de confession musulmane dont beaucoup se sont battus dans les troupes françaises qui ont libéré l'Italie du fascisme. Ils souhaitent avec le retour de la paix gagner un peu d'autonomie. Parmi eux un lycéen de 16 ans : Kateb Yacine, futur poète algérien...

La répression, d'une grande brutalité, fait 8.000 à 20.000 morts parmi les musulmans. C'est un lointain prélude à la guerre d'indépendance.



8 mai 1945 : Capitulation allemande

Le 8 mai 1945, à 23h01, au lendemain de la capitulation allemande, les combats cessent officiellement dans toute l'Europe.

La Seconde Guerre mondiale n'a fini toutefois qu'avec la capitulation du Japon, le 2 septembre 1945. Les Américains distinguent ainsi le V-E (Victory-Europe) Day, jour de la victoire en Europe et le V-J (Victory-Japan) Day, jour de la victoire sur le Japon...

La France commémore la Capitulation

Pour des raisons spécieuses, la France est depuis 1981 le seul pays qui commémore par un jour férié et chômé le 8 mai 1945, fin de la guerre en Europe.

Ni les Anglais, ni les Américains ne chôment le 8 mai. Quant aux Russes, c'est le 9 mai qu'ils célèbrent la capitulation de l'Allemagne nazie et la fin de ce qu'ils appellent la « Grande Guerre patriotique », la cessation des combats ayant été enregistrée ce jour-là à Moscou en raison du décalage horaire.



8 mai 1988 : Réélection de François Mitterrand

François Mitterrand est réélu à la présidence de la République française le 8 mai 1988 face à Jacques Chirac. Vilipendé deux ans plus tôt, le leader de l'union de la gauche a été remis en selle par les erreurs tactiques et les maladresses de son rival, qu'il avait dû appeler à l'hôtel Matignon (résidence du Premier ministre) après la victoire de la droite aux élections législatives de 1986.



C'est sa fête : Désiré

Chancelier des fils de Clovis, Désiré devint ensuite évêque de Bourges et fit beaucoup pour limiter les guerres entre Mérovingiens. Il mourut dans sa ville en 550.

Naissance

Henri Dunant

8 mai 1828 à Genève (Suisse) - 30 octobre 1910 à Heiden (Appenzell, Suisse)

Biographie Henri Dunant

À l'occasion d'un voyage d'affaires, Henri Dunant visite en juin 1859 le champ de bataille de Solferino. Ce banquier genevois de 31 ans s'indigne alors du sort fait aux blessés et organise de premiers secours.

De retour à Genève, il lance un appel à l'opinion européenne dans un livre intitulé : Un souvenir de Solferino. Lui-même s'entretient avec l'empereur Napoléon III.

Avec quatre amis genevois, il crée le 17 juillet 1863 une organisation internationale et neutre destinée à secourir les victimes de guerre, le Comité International de la Croix-Rouge (CICR). Son nom lui vient de son symbole, le drapeau de la Suisse inversé, soit une croix rouge sur fond blanc.

Le comité réunit le 26 octobre 1863 une conférence internationale qui aboutit le 22 août 1864 à la signature de la première Convention de Genève «pour l'amélioration du sort des militaires blessés dans les armées en campagne».

La suite est plus triste. Ruiné en 1867 par de mauvaises affaires en Algérie, Henry Dunant est chassé de la Croix-Rouge et renié par ses anciens amis. En 1895, alors que chacun l'a oublié et le croit mort, un journaliste recueille et publie ses souvenirs.

Le voilà si brusquement réhabilité qu'il reçoit en 1901 le premier Prix Nobel de la Paix. Meurtri, il ne daigne pas aller le chercher et s'éteint quelques années plus tard dans la solitude et une relative pauvreté.

Décès

Sebastião Pombal

13 mai 1699 à Lisbonne (Portugal) - 8 mai 1782 à Pombal (Portugal)

Biographie Sebastião Pombal

Né Sebastião José de Carvalho e Melo (on écrit aussi Melho de Carvalho), le marquis de Pombal est l'un des grands «esprits éclairés» du Siècle des Lumières...

Antoine-Laurent de Lavoisier

26 août 1743 à Paris - 8 mai 1794 à Paris

Biographie Antoine-Laurent de Lavoisier

Père de la chimie moderne et découvreur de l'oxygène, Antoine-Laurent de Lavoisier témoigne par sa vie et son oeuvre de la grandeur du XVIIIe siècle français, le «siècle des Lumières».

Ses recherches sont rassemblées dans un Traité élémentaire de chimie, publié en 1789. Elles tournent autour d'un principe que l'on résume par l'aphorisme : «Rienne se crée, rien ne se perd, tout se transforme».

C'est aussi un fermier général (collecteur d'impôts), ce qui lui vaudra d'être guillotiné sous la Révolution. On prête au vice-président du tribunal, un certain Coffinhal, la formule : «La République n'a pas besoin de savants !»...

César Dumont d Urville

23 mai 1790 à Condé-sur-Noireau - 8 mai 1842 à Meudon

L'amiral César Dumont d'Urville a eu le privilège d'amener en France la Vénus de Milo et de découvrir la terre Adélie, au pôle Sud. Il a péri dans le premier accident grave de chemin de fer, entre Paris et Versailles.

Gustave Flaubert

12 décembre 1821 à Rouen - 8 mai 1880 à Canteleu (Seine-Maritime)

Biographie Gustave Flaubert

Né le 12 décembre 1821 à Rouen, dans la famille d'un chirurgien, Gustave Flaubert, enfant précoce, se lie d'amitié avec Maxime du Camp, lequel l'encourage à écrire un premier roman, L'Éducation sentimentale.

Contraint d'interrompre ses études après une crise d'épilepsie, il entame une liaison de dix ans avec Louise Collet et, ayant hérité de la fortune paternelle, décide de se consacrer à la littérature en dilettante.

Établi à Croisset, au bord de la Seine, il termine en 1849 La tentation de Saint Antoine puis entame l'écriture de son plus célèbre roman, Madame Bovary. Il l'interrompt pour un voyage en Égypte avec Maxime du Camp.

Le roman est enfin publié en 1856, sous le Second Empire. Il signe la fin du romantisme et le début du réalisme, pour lequel il n'y a « ni beaux ni vilains sujets ». En 1862 paraît Salammbô et en 1869 la seconde version de L'Éducation sentimentale.

À sa mort, le 8 mai 1880, dans sa maison de Croisset, à Canteleu, au bord de la Seine, il laisse aussi Trois Contes et un roman inachevé, Bouvard et Pécuchet.

Paul Gauguin

7 juin 1848 à Paris - 8 mai 1903 à Marquises, Polynésie française

Biographie Paul Gauguin

D'abord marin puis employé de change, père de cinq enfants, Gauguin quitte tout pour la peinture et participe à partir de 1876 aux derniers feux de l'impressionnisme. En quête de nouvelles sensations, il découvre avec Émile Bernard, fondateur de l'École de Pont-Aven, les aplats de couleur cernés d'un trait noir inspirés des estampes japonaises (la mode est alors au « japonisme »)...

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux