ça s'est passé un... - 4 avril - Herodote.net

ça s'est passé un...

4 avril

Événements

4 avril 1792 : Création du dollar

Le 4 avril 1792, une loi fait du dollar la monnaie officielle des États-Unis à l'initiative d'Alexander Hamilton, secrétaire du Trésor sous la présidence de George Washington. Son nom vient d'une déformation phonétique de thaler, nom d'une monnaie encore très populaire à cette époque dans le Nouveau Monde...

Le thaler, devise universelle avant l'heure

Thaler, 1780Le thaler est une monnaie d'origine autrichienne illustrée par le portrait bien en chair de l'impératrice Marie-Thérèse, morte en 1780. Cette monnaie en argent de très bon aloi était devenue très populaire en Europe centrale mais aussi dans le Nouveau Monde et même dans la péninsule arabe, où elle était encore en usage au début du XXe siècle !

Son nom est une abréviation de Joachimsthaler. Il vient de Joachimsthal (« vallée de Joachim ou Jacques »), ville autrichienne entourée de riches gisements argentifères, dans les monts Métallifères. Située au nord de l'actuelle République tchèque, la ville porte aujourd'hui le nom de Jáchymov et les montagnes s'appellent Krušné hory (« Monts rudes »).



4 avril 1866 : Premier attentat contre Alexandre II

Le 4 avril 1866, un premier attentat vise le tsar Alexandre II de Russie. C'est un étudiant isolé, Dimitri Karakozov, inspiré par la propagande nihiliste du moment, qui en est l'auteur. À dater de ce jour, le tsar va suspendre le grand chantier de réformes qu'il avait engagé dès son avènement, une dizaine d'années plus tôt.



4 avril 1891 : Paul Gauguin part à Tahiti

Le 4 avril 1891, le peintre Paul Gauguin (43 ans) s'embarque pour Tahiti...

Suite de l'article

4 avril 1949 : Fondation de l'OTAN

Avec l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN), conclue à Washington le 4 avril 1949, les démocraties d'Europe occidentale et d'Amérique du nord se disposent à faire face à la menace soviétique.

La guerre froide entre dans sa phase institutionnelle. L'article 5 du traité précise que tous les signataires s'engagent à se porter secours en cas d'attaque contre l'un ou l'autre d'entre eux...

Suite de l'article

4 avril 1960 : L'indépendance tranquille du Sénégal

Le 4 avril 1960, par un accord avec le gouvernement du général de Gaulle, Léopold Sédar Senghor obtient l'indépendance de la Fédération du Mali, qui réunit le Sénégal et le Soudan français, deux colonies de l'Afrique occidentale française (AOF) .

L'indépendance est effective le 20 juin suivant. Mais dès le 20 août, le Sénégal se retire de la fédération. Cinq jours plus tard, Léopold Sédar Senghor devient le Président de la nouvelle République, avec une Constitution calquée sur celle de la Ve République...

Suite de l'article

4 avril 1968 : Assassinat de Martin Luther King

Le 4 avril 1968, le pasteur américain Martin Luther King (39 ans) est assassiné dans un motel de Memphis par un repris de justice, James Earl Ray.

Révulsés par sa mort tragique et ô combien prévisible, les ghettos noirs des grandes villes américaines sombrent aussitôt dans des émeutes d'une extrême violence...



C'est sa fête : Isidore de Séville

Isidore de Séville (bestiaire d'Aberdeen)Isidore de Séville vit en Espagne au VIIe siècle, sous les Wisigoths, à l'époque du roi Recarède. Celui-ci a unifié la péninsule ibérique et installé sa capitale à Tolède.

Comme la Gaule franque des descendants de Clovis, l'Espagne est en passe de devenir un grand royaume barbare...

Évêque de Séville, Isidore contribue à consolider l'Église nationale. Théologien et lettré, il écrit une volumineuse Histoire des Goths et de l'Espagne et une oeuvre encyclopédique en 20 volumes, les Étymologies, censée référencer tout le savoir de son temps.

Cet ouvrage va abondamment inspirer les clercs du Moyen Âge à venir et lui valoir de figurer parmi les Docteurs de l'Église... ainsi que d'être choisi par l'Église catholique comme saint patron des internautes.

Moins d'un siècle après sa mort, survenue en 636, l'Espagne sera presque tout entière conquise par les musulmans et islamisée.

