ça s'est passé un... - 15 avril - Herodote.net

ça s'est passé un...

15 avril

Événements

15 avril 1450 : Bataille de Formigny

Le 15 avril 1450, le roi Charles VII dépêche le comte Jean de Clermont et l'amiral de Coëtivy vers le Cotentin car une armée anglaise de trois mille hommes a débarqué à Cherbourg, sous le commandement de Thomas Kyriel, pour tenter de secourir les dernières places anglaises de Normandie. La confrontation se produit à Formigny, près de Bayeux. 

En attendant le renfort du connétable Arthur de Richemont. Clermont fait avancer son artillerie à portée de tir des Anglais. Ses couleuvrines font des ravages dans les rangs ennemis mais finissent par être capturées. Clermont se résigne alors à engager son infanterie pour tenter de les récupérer. C'est alors que les 1 500 Bretons de Richemont surgissent opportunément sur le flanc gauche des Anglais et les mettent en fuite. Dans la poursuite, les Français se font une joie de massacrer les archers gallois haïs et redoutés. 

Avec cette bataille, qui vaut au roi de France le surnom de Victorieux, la guerre de Cent Ans touche à sa fin...



15 avril 1798 : Genève perd sa liberté

Le 15 avril 1798, le gouvernement français du Directoire occupe la ville libre de Genève. C'en est fini de l'indépendance de celle-ci...

Suite de l'article

15 avril 1842 : Un drapeau pour la jeune Irlande

En 1842, une poignée d'Irlandais romantiques, tant catholiques que protestants, s'unissent en vue de s'émanciper de la tutelle anglaise, au besoin par la violence.

Ils revivifient et exaltent la culture gaélique et le souvenir des Saints et des Héros.

Le 15 avril de la même année, ces « Jeunes Irlandais » se donnent un drapeau tricolore : vert pour représenter les catholiques, orange pour représenter les protestants et blanc pour signifier l'espoir d'une trêve permanente entre les deux communautés ! Ce sera le drapeau de l'Irlande républicaine.



15 avril 1874 : Première exposition de l'Impressionnisme

Le 15 avril 1874, une trentaine de peintres exposent leurs oeuvres dans l'atelier de leur ami, le photographe Félix Tournachon, plus connu sous le pseudonyme Nadar, au 35, boulevard des Capucines.

Nombre d'entre eux ont déjà participé onze ans plus tôt au «Salon des Refusés» autour d'Édouard Manet...

Suite de l'article

15 avril 1900 : Exposition universelle à Paris

Le 15 avril 1900, Paris quitte le XIXe siècle avec la plus grande exposition universelle jamais organisée en France. 50 millions de visiteurs jusqu'à sa clôture le 12 novembre suivant. La Ville-Lumière rayonne alors de tous ses feux et l'on parlera plus tard de ces années-là avec nostalgie en les qualifiant de « Belle Époque »...

 

Suite de l'article

15 avril 1994 : Fondation de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC)

Le 15 avril 1994 est instituée à Marrakech l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce). Cette instance internationale de concertation et d'arbitrage est destinée à promouvoir et garantir la liberté de circulation des marchandises entre les pays adhérents.

L'OMC constitue l'aboutissement des négociations entreprises en 1947, sous le nom d'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT). Son siège est établi à Genève. Dans la déclaration fondatrice, il est question de « l’ouverture des marchés pour les marchandises », « la protection des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce », la volonté de résister aux pressions protectionnistes de toute nature », « l’accroissement de la production et du commerce de marchandises et de services »… Mais on n'y trouve aucun rappel des droits sociaux élémentaires ni des aspirations humaines.

En 2001, désireuse de promouvoir la mondialisation des échanges et la baisse des prix, l'OMC a pris le risque d'admettre en son sein la Chine populaire en dépit d'une économie très peu respectueuse des règles libérales. L'État chinois domine tout le secteur bancaire. Il est également majoritaire dans le capital de toutes les grandes entreprises stratégiques du pays, ce qui lui permet de subventionner celles-ci et de les aider à acheter leurs concurrentes occidentales, riches en technologie et en savoir-faire.



15 avril 2019 : Notre-Dame de Paris en feu

Le lundi 15 avril 2019, à 18h54, une caméra de la Préfecture de police de l'île de la Cité, au cœur de Paris, a détecté de la fumée qui sortait de la flèche de la cathédrale. C'était l'amorce d'un brasier qui allait détruire la « forêt » ou charpente de Notre-Dame de Paris, en partie vieille de huit siècles. La flèche et la voûte allaient rapidement s'effondrer à leur tour mais au prix d'un effort surhumain, les pompiers allaient toutefois arriver à préserver l'essentiel de la structure ainsi que la façade et ses deux tours. La France et une large fraction de la planète sont demeurées en état de sidération devant ce drame, télévisé en direct dans le monde entier.

Il semble que le drame ait été provoqué par une accumulation de détails (panne d'un détecteur, erreur d'un surveillant...) comme en d'autres circonstances plus ou moins comparables. Mais Notre-Dame a été aussi victime du désintérêt de la classe politique pour la sauvegarde du patrimoine et de sa trop facile propension à restreindre les crédits au nom des sacro-saints « critères de Maastricht ». Comment s'en priverait-elle ? A-t-on jamais vu un conservateur de monument historique bloquer un rond-point ou mettre le feu à une voiture de police en banlieue pour qu'on s'occupe enfin de ses problèmes ?...



C'est sa fête : Paterne

Cet évêque de Vannes serait mort en 511 comme le roi Clovis. Ses reliques auraient sauvé la ville de beaucoup de calamités, ce qui lui vaut de figurer parmi les sept patrons fondateurs de la Bretagne.

Naissances

Henri IV Bolingbroke

15 avril 1367 à Bolingbroke (Angleterre) - 20 mars 1413 à Westminster (Angleterre)

Biographie  Henri IV Bolingbroke

Le futur roi d'Angleterre Henri IV, surnommé Henri Bolingbroke, est le fils de Jean de Gand, troisième fils du roi Édouard III. Il hérite du père de sa première épouse le titre de duc de Lancastre. Il va tirer parti des difficultés de la dynastie des Plantagenêt pour fonder sa propre dynastie...

Le fils aîné d'Édouard III, le Prince Noir, étant mort prématurément, son fils monte sur le trône sous le nom de Richard II alors qu'il a à peine dix ans.

Jean de Gand assure la régence mais sa rapacité suscite de graves révoltes fiscales et vaut au jeune roi une grande impopularité.

Quelques mois après la mort de Jean de Gand, son fils Henri Bolingbroke soulève les barons contre le pauvre roi Richard II, l'oblige à abdiquer et lui succède sous le nom d'Henri IV. À la dynastie des Plantagenêt, vieille de 250 ans, succède ainsi la dynastie ou maison des Lancastre.

Henri IV consolide le royaume en triomphant de ses ennemis, mais il ruine aussi ses finances. Peu après sa mort, son fils et successeur Henri V profite de la querelle des Armagnacs et des Bourguignons pour débarquer en France et relancer la guerre de Cent Ans après une longue accalmie.

À sa mort en 1422, son fils à peine âgé d'un an lui succède sur les trônes d'Angleterre et de France. Le conseil de régence est présidé par Henri Beaufort, cardinal de Winchester, fils illégitime de Jean de Gand et demi-frère d'Henri IV. Les ducs de Gloucester et Bedford, frères d'Henri V, gouvernent respectivement l'Angleterre et la France.

Léonard de Vinci

15 avril 1452 à Vinci (Italie) - 2 mai 1519 à Amboise

Biographie  Léonard de Vinci

Aussi surprenant que cela nous paraisse aujourd'hui, ce n'est pas comme peintre que Léonard est en son temps célèbre, mais comme organisateur de fêtes. Là, il déploie tout son génie d'inventeur pour développer des machines et mettre en place des spectacles comme personne n'en avait jamais vu.

Par son génie, il symbolise la Renaissance italienne. Pourtant, il n'a pas reçu de formation poussée et connaît mal les œuvres antiques. Le nombre de tableaux qui lui sont attribués avec certitude se compte sur les doigts des deux mains. Il a projeté de rédiger 120 traités sur les sujets les plus divers, sans jamais en écrire un seul.

Sa personnalité est aussi troublante que son génie. Prodigue avec ses amants, il tient la comptabilité de ses dépenses avec la précision d'un usurier. En somme, il reste et restera toujours un mystère...

Adolphe Thiers

15 avril 1797 à Marseille - 3 septembre 1877 à Saint-Germain-en-Laye

Biographie Adolphe Thiers

Louis Adolphe Thiers marque de son empreinte le règne de Louis-Philippe 1er, la Seconde République et les débuts de la Troisième République...

Décès

Anne-Geneviève de Longueville

28 août 1619 à Vincennes - 15 avril 1679 à Paris

Biographie Anne-Geneviève de Longueville

Anne-Geneviève de Bourbon rivalise en force de caractère avec son père Henri II de Bourbon-Condé comme avec ses frères, le grand Condé (appelé ainsi depuis sa victoire à Rocroi, à 22 ans !) et le prince de Conti.

Ses qualités d'esprit et sa finesse emplie d'élégance n'ont d'égale que sa beauté. Elle se jette dans l'aventure de la Fronde avec ses frères et son amant, le duc de la Rochefoucauld (le futur auteur des Maximes). Elle séduit le roué Paul de Gondi, futur cardinal de Retz (et auteur de Mémoires fameuses) et même le brave Turenne qu'elle convainc de rejoindre la Fronde.

Elle a la douleur de perdre son fils préféré, issu de sa relation avec le duc de la Rochefoucauld, «l'enfant de la Fronde»...

Mme de Pompadour

29 décembre 1721 à Paris - 15 avril 1764 à Versailles

Biographie Mme de Pompadour

Jeanne Antoinette Poisson, fille d'un conducteur de vivres, reçoit une excellente éducation. Devenue en 1745 la maîtresse du roi Louis XV, elle est élevée au rang de marquise de Pompadour. Usée par la vie de cour, elle doit s'effacer au profit d'autres favorites dès 1751 mais reste la confidente du roi, bénéficiant de largesses comme le château de Pompadour, en Corrèze, et l'hôtel d'Évreux, à Paris, plus connu aujourd'hui sous le nom de... palais de l'Élysée.

Elle use de son influence en faveur du ministère Choiseul et on lui attribue le «renversement des alliances» au cours de la Guerre de Sept ans. Mais ses origines roturières lui valent la haine des courtisans qui répandent à son propos des chansons satiriques, les «poissonnades». On lui prête le mot : «Après nous le déluge !», le soir de la bataille de Rossbach. Mécène et femme de goût, la marquise fait aménager à Paris la place Louis XV (la Concorde) en style néo-antique. Elle protège aussi les Encyclopédistes et les «philosophes» qui contestent l'absolutisme royal, y compris Voltaire qui lui doit son fauteuil d'académicien.

Georges-Louis Buffon

7 septembre 1707 à Montbard - 15 avril 1788 à Paris

Biographie Georges-Louis Buffon

Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon, nommé intendant du Jardin du Roi, entreprend aussitôt de moderniser et développer l'institution créée sous Louis XIII pour former médecins et apothicaires.

Il consacre une grande partie de sa vie à la rédaction de son Histoire naturelle en 36 volumes, une des plus grandes aventures éditoriales de son temps. Cette oeuvre littéraire est riche d'expressions passées à la postérité telles que le lion «roi des animaux» ou encore le cheval «plus noble conquête [de] l'homme».

Gaston Leroux

6 mai 1868 à Paris (France) - 15 avril 1927 à Nice (France)

Biographie Gaston Leroux

Célèbre auteur de romans policiers, Gaston Leroux est le créateur du personnage de Rouletabille et l'auteur du Mystère de la chambre jaune, paru en 1907. Cet ouvrage devenu culte lui vaudra l'admiration d'Agatha Christie.

Jean-Paul Sartre

21 juin 1905 à Paris - 15 avril 1980 à Paris

Biographie Jean-Paul Sartre

Jean-Paul Sartre a régné sur la pensée française après la Seconde Guerre mondiale et jusqu'aux premières atteintes de la vieillesse. Sa personnalité à multiples facettes a suscité, en France mais aussi à l'étranger, de nombreuses cabales d'une violence dont on a peu idée aujourd'hui...

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net