ça s'est passé un... - 24 avril - Herodote.net

ça s'est passé un...

24 avril

Événements

24 avril 1558 : Mariage de Marie Stuart et François de Valois

Marie Stuart épouse le Dauphin François, héritier du trône de France, le 24 avril 1558, à Notre-Dame de Paris. Les époux ont l'un et l'autre 15 ans. Ils ont été élevés ensemble à la cour de France. La jeune reine d'Écosse, fille de Marie de Guise et du roi Jacques V, signe un acte secret par lequel elle promet de céder à la France ses droits sur l'Écosse... et l'Angleterre si elle venait à mourir sans enfant !



24 avril 1617 : Assassinat de Concini

Le 24 avril 1617, le jeune roi Louis XIII fait assassiner le favori de sa mère, Concino Concini, alias « Conchine » (prononciation à la française de Concini), avec le concours de son ami Albert de Luynes. « Merci, grand merci à vous ! À cette heure, je suis roi ! » s'exclame le souverain (17 ans) à l'adresse des assassins. Dans la foulée, il fait brûler l'épouse de l'intrigant, la Galigaï, sous l'accusation de sorcellerie...

Suite de l'article

24 avril 1884 : L'Allemagne annexe le Sud-Ouest africain

Le 24 avril 1884, le chancelier Otto von Bismarck proclame la souveraineté de l'Empire allemand sur le Lüderitz-land ou Sud-Ouest africain (l'actuelle Namibie).
De ce jour date la naissance de l'empire colonial allemand. Il disparaîtra en 1918 suite à la défaite de l'Allemagne au terme de la Première Guerre mondiale.



24 avril 1915 : Le génocide arménien

Le 24 avril 1915, 600 notables arméniens d'Istamboul sont assassinés sur ordre du gouvernement. C'est le début d'un génocide, le premier de ce siècle. Il fera un à deux millions de morts dans la population arménienne...

Suite de l'article

24 avril 1916 : « Pâques sanglantes » à Dublin

Le lundi de Pâques du 24 avril 1916, à Dublin, un groupe d'Irlandais du Sinn Fein et de l'IRB se soulève contre le colonisateur britannique, à l'initiative de Sir Roger Casement et James Connolly. Ils forment ce que l'on appellera un peu plus tard l'Irish Republican Army (IRA)... Parmi eux, Sean Mac Bride, qui deviendra Premier ministre de la République d'Irlande avant de fonder Amnesty International et d'obtenir pour cela le Prix Nobel de la Paix !

L'insurrection annonce l'indépendance de l'Irlande du sud, cinq ans plus tard. Eamon de Valera, rescapé de l'insurrection, deviendra le premier président de la nouvelle République...

Suite de l'article

C'est sa fête : Fidèle

Avocat à Colmar au début du XVIIe siècle, Marc Roy entre chez les capucins et reçoit le nom de Fidèle (du latin fides, foi).

Ses prêches lui valent de nombreuses conversions parmi les protestants suisses disciples de Zwingli. Des soldats en viendront à l'assassiner.

Naissances

Vincent de Paul

24 avril 1581 à Pouy - 27 septembre 1660 à Paris

Biographie  Vincent de Paul

Ce prêtre charismatique est né en 1581 dans une famille pauvre du village de Pouy (ou Paul), près de Dax, dans les Landes. Ordonné prêtre en 1600, il est ensuite capturé par des pirates et devient esclave à Tunis... S'étant échappé, il entre au service de la reine Margot, à la cour d'Henri IV. Son destin bascule en 1617. Il se met au service des humbles, devient curé de campagne, est nommé aumônier général des galères et fonde différentes confréries charitables...

Joseph Gallieni

24 avril 1849 à Saint-Béat - 27 mai 1916 à Versailles

Biographie Joseph Gallieni

Fils d'un officier italien (d'où l'absence d'accent sur son nom), Joseph Gallieni est né dans les Pyrénées, à Saint-Béat (Haute-Garonne).

Sorti de Saint-Cyr en 1870, il fait carrière aux colonies, du Soudan au Tonkin, où il s'adjoint Lyautey, qui sera comme lui élevé à la dignité de Maréchal de France.

Il s'illustre enfin dans la conquête de Madagascar en 1895.

Atteint par la limite d'âge quand éclate la Grande Guerre, il est néanmoins nommé gouverneur militaire de Paris et s'illustre à ce poste par son énergie et sa réactivité...

Philippe Pétain

24 avril 1856 à Cauchy-à-la-Tour (Pas-de-Calais, France) - 23 juillet 1951 à Port-Joinville (île d'Yeu, France)

Biographie Philippe Pétain

Le futur vainqueur de Verdun est issu d'une famille de paysans honnêtes et pieux. Officier républicain, indifférent à la religion, il s'attire des inimitiés à l'École de Guerre en raison de son opposition aux théories alors en vogue, qui prônent l'offensive à outrance.

Pendant la Grande Guerre, sa nomination en février 1916 à la tête de la 2e armée avec mission de défendre Verdun lui ouvre les portes de la célébrité. En novembre 1918, il éclate en sanglots quand le généralissime Foch lui interdit de poursuivre l'offensive jusqu'à Berlin. Le 8 décembre 1918, il n'en reçoit pas moins son bâton de maréchal.

En juillet 1940, la France ayant été envahie par l'armée allemande, le Maréchal, doté des pleins pouvoirs par la Chambre des députés, met sa popularité au service de la collaboration avec l'occupant. Il croit ce faisant servir les intérêts de la France. Ses compromissions lui valent d'être condamné à mort après la Libération. De Gaulle, chef du gouvernement provisoire, le grâcie en considération de son grand âge et il va finir ses jours en prison.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net