Naissances

Caracalla

4 avril 186 à Lyon (Gaule) - 8 avril 217 à Édesse (Orient)

Biographie  Caracalla

Fils de Septime Sévère, proclamé empereur en 211 avec son frère Geta, Caracalla se débarrasse de ce dernier l'année suivante, révélant une cruauté dont il ne se démentira pas jusqu'à sa mort.

En 212, il publie un édit célèbre par lequel il octroie la citoyenneté romaine, avec le prestige et les privilèges juridiques qui s'y rattachent, à tous les hommes libres de l'empire. Jusque-là, le droit de cité se transmettait essentiellement par filiation. Elle pouvait aussi s'obtenir après vingt ans de service dans la légion ou s'acheter. Avec cet édit, aussi connu sous le nom de Constitution antonine (Constitutio Antoniniana en latin), la citoyenneté perd sa valeur symbolique pour les provinciaux qui avaient précédemment à coeur de l'obtenir par leurs mérites et leur travail. C'est un motif de fidélité à l'empire qui s'efface.

Plein d'ambitions démesurées, le jeune empereur érige à Rome des thermes monumentaux qui perpétuent son nom. Il combat aussi les Barbares. Au cours d'une campagne contre les Parthes, en Orient, il est assassiné par le préfet des gardes, Macrin, qui ne supportait plus ses outrances, le 8 avril 217. Après lui, l'empire romain bascule pour de bon dans une période qu'il est convenu de qualifier de Bas-Empire ou d'« Antiquité tardive ».

Après le court règne de Macrin, Élagabal, un cousin de Caracalla se hisse au pouvoir. C'est un prêtre syrien à peine romanisé. À la mort de ce dernier en 222, l'empire revient à un autre cousin, Alexandre-Sévère (13 ans), assassiné à son tour en 235.

Isoroku Yamamoto

4 avril 1884 à Nagaoka (Japon) - 18 avril 1943(îles Salomon)

Biographie Isoroku Yamamoto

Fils d'un samouraï modeste, Isoroku entre à l'École navale et, peu après, est blessé à Tsushima, pendant la guerre russo-japonaise. En 1916, il est adopté par une famille patricienne sans héritier mâle. Elle lui donne son nom, Yamamoto.

Sous ce patronyme d'emprunt, il va devenir le maître d'oeuvre de Pearl Harbor et conduire son pays de victoire en victoire pendant six mois,  sans illusion toutefois sur l'issue de la guerre du Pacifique...

Décès

André Masséna

6 mai 1758 à Nice - 4 avril 1817 à Paris

Biographie André Masséna

André Masséna, né dans la famille d'un cabaretier, à Nice, alors possession du Piémont, s'engage à 17 ans dans l'armée française.

Ne pouvant dépasser le grade d'adjudant du fait qu'il n'appartient pas à la noblesse, il s'en retire à la veille de la Révolution. Quand celle-ci survient, il se porte volontaire sans hésiter et atteint dès 1793 le grade de général de division !

Sa contribution à la victoire de Rivoli, en 1797, lors de la première campagne d'Italie, lui vaut du commandant de l'expédition, Napoléon Bonaparte, le surnom d'«enfant chéri de la victoire». Il s'illustre un peu plus tard à la tête de l'armée d'Helvétie, en remportant la victoire de Zurich sur les troupes russes de Souvarov, et contribue à la victoire de Marengo.

Masséna fait partie de la première promotion de maréchaux en mai 1804. Il est fait par Napoléon 1er duc de Rivoli en 1807 puis prince d'Essling après sa victoire de 1809. Nommé à la tête des troupes d'occupation du Portugal, il est obligé d'évacuer le pays en 1811 et ne reçoit plus dès lors de commandement. À la fin de l'Empire, il se rallie sans barguigner au roi Louis XVIII.

Martin Luther King

15 janvier 1929 à Atlanta (États-Unis) - 4 avril 1968 à Memphis (États-Unis)

Biographie Martin Luther King

Pendant une douzaine d'années, jusqu'à son assassinat, le pasteur King a lutté contre la ségrégation raciale pratiquée dans le sud des États-Unis. Il s'est fait connaître à Montgomery (Alabama) à l'occasion d'un boycott de la compagnie d'autobus de la ville, coupable de tolérer la ségrégation dans ses véhicules.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net